Codes de champ : champ = (Formule)

{ = Formule [Signet ] [\# Image numérique}

Calcule un nombre à l'aide d'une formule mathématique. Vous pouvez recourir à la commande Formule (menu Tableau) ou appuyer sur CTRL+F9 pour insérer un champ dans un tableau ou dans le corps d'un texte normal.

Si vous utilisez un tableur tel que Microsoft Excel, il est souvent plus simple d'incorporer (incorporer : insérer des informations créées dans un programme, telles qu’un graphique ou une équation, dans un autre programme. Une fois que l’objet est incorporé, les informations font partie du document. Les modifications que vous effectuez dans l’objet sont reflétées dans le document.) une feuille de calcul dans un document que d'insérer le champ = (Formule) dans un tableau.

Instructions

AfficherFormule

Expression (expression : toute combinaison d’opérateurs mathématiques ou logiques, de constantes, de fonctions, de noms de champs, de contrôles et de propriétés qui s’évalue pour donner une seule valeur. Les expressions peuvent réaliser des calculs, manipuler des caractères ou tester des données.) qui peut contenir toute combinaison de nombres, de signets (signet : emplacement ou sélection de texte dans un fichier, que vous pouvez nommer afin d’y faire référence. Les signets identifient un emplacement de votre fichier auquel vous pouvez ensuite faire référence ou vers lequel vous pourrez établir un lien.) faisant référence à des nombres, de champs ayant des valeurs numériques pour résultat et d'autres opérateurs (opérateur : signe ou symbole qui spécifie le type de calcul à réaliser dans une expression. Il existe des opérateurs mathématiques, de comparaison, logiques et de référence.) et fonctions disponibles. L'expression peut renvoyer à des valeurs présentes dans un tableau ou retournées par des fonctions.

Pour en savoir plus sur les éléments suivants :

AfficherOpérateurs

Dans un champ = (Formule), vous pouvez utiliser toute combinaison de valeurs ainsi que les opérateurs mathématiques et relationnels qui suivent.

+

Addition

Soustraction

*

Multiplication

/

Division

%

Pourcentage

^

Puissances et racines

=

Égal à

<

Inférieur à

< =

Inférieur ou égal à

>

Supérieur à

> =

Supérieur ou égal à

< >

Différent de

AfficherFonctions

Le champ = (Formule) peut utiliser les valeurs renvoyées par les fonctions qui suivent. Les fonctions suivies de parenthèses vides peuvent accepter plusieurs arguments (argument : valeur qui fournit des informations à une action, un événement, une méthode, une propriété, une fonction ou une procédure.) séparés par des virgules (,) ou des points virgule (;), à condition de faire appel au séparateur de liste défini dans les Paramètres régionaux du Panneau de configuration Microsoft Windows. Les arguments peuvent être des nombres, des formules ou des noms de signets. Les fonctions AVERAGE(), COUNT(), MAX(), MIN(), PRODUCT() et SUM() peuvent également accepter des références à des cellules de tableau en tant qu'arguments.

ABS(x)

Renvoie la valeur positive d'un nombre ou d'une formule, indépendamment de sa valeur positive ou négative réelle.

AND(x;y)

Renvoie la valeur 1 si les expressions logiques x et y sont toutes deux vraies, ou la valeur 0 (zéro) si l'une des expressions est fausse.

AVERAGE( )

Renvoie la moyenne d'une liste de valeurs.

COUNT( )

Renvoie le nombre d'éléments contenus dans une liste.

DEFINED(x)

Renvoie la valeur 1 (vrai) si l'expression x est correcte ou la valeur 0 (faux) si le calcul de l'expression est impossible.

FALSE

Renvoie 0 (zéro).

INT(x)

Renvoie les nombres placés à gauche de la décimale dans la valeur ou la formule x.

MIN( )

Renvoie la plus petite valeur d'une liste.

MAX( )

Renvoie la valeur maximale d'une liste.

MOD(x;y)

Renvoie le reste résultant de la division de la valeur x par la valeur y un nombre entier de fois.

NOT(x)

Renvoie la valeur 0 (zéro) (faux) si l'expression logique x est vraie, ou la valeur 1 (vrai) si l'expression est fausse.

OR(x;y)

Renvoie la valeur 1 (vrai) si l'une ou les deux expressions logiques x et y sont vraies, ou la valeur 0 (zéro) (faux) si les deux expressions sont fausses.

PRODUCT( )

Renvoie le résultat de la multiplication d'une liste de valeurs. Par exemple, la fonction { = PRODUCT (1,3,7,9) } renvoie la valeur 189.

ROUND(x;y)

Renvoie la valeur de x arrondie au nombre de décimales y spécifié ; x peut être un nombre ou le résultat d'une formule.

SIGN(x)

Renvoie la valeur 1 si x est une valeur positive ou la valeur –1 si x est une valeur négative.

SUM( )

Renvoie la somme d'une liste de valeurs ou de formules.

TRUE

Renvoie la valeur 1.

AfficherRéférences de tableau

Lorsque vous effectuez des calculs dans un tableau, vous faites référence aux cellules de (tableau : une ou plusieurs lignes de cellules généralement utilisées pour afficher des nombres et d’autres éléments pour une analyse et une référence rapides. Les éléments contenus dans un tableau sont organisés en lignes et en colonnes.) tableau (cellule : case formée par l’intersection d’une ligne et d’une colonne dans une feuille de calcul ou un tableau, et dans laquelle vous pouvez entrer des informations.) sous la forme A1, A2, B1, B2, et ainsi de suite, la lettre représentant une colonne et le numéro, une ligne. Contrairement à celles de Microsoft Excel, les références de cellule de Microsoft Word sont toujours des références absolues (référence de cellule absolue : dans une formule, adresse exacte d’une cellule, quelle que soit la position de la cellule qui contient la formule. Une référence de cellule absolue se présente sous la forme $A$1.) et ne contiennent pas de signes dollar ($). Par exemple, la référence à une cellule sous la forme A1 dans Word équivaut à sa référence sous la forme $A$1 dans Excel.

Tableau représentant des références à des cellules

AfficherRéférencer des cellules individuelles

Pour référencer des cellules dans des formules, utilisez une virgule pour séparer les références à différentes cellules et un signe deux-points pour séparer la première cellule de la dernière cellule d'une plage déterminée (voir les exemples suivants).

Pour calculer la moyenne de ces cellules

Sélection d’une plage de cellules dans un tableau

= moyenne(b:b) ou = moyenne(b1:b3)

Sélection d’une plage de cellules dans un tableau

= moyenne(a1:b2)

Sélection d’une plage de cellules dans un tableau

= moyenne(a1:c2) ou = moyenne(1:1;2:2)

Sélection d’une plage de cellules dans un tableau

= moyenne(a1;a3;c2)

AfficherRéférencer une ligne ou une colonne entière 

Pour référencer l'intégralité d'une ligne ou d'une colonne dans un calcul :

  • Utilisez une plage qui comprend uniquement la lettre ou le numéro qu'elle représente — par exemple, 1:1 pour faire référence à la première ligne d'un tableau. Cette désignation permet au calcul d'inclure automatiquement toutes les cellules de la ligne si vous décidez d'ajouter d'autres cellules ultérieurement.
  • Utilisez une plage qui comprend les cellules spécifiques — par exemple, a1:a3 pour faire référence à une colonne de trois lignes. Cette désignation permet au calcul d'inclure uniquement ces cellules. Si vous ajoutez d'autres cellules ultérieurement et que vous souhaitez que le calcul les prenne en compte, vous devez modifier le calcul.

AfficherRéférencer des cellules d'un autre tableau 

Pour référencer des cellules d'un autre tableau ou une cellule située en dehors d'un tableau, identifiez le tableau à l'aide d'un signet (signet : emplacement ou sélection de texte dans un fichier, que vous pouvez nommer afin d’y faire référence. Les signets identifient un emplacement de votre fichier auquel vous pouvez ensuite faire référence ou vers lequel vous pourrez établir un lien.). Le champ{ =moyenne(Tableau2 b:b) }, par exemple, calcule la moyenne de la colonne B située dans le tableau marqué au moyen du signet Tableau2.

AfficherSignet

AfficherImage numérique (\#)

Spécifie l'affichage d'une valeur numérique. Ce commutateur est appelé commutateur « image », car il utilise des symboles pour représenter le format de la valeur du champ (valeurs de champ : texte ou graphismes insérés dans un document lorsque Microsoft Word exécute les instructions d’un champ. Lorsque vous imprimez le document ou que vous masquez les codes de champ, les valeurs de champ remplacent les codes de champ.).

Le commutateur \# # ##0,00 F du champ { = SOMME(ABOVE) \# # ##0,00 F }, par exemple, affiche la valeur « 4 455,70 ». Si la valeur d'un champ n'est pas un nombre, ce commutateur reste sans effet.

 Remarque   Les guillemets ne sont pas nécessaires dans le cas de commutateurs simples ne comprenant pas d'espaces, tels que { VentesMars\# # ##0,00 F }. Pour les images numériques complexes et celles qui comportent des espaces ou du texte, les guillemets sont obligatoires, comme l'indiquent les exemples suivants. Microsoft Word ajoute des guillemets aux commutateurs d'image numérique si vous insérez un champ à l'aide de la commande Champ (menu Insertion) ou Formule (menu Tableau).

Combinez les éléments graphiques suivants pour générer un commutateur d'image numérique.

AfficherÉléments graphiques

0 (zéro)

Spécifie les décimales à afficher obligatoirement dans la valeur. Si la valeur ne comprend pas de chiffre à cet endroit, Word affiche un 0 (zéro). Le champ { = 4 + 5 \# 00,00 }, par exemple, affiche « 09,00 ».

#

Spécifie les décimales à afficher obligatoirement dans la valeur. Si à cet endroit la valeur ne comporte pas de chiffre, Word affiche un espace. Le champ { = 9 + 6 \# ### F}, par exemple, affiche « 15  ».

x

Tronque les chiffres à gauche de l'espace réservé « x ». Si l'espace réservé se trouve à droite du séparateur décimal, Word arrondit la valeur. Exemples :
{ = 111053 + 111439 \# x## } affiche « 492 ».
{ = 1/8 \# 0,00x } affiche « 0,125 ».
{ = 3/4 \# ,x } affiche « ,8 ».

, (séparateur décimal)

Détermine la position du séparateur décimal. Le champ { = SOMME(ABOVE) \# ##0,00 F }, par exemple, affiche « 495,47 F ».

 Remarque   Utilisez le séparateur décimal spécifié dans les paramètres régionaux du Panneau de configuration Microsoft Windows.

(séparateur de milliers)

Sépare les valeurs par groupes de trois chiffres. Le champ { = BénéficeNet \# # ### ### F }, par exemple, affiche « 2 456 800 F ».

 Remarque   Utilisez le séparateur de milliers spécifié dans les paramètres régionaux du Panneau de configuration Windows.

- (signe moins)

Ajoute un signe moins si la valeur est négative ou un espace si la valeur est positive ou égale à 0 (zéro). Le champ { = 10 - 90 \# -## }, par exemple, affiche « -80 ».

+ (signe plus)

Ajoute un signe plus si la valeur est positive, un signe moins si la valeur est négative et un espace si la valeur est égale à 0 (zéro). Le champ { = 100 - 90 \# +## }, par exemple, affiche « +10 » et le champ { = 90 - 100 \# +## } affiche « -10 ».

%,$,*, etc.

Insère le caractère spécifié dans la valeur. Le champ { = bénéficenet \# " ##% " }, par exemple, affiche « 33% ».

"valeur positive ; valeur négative"

Spécifie différents formats numériques pour des valeurs positives et négatives. Si le signet (signet : emplacement ou sélection de texte dans un fichier, que vous pouvez nommer afin d’y faire référence. Les signets identifient un emplacement de votre fichier auquel vous pouvez ensuite faire référence ou vers lequel vous pourrez établir un lien.) Ventes95 est une valeur positive, par exemple, le champ { Ventes95 \# "# ##0,00 F;-# ##0,00 F" }affiche la valeur au format standard (« 1 245,65 F », par exemple. Une valeur négative est affichée en gras avec un signe moins (« -345,56 F », par exemple).

"valeur positive ; valeur négative ; zéro"

Spécifie différents formats numériques pour une valeur positive, négative ou égale à 0 (zéro). Par exemple, selon la valeur du signet Ventes95, le champ { Ventes95 \# " # ##0,00F ;(# ##0,00F) ; 0 F " } affiche les valeurs positives, négatives et égales à 0 (zéro) suivantes : 1 245,65 F, (345,56 F), 0 F.

'texte'

Ajoute du texte à la valeur. Le texte doit figurer entre guillemets. Le champ { = { Prix } *8,1% \#" ##0,00 F " TVA " " }, par exemple, affiche « 347,44 F TVA ».

`séquence`

Affiche le chiffre de l'élément précédent numéroté à l'aide de la commande Légende (menu Insertion, sous-menu Référence) ou à l'aide d'un champ SEQ. L'identificateur de l'élément tel que « tableau » ou « image » doit figurer entre accents graves (`). Le nombre séquentiel est affiché en chiffres arabes. Le champ { = SOMME(A1:D4 \# "##0,00 'est la somme de Tableau' `tableau`" } affiche « 456,34 est la somme de Tableau 2 ».

AfficherExemples

Exemple 1

Le champ qui suit effectue une soustraction à partir d'une valeur représentée par le signet (signet : emplacement ou sélection de texte dans un fichier, que vous pouvez nommer afin d’y faire référence. Les signets identifient un emplacement de votre fichier auquel vous pouvez ensuite faire référence ou vers lequel vous pourrez établir un lien.) VentesBrutes. Le commutateur d'image numérique (commutateur numérique (\#) : indique comment Microsoft Word affiche le résultat numérique d’un champ. Ce commutateur est appelé « commutateur d’image », car vous utilisez des symboles pour montrer comment vous souhaitez que le résultat du champ apparaisse.) affiche les résultats en les accompagnant d'un symbole monétaire (14 786,17 F, par exemple) :

{ = VentesBrutes-29 897,62 \# "# ##0,00 F" }

Exemple 2

Le champ = (Formule) suivant calcule le nombre total de pages d'un document dont la pagination commence à 47 et affiche le résultat sous la forme « Page 51 de 92 » :

Page { PAGE } de { = (47 - 1) + { NUMPAGES } }

Exemple 3

Les exemples qui suivent renvoient aux valeurs contenues dans un tableau. Les références de cellule données dans les exemples renvoient aux cellules du tableau contenant le champ =(Formule). Si le champ ne se trouve pas dans le tableau référencé, marquez le tableau à l'aide d'un signet et spécifiez le signet, en le faisant suivre des références de cellule.

{ = SUM(ABOVE) } (inséré dans une cellule de tableau)

Somme des cellules allant de la cellule située au-dessus du champ jusqu'à la première cellule de la colonne ou bien jusqu'à la première cellule vide, ou la première valeur non admise.

{ = SUM(Tableau3 C3) }

Contenu de la cellule située dans la troisième colonne de la troisième ligne du tableau marqué du signet « Tableau3 ».

{ = MIN(Tableau3 A3:D3) }

Plus petite valeur des quatre premières cellules situées dans la troisième ligne d'un tableau marqué du signet « Tableau3 ».

 
 
S'applique à :
Word 2003