Analyse de la valeur acquise - Introduction

La valeur acquise est une puissante fonctionnalité de suivi et d’établissement du budget dans Project. En dépit de la multitude d’acronymes intimidants qui le définissent (tels que AC, VA, TPI, VA, etc.), cette fonctionnalité n’est pas particulièrement compliquée. La valeur acquise vous permet de répondre à des questions telles que : « Si je me base sur la quantité de travail accomplie jusqu’à présent, quelle quantité de travail sommes-nous supposés avoir dépensée ? » Ce qui amène d’autres questions telles que : « Allons-nous finir à temps ? »

Prenons un exemple simple    Vous travaillez à un projet de jardinage pour 10 maisons dans un cul-de-sac, et vous souhaitez finaliser le projet entier des 10 maisons en 10 mois. Vous devez donc finir un jardin tous les mois. Voyons quelques-uns des détails de ce projet.

  • 10 000 € est votre budget total pour les 10 maisons.
  • 1 000 € sont prévus dans le budget pour chaque maison, ce qui signifie que vous devez dépenser 1 000 € par mois pendant toute la durée du projet. Cela inclut l’argent dépensé pour les plantes, les outils et le salaire d’un jardinier.
  • Deux mois après le début du projet, vous demandez à votre comptable de vous établir un rapport des frais. Celui-ci vous dit que 1 500 € ont été dépensés jusqu’à présent. Vous vous dites alors : « Génial, je suis en train d’économiser de l’argent ! ».
  • Ensuite, vous vous rendez compte de votre erreur. Après 2 mois, 20 pour cent du projet devraient avoir été réalisés, étant donné que 2 mois correspondent à 20 pour cent des 10 mois que vous avez initialement prévu de consacrer au projet. Mais, seuls 1 jardin et demi ont été réalisés, et non 2.
  • Ainsi, après deux mois, vous devriez avoir dépensé 20 pour cent X 10 000 € (soit, 2 000 €) sur le projet pour qu’il soit terminé à temps. En outre, deux jardins devraient être terminés, et non 1 500 € dépensés pour un jardin et demi. Vous prenez maintenant conscience qu’en fait vous êtes en retard par rapport à l'échéancier. Oh la la ! Il est temps d’avoir une conversation avec le jardinier.

Voici ce qui est à la fois compliqué et génial avec la valeur acquise. Elle associe le temps et l’argent parce qu’elle multiplie les devises par le temps planifié (ou le pourcentage achevé, dans le jargon des chefs de projet professionnels).

La leçon à tirer ?    « Le temps, c’est de l’argent », comme le dit le proverbe. Mais, ce n’est pas encore tout à fait le moment de faire étalage de vos prouesses en matière de valeur acquise. Poursuivez votre lecture . . .

Informations supplémentaires sur la valeur acquise


Afficher la valeur acquise

Project affiche les informations relatives à la valeur acquise de deux façons : avec les affichages et avec les rapports. Mais, vous devez d’abord effectuer quelques opérations pour pouvoir configurer la valeur acquise en vue de la création de rapports.

Utilisation de rapports

  1. Cliquez sur Projet > Rapports > Rapports supplémentaires.
  2. Cliquez sur Coûts, puis sur Valeur acquise.

Utilisation d’affichages

  1. Cliquez sur Affichage > Table, puis cliquez sur Plus de tables.
    Image Plus de tables
  2. Dans la liste Tables, cliquez sur Valeur acquise, Indicateurs de coût de la valeur acquise ou Indicateurs de prévisions de la valeur acquise.
    Si vous n’êtes pas sûr quelle table choisir, choisissez juste Valeur acquise.
  3. Cliquez sur Appliquer.

Haut de la page Haut de la page

Interpréter la valeur acquise

Trois valeurs clés sont à la racine de l’analyse de la valeur acquise, et vous devez connaître au moins ces trois valeurs pour pouvoir utiliser la valeur acquise.

Valeur planifiée (VP)    Également connue sous l’acronyme VP.

Il s’agit du coût budgété (ou de référence (coût planifié : coût d’origine d’un projet, d’une ressource et d’une affectation, tel qu’il est indiqué dans la planification initiale. Le coût planifié est un instantané du coût engagé au moment de l’enregistrement de la planification initiale.)) des tâches estimées au début du plan de projet, sur base des coûts des ressources (ressources : personnes, équipement et matériel permettant d’effectuer des tâches dans un projet.) affectées à ces tâches, plus tous les coûts fixes (coût fixe : ensemble des coûts d’une tâche qui restent fixes, indépendamment de la durée de la tâche ou du travail effectué par une ressource.) associés aux tâches, jusqu’à la date d’état (date d’état : date que vous définissez (à la place de la date du jour) pour spécifier l’heure, le coût ou les performances d’un projet.) que vous choisissez.

Par exemple, le budget total planifié pour une tâche de 4 jours est de 100 € et elle commence un lundi. Si vous définissez la date d’état sur le mercredi suivant, vous verrez que la VP correspond à 75 €. Toutefois, avec cette valeur, vous ne connaissez pas l’état de votre projet.

Coût réel (CR)    Également connu sous le nom de CRTE.

Il s’agit du coût réel (coût réel : coût réellement engagé jusqu’à présent pour une tâche, une ressource ou une affectation. Par exemple, si la seule ressource affectée à une tâche est payée 25 € par heure et a travaillé 2 heures, le coût réel final de la tâche est de 50 €.) requis pour effectuer l’ensemble ou une partie des tâches, jusqu’à la date d’état. Par exemple, si la tâche de 4 jours entraîne un coût total de 35 € lors des 2 premiers jours, le CR pour cette période correspond à 70 € (mais la VP est toujours de 75 €).

Toutefois, avec cette valeur, vous ne connaissez pas l’état de votre projet. Par exemple, si vous aviez prévu que beaucoup plus de tâches soient accomplies pour ces 70 €, ce n’est pas bon. Vous devez connaître (vous la devinez) la valeur acquise pour évaluer pleinement l’efficacité de votre projet.

Valeur acquise (VA)    Également connu sous le nom de VA.

Il s’agit de la valeur du travail effectué à la date d’état, mesurée en devise.

Par exemple, si après 2 jours, 60 % pour cent d’une tâche ont été effectués, vous vous attendez probablement à avoir dépensé 60 pour cent du budget total des tâches, soit 60 €. S’il s’avère que vous avez dépensé 80 €, vous pouvez dire avec certitude que vous avez dépassé votre budget et que vous êtes en retard.

Un thème important se dégageant parmi ces notions courantes de valeur acquise est la date d’état. L’analyse de la valeur acquise part du principe que vous voulez voir l’évolution de votre projet avant un point spécifique dans le temps que vous choisissez.

Étant donné qu’une image est plus parlante que mille mots, utilisons une représentation graphique. Voici un graphique illustrant une accumulation constante des coûts sur la durée d’un projet. Les pointillés indiquent une dépense constante pendant toute la durée du projet.

Image de valeur acquise

Une fois que le travail sur le projet a commencé, un graphique des valeurs clés de l’analyse de la valeur acquise peut se présenter comme suit.

Image de valeur acquise

La date d’état détermine les valeurs calculées par Project. Le coût réel (CR) de ce projet a dépassé le coût budgétisé. La valeur acquise (VA) tient compte de la valeur réelle du travail effectué. Dans le cas présent, la valeur du travail effectué est inférieure au montant dépensé pour effectuer ce travail.

Haut de la page Haut de la page

Quelques conseils sur l’utilisation de la valeur acquise

Action Comment

Agissez rapidement

   
Au plus tôt dans le cycle de vie d’un projet vous identifiez les différences entre les coûts réels, les coûts budgétisés et la valeur acquise, au plus vite vous pouvez prendre des mesures pour remédier au problème.

Travaillez davantage

   
C’est plus facile à dire qu’à faire. Plus vous accomplissez de travail avant la date d’état suivante afin de déterminer la valeur acquise, au mieux c’est. Se contenter d’embaucher davantage de travailleurs peut ne pas être utile, mais embaucher des travailleurs meilleur marché peut s’avérer utile. Ou, devrez-vous peut-être vous rendre en personne dans les ateliers pour déterminer la raison pour laquelle les travailleurs ne sont plus productifs. Ou, peut-être encore, le problème vient-il des responsables qui fournissent des machines exigeant davantage de maintenance que prévu. Il peut y avoir de nombreuses raisons, mais le fait est que l’adoption d’une « méthode des nombres » avec la valeur acquise vous permettra de détecter les tendances négatives.

Travaillez plus intelligemment

   
Ne passez pas votre temps à pourchasser les problèmes de productivité pour les tâches qui sont moins importantes que d’autres. Examinez d’abord les tâches sur le chemin critique pour déterminer l’impact le plus important sur les nombres de valeur acquise positives.

Lancez à nouveau vos rapports

   
Une analyse de la valeur acquise à la fin d’un projet présente vraiment peu d’intérêt. Les sources des problèmes de votre projet se situent vraisemblablement au tout début, et elles auront probablement eu trop d’impact pour être corrigées sans entraîner des coûts importants et de la frustration dans votre équipe, ainsi que pour votre responsable et les autres parties prenantes. Si vous décidez de le faire quand même, prenez l’habitude d’exécuter mensuellement des rapports de la valeur acquise.

Prenez du recul

   
Si des problèmes se présentent en tout début de projet, il peut s’agir simplement de coûts liés au lancement du projet, aux formations, à l’implication de toutes les parties prenantes, à une collaboration intense mais nécessaire au sein de votre équipe, ou à d’autres tâches de maintenance. N’ignorez pas ces signes avant-coureurs de problèmes, mais gardez à l’esprit qu’ils ont plus de sens au début du projet que par la suite.

Lectures supplémentaires

Haut de la page Haut de la page

 
 
S'applique à :
Project Professionnel 2013, Project Standard 2013