Bref historique de la gestion de projet

Si la gestion de projet est généralement considérée comme une discipline moderne, il faut toutefois noter que la racine de ses principes fondamentaux provient de la fin du dix-neuvième siècle. Lisez le présent article pour découvrir comment les théories de gestion moderne ont été influencées par plus d’un siècle de méthodologies scientifiques, sociales et commerciales.

Contenu de cet article


Vue d’ensemble

La gestion de projet, dans sa forme moderne, n’a commencé à prendre racine que depuis quelques dizaines d’années. À partir du début des années 1960, les entreprises ont commencé à réaliser l’utilité d’organiser le travail en projets. Cette vision de l’organisation axée sur les projets s’est amplifiée lorsque les organisations ont commencé à prendre conscience de la nécessité essentielle pour leurs employés de communiquer et de collaborer dans un contexte professionnel impliquant plusieurs services et professions et, dans certains cas, l’ensemble des secteurs industriels.

Aujourd’hui, les principes de base de la gestion de projet sont représentés par le triangle du projet (triangle de projet : relation existant entre les éléments temps, argent et objectif. L’ajustement de l’un de ces trois facteurs a des répercussions sur les deux autres. Par exemple, si vous ajustez le plan de projet pour réduire les prévisions, vous risquez d’accroître les coûts et de faire baisser l’objectif.), un symbole rendu populaire par Harold Kerzner dans son ouvrage événement, Project Management: A Systems Approach to Planning, Scheduling, and Controlling.

Triangle du projet

Haut de la page Haut de la page

Les débuts : fin du dix-neuvième siècle

Si nous remontons à la dernière moitié du dix-neuvième siècle, à une époque où le monde des affaires commençait à devenir de plus en plus complexe, nous pouvons constater à quel point la gestion de projet a évolué depuis l’établissement des principes de gestion de base. Les décisions importantes à la base de la méthodologie de la gestion de projet furent motivées par les projets gouvernementaux à grande échelle. Ainsi, aux États-Unis, le premier grand projet réellement important fut la construction du chemin de fer transcontinental qui commença dans les années 1860. Brusquement, les chefs d’entreprise se sont trouvés face à la tâche impressionnante d’organiser le travail manuel de milliers de travailleurs, ainsi que le traitement et l’assemblage de quantités sans précédent de matières premières.

Haut de la page Haut de la page

Début du vingtième siècle

Avant la fin du siècle, Frederick Taylor (1856–1915) commença son analyse détaillée du travail. Il appliqua au travail un raisonnement scientifique en démontrant qu’il est possible d’analyser et d’améliorer le travail en le décomposant en parties élémentaires. Il mit en pratique ses réflexions dans les aciéries, pour les tâches de pelletage du sable et de manutention des pièces. Auparavant, la seule méthode utilisée pour augmenter la productivité consistait à exiger des ouvriers un travail plus difficile et plus long. Taylor a instauré le concept d’un travail plus efficace à l’encontre d’un travail long et difficile. L’inscription sur sa tombe à Philadelphie atteste de la place qu’il occupe dans l’histoire de la gestion : « Le père de la gestion scientifique ».

L’associé de Taylor, Henry Gantt (1861–1919), a étudié de manière approfondie l’ordre des opérations dans le travail. Il a axé son analyse de la gestion sur la construction navale pendant la Première guerre mondiale. Ses Diagrammes de Gantt (affichage Diagramme de Gantt : affichage prédéfini qui affiche les tâches d’un projet sur le côté gauche de la vue et les barres graphiques correspondant aux durées de ces tâches sur le côté droit.), dotés de barres de tâches (barre du Gantt : élément graphique dans la partie des diagrammes de l’affichage Diagramme de Gantt qui représente la durée d’une tâche.) et de marqueurs jalons (jalon : point de référence qui marque un événement majeur dans un projet et qui est utilisé pour surveiller la progression de ce dernier. Toute tâche avec une durée de zéro est affichée automatiquement en tant que jalon ; vous pouvez également marquer n’importe quelle autre tâche avec une autre durée comme jalon.), présentent la séquence et la durée de toutes les tâches d’un processus. Les diagrammes de Gantt sont des outils analytiques tellement performants pour les dirigeants d’entreprise qu’ils sont restés pratiquement inchangés depuis presque cent ans. Ce n’est qu’au début des années 1990 que Microsoft Office Project a ajouté des lignes de liaison vers ces barres de tâches, représentant ainsi des dépendances plus précises entre les tâches.

Lignes de liaison entre des barres de Gantt

Au cours des années, Microsoft Office Project a placé davantage d’informations dans ces lignes, telles que des courbes d’avancement (courbe d’avancement : représentation visuelle de l’état d’avancement de votre projet, présentée dans l’affichage Diagramme de Gantt. Les courbes d’avancement relient les tâches en cours de réalisation, laissant apparaître sur le diagramme de Gantt un graphe indiquant le travail en retard et des pics indiquant le travail en avance.) par rapport à un planning de référence, des variations (variation : différence entre la planification initiale et les informations des tâches ou ressources prévues. Les variations se produisent généralement lorsque vous définissez une planification initiale et que vous commencez à entrer des informations réelles pour vos prévisions. Les variations peuvent survenir dans le travail, les coûts et les prévisions.) et des lignes représentant l’état de la progression à un point particulier dans le temps.

La société American Society of Mechanical Engineers a créé une médaille en l’honneur de la mémoire d’Henry Gantt.

Grâce à Taylor, Gantt et d’autres, la gestion de projet est devenue une fonction professionnelle à part entière qui nécessite des études et de la discipline. Au cours des dix années qui ont précédé la Deuxième guerre mondiale, les méthodes marketing, la psychologie industrielle et les relations humaines ont commencé à s’imposer comme parties intégrantes de la gestion de projet.

Haut de la page Haut de la page

Milieu du vingtième siècle

Pendant la Deuxième guerre mondiale, des projets gouvernementaux et militaires complexes alliés à une offre de main-d’œuvre réduite en temps de guerre ont nécessité une réorganisation des structures. C’est à cette époque que furent créés les organigrammes (organigramme des tâches : schéma montrant les relations entre les tâches de projet. Les tâches sont représentées par des cases, ou nœuds, tandis que les relations entre les tâches sont représentées par des lignes reliant les cases. Dans Project, l’affichage Organigramme des tâches représente un organigramme des tâches.) complexes, appelés graphiques PERT (analyse du PERT : l’analyse du PERT (Program, Evaluation, and Review Technique) est un processus qui permet d’évaluer un résultat probable en fonction de trois scénarios : optimiste, attendu et pessimiste.) et la méthode du chemin critique (chemin critique : série de tâches à accomplir dans le temps imparti pour permettre l’achèvement d’un projet dans les délais prévus. Chaque tâche du chemin critique est une tâche critique.), qui permirent aux dirigeants de disposer de davantage de contrôle sur les projets extrêmement complexes et conçus sur une échelle considérable (tels que les systèmes d’armement militaire avec leur variété phénoménale de tâches et leurs innombrables interactions à de nombreux points dans le temps).

Rapidement, ces techniques se sont répandues dans tous les secteurs de l’industrie, à mesure que les chefs d’entreprise recherchaient de nouvelles stratégies et méthodes de gestion pour gérer leur développement dans un monde fortement évolutif et compétitif. Au début des années 1960, les entreprises ont commencé à appliquer les théories des systèmes généraux aux interactions entre les entreprises. Dans leur ouvrage, Théorie, conception et gestion des systèmes, Richard Johnson, Fremont Kast et James Rosenzweig comparent l’entreprise moderne à un organisme humain, doté d’un squelette, d’un système musculaire, d’un système circulatoire, et ainsi de suite.

Haut de la page Haut de la page

Aujourd’hui

Cette vision de l’entreprise en tant qu’organisme humain implique que pour qu’une entreprise survive et prospère, toutes ses composantes fonctionnelles doivent coopérer vers des objectifs ou des projets spécifiques. Depuis les années 1960, cette approche de la gestion de projet a commencé à prendre racine dans sa forme moderne. Divers modèles d’entreprise se sont développés au cours de cette période, partageant une structure sous-jacente commune : un responsable de projet gère le projet, met en place une équipe et garantit l’intégration et la communication du workflow horizontalement dans les différents services de l’entreprise.

Au cours des dix dernières années, la gestion de projet a continué à évoluer. Deux tendances importantes émergent :

Haut de la page Haut de la page

 
 
S'applique à :
Project Professionnel 2013, Project Standard 2013, Project 2010, Project 2007