Présentation des tables

Lorsque vous utilisez une base de données, vous stockez vos données dans des tables (listes basées sur des objets). Par exemple, vous pouvez créer une table de contacts pour stocker une liste de noms, d’adresses de messagerie et de numéros de téléphone.

Cet article fournit une vue d’ensemble des tables dans Microsoft Access 2010 et présente les fonctionnalités de table nouvelles et supprimées. Il explique également comment créer une table, ajouter des champs à une table, définir la clé primaire (clé primaire : un ou plusieurs champs (colonnes) dont la valeur identifie de façon unique chaque enregistrement d’une table. Une clé primaire n’accepte pas les valeurs Null et doit toujours avoir un index unique. Une clé primaire sert à relier une table à des clés étrangères se trouvant dans d’autres tables.) d’une table et définir les propriétés des champs et des tables.

Pour concevoir une base de données, commencez par planifier toutes ses tables et décidez des relations qu’elles entretiennent. Avant de créer des tables, vous devez étudier attentivement vos besoins et déterminer toutes les tables qu’il vous faut. Pour plus d’informations sur la planification et la conception d’une base de données, voir l’article intitulé Concepts de base sur la conception d’une base de données et les liens figurant dans la section Voir aussi.

 Remarque   Le mode Création n’est pas disponible pour les tables Web. En contrepartie, vous pouvez utiliser des fonctionnalités de conception désormais accessibles en mode Feuille de données. Pour plus d’informations sur la conception d’une base de données Web, voir l’article Créer une base de données sur le Web.

Contenu de cet article


Vue d’ensemble

Une table est un objet de base de données que vous utilisez pour stocker des données concernant un sujet spécifique, tel que des employés ou des produits. Une table se compose d’enregistrements et de champs.

Chaque enregistrement contient des données sur une instance du sujet de la table, par exemple un employé en particulier. Un enregistrement est également couramment appelé une ligne ou une instance.

Chaque champ contient des données concernant un aspect du sujet de la table, par exemple le prénom ou l’adresse de messagerie. Un champ est également couramment appelé une colonne ou un attribut.

Un enregistrement est constitué de valeurs de champs, telles que Contoso, Ltd. ou xyz@example.com. Une valeur de champ est couramment appelé un fait.

Table Clients avec les enregistrements et les champs

Légende 1 Un enregistrement
Légende 2 Un champ
Légende 3 Une valeur de champ

Une base de données peut contenir plusieurs tables, chacune stockant des informations sur un sujet différent. Chaque table peut contenir de nombreux champs de types de données différents, tels que du texte, des nombres, des dates et des liens hypertexte.

Données externes

Vous pouvez établir un lien à diverses sources de données externes, telles que d’autres bases de données, des fichiers texte et des classeurs Excel. Lorsque vous établissez un lien à des données externes, Access peut utiliser le lien comme s’il s’agissait d’une table. En fonction de la source de données externe et de la façon dont vous créez le lien, vous pouvez modifier les données dans la table liée et créer des relations qui impliquent la table liée. En revanche, vous ne pouvez pas modifier la structure des données externes au moyen d’un lien.

Propriétés de table et de champ

Les tables et les champs possèdent des propriétés que vous pouvez définir afin de contrôler leurs caractéristiques ou leur comportement.

Feuilles de propriétés de table et de champ

Une table ouverte en mode Création.
Légende 1 Propriétés de table
Légende 2 Propriétés de champ

Dans une base de données Access, les propriétés de table sont des attributs d’une table qui affectent l’apparence ou le comportement de la table dans son ensemble. Les propriétés de table sont définies dans la feuille de propriétés de la table, en mode Création. Par exemple, vous pouvez définir la propriété Affichage par défaut d’une table afin de spécifier le mode d’affichage par défaut de la table.

Une propriété de champ s’applique à un champ particulier dans une table et définit l’une des caractéristiques du champ ou un aspect de son comportement. Vous pouvez définir certaines propriétés de champ en mode Feuille de données (mode Feuille de données : fenêtre qui affiche des données d’une table, d’un formulaire, d’une requête, d’une vue ou d’une procédure stockée sous forme de lignes et de colonnes. En mode Feuille de données, vous pouvez modifier des champs et ajouter, supprimer ou rechercher des données.). Vous pouvez également définir n’importe quelle propriété de champ en mode Création par le biais du volet Propriétés du champ.

Types de données

Chaque champ a un type de données. Le type de données d’un champ indique le genre de données qu’il stocke, par exemple de grandes quantités de texte ou des fichiers joints.

Paramètre de type de données

Un type de données est une propriété de champ, mais il diffère des autres propriétés de champ des manières suivantes :

  • Le type de données d’un champ se définit dans la grille de création de la table, et non dans le volet Propriétés du champ.
  • Le type de données d’un champ détermine les autres propriétés que possède ce champ.
  • Vous devez définir le type de données d’un champ lors de sa création.

 Remarque   Vous pouvez créer un champ dans Access en entrant des données dans une nouvelle colonne en mode Feuille de données. Lorsque vous créez un champ de cette manière, Access affecte automatiquement un type de données au champ, en fonction de la valeur que vous entrez. Si aucun autre type de données n’est impliqué par votre saisie, Access sélectionne Texte comme type de données. Si nécessaire, vous pouvez modifier le type de données à l’aide du Ruban, qui fait partie de la nouvelle Interface utilisateur Microsoft Office Fluent.

AfficherExemples de détection automatique du type de données

Le tableau suivant montre comment fonctionne la détection automatique du type des données en mode Feuille de données.

Si vous entrez : Office Access 2007 crée un champ avec un type de données :
John Texte

http://www.contoso.com

Vous pouvez utiliser n'importe quel préfixe de protocole Internet valide. Par exemple, http://, https:// et mailto: sont des préfixes valides.

Lien hypertexte
1 Nombre, Entier long
50 000 Nombre, Entier long
50 000,99 Nombre, Réel double
50000,389 Nombre, Réel double

12/67

Les formats de date et d'heure reconnus sont ceux des vos paramètres régionaux utilisateur.

Date/Heure
31 décembre 2006 Date/Heure
10:50:23 Date/Heure
10.50 Date/Heure
17.50 Date/Heure

12,50 €

La devise reconnue est celle de vos paramètres régionaux utilisateur.

Monétaire
21,75 Nombre, Réel double
123,00 % Nombre, Réel double
3,46E+03 Nombre, Réel double

Relations entre les tables

Bien que chaque table stocke des données concernant un sujet différent, les tables d’une base de données stockent généralement des données concernant des sujets en rapport les uns avec les autres. Par exemple, une base de données peut contenir :

  • une table de clients qui répertorie les clients de votre société et leurs adresses ;
  • une table de produits qui répertorie les produits vendus, avec les prix et les photos de chaque article ;
  • une table de commandes qui permet d’effectuer le suivi des commandes des clients.

Les données concernant différents sujets étant stockées dans différentes tables, il faut disposer d’un moyen permettant de lier les données afin de pouvoir combiner facilement des données apparentées issues de ces différentes tables.

Clés

Les champs qui font partie d’une relation de table portent le nom de « clé ». Une clé se compose généralement d’un seul champ, mais cela n’est pas toujours le cas. Il existe deux types de clés :

  • Clé primaire    Une table ne peut posséder qu’une seule clé primaire. Une clé primaire consiste en un ou plusieurs champs qui identifient de manière unique chaque enregistrement stocké dans la table. Souvent, un numéro d’identification unique, tel qu’un ID, un numéro de série ou un code, sert de clé primaire. Par exemple, vous pouvez créer une table Clients où chaque client est associé à un ID de client unique. Le champ d’ID de client est la clé primaire de la table Clients. Lorsqu’une clé primaire contient plusieurs champs, elle est généralement composée de champs préexistants qui, regroupés, fournissent des valeurs uniques. Par exemple, vous pouvez utiliser une combinaison de nom de famille, prénom et date de naissance comme clé primaire pour une table qui concerne des individus.
  • Clé étrangère    Une table peut également avoir une ou plusieurs clés étrangères. Une clé étrangère contient des valeurs qui correspondent à des valeurs dans la clé primaire d’une autre table. Par exemple, vous pouvez avoir une table Commandes dans laquelle chaque commande a un ID de client correspondant à un enregistrement dans la table Clients. Le champ d’ID de client est une clé étrangère de la table Commandes.

La correspondance des valeurs entre les champs clés forme la base d’une relation de table. On utilise une relation de table pour combiner des données de tables liées. Par exemple, supposez que vous avez une table Clients et une table Commandes. Dans votre table Clients, chaque enregistrement est identifié par le champ de clé primaire, ID.

Pour associer chaque commande à un client, vous ajoutez un champ de clé étrangère à la table Commandes qui correspond au champ ID de la table Clients, puis vous créez une relation entre les deux clés. Lorsque vous ajoutez un enregistrement à la table Commandes, vous utilisez une valeur d’ID de client issue de la table Clients. Lorsque vous souhaitez afficher des informations concernant la commande d’un client, vous utilisez la relation pour identifier les données de la table Clients qui correspondent aux différents enregistrements de la table Commandes.

Relation de table affichée dans la fenêtre Relations

Une relation de table, affichée dans la fenêtre Relations
Légende 1 Une clé primaire, identifiée par l’icône de clé en regard du nom de champ.
Légende 2 Une clé étrangère (notez l’absence d’icône de clé).

Avantages offerts par l’utilisation de relations

Le fait de conserver les données séparées dans des tables liées offre les avantages suivants :

  • Cohérence    Chaque élément de données n’étant enregistré qu’une seule fois, dans une seule table, il existe moins de risque d’ambiguïté ou d’incohérence. Par exemple, vous stockez le nom d’un client une seule fois, dans une table qui concerne les clients, plutôt qu’à plusieurs reprises (avec le risque d’incohérence qui en découle) dans une table qui contient des données relatives aux commandes.
  • Efficacité    L’enregistrement des données dans un seul emplacement permet d’utiliser moins d’espace disque. En outre, les tables plus compactes offrent en général un traitement des données plus rapide que les tables volumineuses. Pour finir, si vous n’utilisez pas des tables distinctes pour des sujets distincts, vous introduirez des valeurs Null (absence de données) et une redondance dans vos tables, ce qui peut nuire aux performances et utiliser de l’espace inutilement.
  • Facilité de compréhension    La structure d’une base de données est plus simple à comprendre si les sujets sont séparés correctement dans des tables.

 Conseil   Planifiez vos tables en gardant les relations à l’esprit. Vous pouvez utiliser l’Assistant Liste de choix pour créer un champ de clé étrangère si la table qui contient la clé primaire correspondante existe déjà. L’Assistant Liste de choix crée la relation pour vous.

Haut de la page Haut de la page

Caractéristiques des tables

Dans Access 2010, les limites pratiques des tables sont les suivantes :

Attribut Maximum
Nombre de caractères dans un nom de table 64
Nombre de caractères dans un nom de champ 64
Nombre de champs dans une table 255
Nombre de tables ouvertes 2048 ; cette limite inclut les tables ouvertes en interne par Access
Taille d’une table 2 gigaoctets, moins l’espace nécessaire pour les objets système
Nombre de caractères dans un champ Texte 255
Nombre de caractères dans un champ Mémo 65 535 lorsque les données sont entrées par le biais de l’interface utilisateur ;
capacité de stockage de 2 gigaoctets de caractères lorsque les données sont entrées par programme
Taille d’un champ Objet OLE 1 gigaoctet
Nombre d’index dans une table 32
Nombre de champs dans un index 10
Nombre de caractères dans un message de validation 255
Nombre de caractères dans une règle de validation 2 048
Nombre de caractères dans une description de table ou de champ 255
Nombre de caractères dans un enregistrement (à l’exclusion des champs Mémo et Objet OLE) lorsque la propriété Compression Unicode des champs a pour valeur Oui 4 000
Nombre de caractères dans un paramètre de propriété de champ 255

Haut de la page Haut de la page

Nouveautés

Différences par rapport à Access 2007

Le processus de création d’une table dans Access 2010 est très similaire à celui d’Access 2007. Cependant, Access 2010 offre quelques nouvelles fonctionnalités applicables aux tables :

  • Macros de données    Vous pouvez désormais lier des macros à des événements dans des tables, ce qui vous permet d’effectuer des actions chaque fois qu’un enregistrement est modifié, inséré ou supprimé. Ces macros peuvent être utilisées par exemple pour valider des données ou effectuer un calcul.
  • Type de données calculé    Ce nouveau type de données vous permet de créer un champ basé sur un calcul d’autres champs dans la même table. Par exemple, vous pouvez créer un champ Total article qui contient le produit d’un champ Quantité et d’un champ Prix unitaire. Par la suite, si vous mettez à jour le champ Quantité ou Prix unitaire, le champ Total article est mis à jour automatiquement.
  • Connectivité de service Web    Outre la liaison à des sources de données externes telles que des classeurs Excel et des listes SharePoint, vous pouvez maintenant vous connecter à des données sur des sites Web qui fournissent une interface de service Web. Par exemple, vous pouvez établir un lien à des données sur le site Web d’un commerçant en ligne, puis créer votre propre application pour l’affichage des produits et la prise de commande.
  • Les modèles de tables et de champs sont remplacés par des modèles    Access 2007 a vu l’apparition des modèles de tables et des modèles de champs. Les modèles de tables étaient des tables vides que vous pouviez utiliser pour créer de nouvelles tables compatibles avec les listes SharePoint intégrées suivantes :
    • Contacts
    • Tâches
    • Problèmes
    • Événements
    • Biens

Dans Access 2010, vous utilisez des modèles lorsque vous souhaitez ajouter des composants pré-intégrés à votre base de données. Les modèles peuvent inclure des tables et également d’autres types d’objets de base de données tels que des requêtes et des formulaires.

 Remarque   Cette rubrique ne fournit aucune explication concernant les modèles. Pour plus d’informations, voir la section Voir aussi.

Différences par rapport à Access 2003

  • Les modèles ont remplacé l’Assistant Table    Dans les versions d’Access antérieures à la version 2007, vous utilisiez l’Assistant Table pour créer rapidement une table en répondant à quelques questions. Dans Access 2007, l’Assistant Table a été remplacé par les modèles de tables et de champs. Dans Access 2010, les modèles remplacent ces deux types de modèles.

 Remarque   Cette rubrique ne fournit aucune explication concernant les modèles. Pour plus d’informations, voir la section Voir aussi.

  • Création de feuille de données     Vous pouvez désormais créer et modifier des tables et des champs pendant que vous travaillez en mode Feuille de données.

Haut de la page Haut de la page

Créer une table

Créez une table si vous avez une nouvelle source de données qui ne convient à aucune de vos tables existantes.

Vous pouvez créer une table en créant une nouvelle base de données, en insérant une table dans une base de données existante, ou en important ou établissant un lien à une table d’une autre source de données (telle qu’un classeur Microsoft Office Excel, un document Microsoft Office Word, un fichier texte, un service Web ou une autre base de données). Lorsque vous créez une base de données vide, une nouvelle table vide est insérée automatiquement. Vous pouvez ensuite entrer des données dans cette table pour commencer à définir vos champs.

Que voulez-vous faire ?


Créer une table dans une nouvelle base de données

  1. Sous l’onglet Fichier, cliquez sur Nouveau, puis sur Base de données vide.
  2. Dans la zone Nom de fichier, tapez un nom de fichier pour la nouvelle base de données.
  3. Pour naviguer vers un nouvel emplacement pour enregistrer la base de données, cliquez sur l’icône de dossier.
  4. Cliquez sur Créer.

La nouvelle base de données s’ouvre et une nouvelle table nommée Table1 est créée et s’ouvre en mode Feuille de données.

Créer une table dans une base de données existante

  1. Cliquez sur l’onglet Fichier, pointez sur Ouvrir, puis effectuez l’une des opérations suivantes :
    • Si la base de données souhaitée figure sous Bases de données récentes, cliquez dessus dans la liste.

- ou -

  • Si la base de données n’est pas répertoriée sous Bases de données récentes, sous Ouvrir le document, cliquez sur l’option souhaitée.
  1. Dans la boîte de dialogue Ouvrir, sélectionnez la base de données à ouvrir, puis cliquez sur Ouvrir.
  2. Sous l’onglet Créer, dans le groupe Tables, cliquez sur Table.

Une nouvelle table est insérée dans la base de données et la table s’ouvre en mode Feuille de données.

Haut de la page Haut de la page

Importer ou créer un lien pour créer une table

Vous pouvez créer une table en important des données stockées ailleurs ou en établissant un lien à ces données. Vous pouvez importer ou lier les données d’une feuille de calcul Excel, d’une liste Windows SharePoint Services, d’un fichier XML, d’une autre base de données Access, d’un dossier Microsoft Office Outlook et de bien d’autres éléments.

Lorsque vous importez des données, vous créez une copie de ces données dans une nouvelle table de la base de données active. Les modifications apportées ultérieurement aux données sources n’auront aucun effet sur les données importées et les modifications apportées aux données importées n’affectent pas les données sources. Après vous être connecté à une source de données et avoir importé ses données, vous pouvez utiliser les données importées sans vous connecter à la source. Vous pouvez modifier la structure d’une table importée.

Lorsque vous établissez un lien à des données, vous créez une table liée dans la base de données active qui représente un lien actif aux informations existantes stockées autre part. Lorsque vous modifiez des données dans une table liée, vous les modifiez dans la source. Chaque fois que des données changent dans la source, ce changement est affiché dans la table liée. Vous devez être en mesure de vous connecter à la source de données chaque fois que vous utilisez une table liée.

 Remarque   Vous ne pouvez pas modifier les données d’une feuille de calcul Excel au moyen d’une table liée. Une solution de contournement consiste à importer les données sources dans une base de données Access, puis à établir un lien à la base de données à partir d’Excel. Pour plus d’informations sur la liaison à Access à partir d’Excel, effectuez une recherche dans l’aide d’Excel ou voir les liens de la section Voir aussi.

Créer une table en important des données externes ou en établissant un lien à ces données

  1. Sous l’onglet Données externes, dans le groupe Importer et lier, cliquez sur l’une des sources de données disponibles.
  2. Suivez les instructions fournies par les boîtes de dialogue qui s’affichent à chaque étape.

Access crée la nouvelle table et l’affiche dans le volet de navigation.

 Conseil   Vous pouvez également importer une liste SharePoint ou établir un lien vers celle-ci en utilisant une commande de l’onglet Créer.

Haut de la page Haut de la page

Utiliser un site SharePoint pour créer une table

Vous pouvez créer une table dans votre base de données qui importe ou établit un lien à une liste SharePoint. Vous pouvez également créer une liste SharePoint au moyen d’un modèle prédéfini. Access 2010 propose entre autres les modèles prédéfinis Contacts, Tâches, Problèmes et Événements.

  1. Sous l'onglet Créer, dans le groupe Tables, cliquez sur Listes SharePoint.
  1. Effectuez l’une des opérations suivantes :
  1. Cliquez sur Contacts, Tâches, Problèmes ou Événements.
  1. Dans la boîte de dialogue Créer une liste, tapez l'URL du site SharePoint dans lequel vous souhaitez créer la liste.
  1. Entrez le nom et une description de la nouvelle liste dans les zones Spécifiez le nom de la nouvelle liste et Description.
  1. Pour ouvrir la table liée après sa création, activez la case à cocher Ouvrir la liste une fois l'opération terminée (activée par défaut).

  1. Cliquez sur Personnalisé.
  1. Dans la boîte de dialogue Créer une liste, tapez l'URL du site SharePoint dans lequel vous souhaitez créer la liste.
  1. Entrez le nom et une description de la nouvelle liste dans les zones Spécifiez le nom de la nouvelle liste et Description.
  1. Pour ouvrir la table liée après sa création, activez la case à cocher Ouvrir la liste une fois l'opération terminée (activée par défaut).

  1. Cliquez sur Liste SharePoint existante.
  2. Dans la boîte de dialogue Données externes, tapez l’URL du site SharePoint qui contient les données à importer.
  3. Cliquez sur Importer les données sources dans une nouvelle table de la base de données active, puis sur Suivant.
  4. Activez la case à cocher en regard de chaque liste SharePoint que vous souhaitez importer.

  1. Cliquez sur Liste SharePoint existante.
  2. Dans la boîte de dialogue Données externes - Site SharePoint, tapez l’URL du site SharePoint qui contient la liste vers laquelle vous souhaitez établir un lien.
  3. Cliquez sur Lier à la source de données en créant une table attachée, puis sur Suivant.
  4. Activez la case à cocher en regard de chaque liste SharePoint vers laquelle vous souhaitez établir un lien.

Haut de la page Haut de la page

Utiliser un service Web pour créer une table

Vous pouvez créer une table dans votre base de données qui établit une connexion à des données sur un site Web qui fournit une interface de service Web.

 Remarque   Les tables de service Web sont en lecture seule.

  1. Sous l’onglet Données externes, dans le groupe Importer et lier, cliquez sur Plus, puis sur Services de données.
  2. Si la connexion à utiliser a déjà été installée, passez à l’étape 5. Sinon, continuez à l’étape suivante.
  3. Cliquez sur Installer une nouvelle connexion.
  4. Sélectionnez le fichier de connexion à utiliser, puis cliquez sur OK.
  5. Dans la boîte de dialogue Créer une liaison aux services de données, développez la connexion à utiliser.
  6. Sélectionnez la table à lier.

Access affiche les champs sur le côté droit de la boîte de dialogue.

  1. Si vous le souhaitez, tapez un nom pour la table liée dans la zone Spécifiez le nom de la liaison. Access utilisera ce nom pour la table liée dans le volet de navigation.
  2. Cliquez sur OK.

Access crée la table liée.

Haut de la page Haut de la page

Définir la clé primaire d’une table

Vous devez spécifier une clé primaire pour une table afin de tirer parti des avantages suivants :

  • Access crée automatiquement un index pour la clé primaire, ce qui peut aider à améliorer les performances de la base de données.
  • Access s’assure que chaque enregistrement contient une valeur dans le champ de clé primaire.
  • Access s’assure que chaque valeur dans le champ de clé est unique. Il est essentiel que les valeurs soient uniques, sinon il n’y a aucun moyen fiable de distinguer un enregistrement particulier d’un autre.

Lorsque vous créez une table en mode Feuille de données, Access crée automatiquement une clé primaire pour vous et lui affecte automatiquement le nom de champ « ID » et le type de données NuméroAuto.

En mode Création, vous pouvez modifier ou supprimer la clé primaire, ou définir une clé primaire pour une table qui n’en possède pas.

Déterminer les champs à utiliser comme clé primaire

Il se peut parfois que vous ayez déjà des données que vous souhaitez utiliser comme clé primaire. Par exemple, vous pouvez avoir des ID existants pour vos employés. Si vous créez une table pour effectuer le suivi des informations sur les employés, vous pourriez décider d’utiliser l’ID d’employé existant en guise de clé primaire pour la table. Ou peut-être l’ID d’employé n’est-il unique que combiné à l’ID du service, ce qui exige que vous utilisiez ces deux champs conjointement comme clé primaire. Un candidat judicieux pour la clé primaire possède les caractéristiques suivantes :

  • Chaque enregistrement a une valeur unique pour le champ ou la combinaison de champs.
  • Le champ ou la combinaison de champs n’est jamais vide et ne contient jamais la valeur Null ; il y a toujours une valeur.
  • Les valeurs ne changent pas.

S’il n’existe aucune donnée utilisable comme clé primaire, vous pouvez créer un champ à utiliser en guise de clé primaire. Dans ce cas, affectez-lui le type de données NuméroAuto pour vous aider à vous assurer qu’il répond aux trois exigences mentionnées ci-dessus.

Définir ou modifier la clé primaire

  1. Sélectionnez la table dont vous souhaitez définir ou modifier la clé primaire.
  2. Sous l’onglet Accueil, dans le groupe Affichages, cliquez sur Affichage, puis sur Mode Création.
  3. Dans la grille de création de table, sélectionnez le ou les champs à utiliser comme clé primaire.

Pour sélectionner un champ, cliquez sur le sélecteur de ligne (sélecteur de ligne : petite case ou barre qui, lorsque vous cliquez dessus, sélectionne l’intégralité d’une ligne lorsque vous travaillez en mode Création de table ou en mode Création de macro, ou lorsque vous triez et groupez des enregistrements en mode Création d’état.) correspondant au champ souhaité.

Pour sélectionner plusieurs champs, cliquez sur chaque sélecteur de ligne correspondant tout en maintenant la touche Ctrl enfoncée.

  1. Sous l’onglet Création, dans le groupe Outils, cliquez sur Clé primaire.

Groupe Outils sous l’onglet Création

Un indicateur de clé s’affiche à gauche du ou des champs spécifiés comme clé primaire.

Supprimer la clé primaire

  1. Sélectionnez la table dont vous souhaitez supprimer la clé primaire.
  2. Sous l’onglet Accueil, dans le groupe Affichages, cliquez sur Affichage, puis sur Mode Création.
  3. Cliquez sur le sélecteur de ligne (sélecteur de ligne : petite case ou barre qui, lorsque vous cliquez dessus, sélectionne l’intégralité d’une ligne lorsque vous travaillez en mode Création de table ou en mode Création de macro, ou lorsque vous triez et groupez des enregistrements en mode Création d’état.) correspondant à la clé primaire active. Si la clé primaire est constituée de plusieurs champs, cliquez sur le sélecteur de ligne de chaque champ tout en maintenant la touche Ctrl enfoncée.
  4. Sous l’onglet Création, dans le groupe Outils, cliquez sur Clé primaire.

Groupe Outils sous l’onglet Création

L’indicateur de clé est alors supprimé des champs spécifiés comme clé primaire.

 Remarque   Lorsque vous enregistrez une nouvelle table sans définir de clé primaire, Access vous invite à créer un champ pour la clé primaire. Si vous cliquez sur Oui, Access crée un champ « ID » qui utilise le type de données NuméroAuto pour fournir une valeur unique à chaque enregistrement. Si votre table contient déjà un champ NuméroAuto, Access l’utilise comme clé primaire. Si vous cliquez sur Non, Access n’ajoute pas de champ et aucune clé primaire n’est définie.

Haut de la page Haut de la page

Définir les propriétés d’une table

Vous pouvez définir des propriétés qui s’appliquent à une table entière ou à des enregistrements entiers.

  1. Sélectionnez la table dont vous souhaitez définir les propriétés.
  2. Sous l’onglet Accueil, dans le groupe Affichages, cliquez sur Affichage, puis sur Mode Création.
  3. Sous l'onglet Créer, dans le groupe Afficher/Masquer, cliquez sur Feuille de propriétés.

Groupe Afficher/Masquer sous l’onglet Création

La feuille de propriétés de la table est affichée.

  1. Sur la feuille de propriétés, cliquez sur l’onglet Général.
  2. Cliquez sur la zone située à gauche de la propriété à définir, puis entrez un paramètre pour cette propriété.

AfficherPropriétés de table disponibles

Utilisez cette propriété de table Pour
Afficher les vues sur un site SharePoint

Spécifier si les affichages basés sur la table peuvent être affichés sur un site SharePoint.

 Remarque   Les effets de ce paramètre dépendent du paramètre de la propriété de base de données Afficher les vues sur un site SharePoint.

Pour plus d’informations, voir la section Voir aussi.

Sous-feuille données étendue Développer toutes les sous-feuilles de données lorsque vous ouvrez la table.
Hauteur sous-feuille données

Effectuez l’une des opérations suivantes :

  • Si vous souhaitez que la fenêtre de sous-feuille de données soit étendue de façon à afficher toutes les lignes, affectez la valeur 0" à cette propriété.
  • Si vous souhaitez contrôler la hauteur de la sous-feuille de données, entrez la hauteur souhaitée en pouces.
Orientation Définir l’orientation de l’affichage en fonction du sens de votre écriture, de gauche à droite ou de droite à gauche.
Description Fournir une description de la table. Cette description sera affichée dans les info-bulles pour la table.
Affichage par défaut Définir Feuille de données, Tableau croisé dynamique ou Graphique croisé dynamique comme affichage par défaut lorsque vous ouvrez la table.
Valide si Entrer une expression qui doit être vraie lorsque vous ajoutez ou modifiez un enregistrement.
Message si erreur Entrer un message qui s’affiche lorsqu’un enregistrement n’est pas conforme à l’expression dans la propriété Valide si.
Filtre Définir des critères pour afficher uniquement certaines lignes en mode Feuille de données.
Tri par Sélectionner un ou plusieurs champs pour spécifier l’ordre de tri par défaut des lignes en mode Feuille de données.
Nom sous-feuille données Spécifier si une sous-feuille doit s’afficher en mode Feuille de données et, si oui, la table ou la requête qui doit fournir les lignes dans la sous-feuille.
Champs fils Répertorier les champs dans la table ou la requête qui sont utilisés pour la sous-feuille de données et qui correspondent à la propriété Champs pères spécifiée pour la table.
Champs pères Répertorier les champs dans la table qui correspondent à la propriété Champs fils spécifiée pour la table.
Filtrer au chargement Appliquer automatiquement les critères de filtre dans la propriété Filtrer (en spécifiant la valeur Oui) lorsque la table est ouverte en mode Feuille de données.
Trier au chargement Appliquer automatiquement les critères de tri dans la propriété Tri par (en spécifiant la valeur Oui) lorsque la table est ouverte en mode Feuille de données.

 Conseil   Pour disposer de davantage d’espace pour la saisie ou la modification d’un paramètre dans la zone de propriété, appuyez sur Maj+F2 pour afficher la zone Zoom. Si vous affectez la propriété Valide si à une expression et que vous souhaitez obtenir de l’aide, cliquez sur Image du bouton en regard de la zone de propriété Valide si pour afficher le Générateur d’expression.

  1. Pour enregistrer vos modifications, appuyez sur Ctrl+S.

Haut de la page Haut de la page

Ajouter un champ à une table

Vous stockez chaque donnée dont vous souhaitez assurer le suivi dans un champ. Par exemple, dans une table de contacts, vous créez des champs pour le Nom de famille, le Prénom, le Numéro de téléphone et l’Adresse. Dans une table de produits, vous créez des champs pour le Nom du produit, l’ID de produit et le Prix.

Avant de créer des champs, essayez de séparer les données sous leur plus petite forme. Il est beaucoup plus simple de combiner ultérieurement des données que de les séparer. Par exemple, au lieu d’un champ Nom, créez des champs Nom de famille et Prénom. Par la suite, il sera très facile de rechercher ou trier par Prénom, Nom de famille ou les deux. Si vous prévoyez d’exécuter un état, un tri, une recherche ou un calcul sur un élément de données, placez cet élément dans son propre champ. Pour plus d’informations sur la création d’une base de données et la création de champs, voir les liens dans la section Voir aussi.

Après avoir créé un champ, vous pouvez également définir des propriétés de champ afin de contrôler son apparence et son comportement.

Ajouter un champ en entrant des données

Lorsque vous créez une table ou ouvrez une table existante en mode Feuille de données, vous pouvez ajouter un champ à la table en tapant des données dans la colonne Ajouter un nouveau champ de la feuille de données.

Feuille de données avec colonne Ajouter un nouveau champ

Légende 1 Entrer des données dans la colonne Ajouter un nouveau champ.
  1. Créez ou ouvrez une table en mode Feuille de données.

 Remarque   Pour plus d’informations sur la création d’une table, voir la section, Créer une table.

  1. Dans la colonne Ajouter un nouveau champ, entrez le nom du champ à créer.

Utilisez un nom descriptif afin de faciliter son identification.

  1. Entrez des données dans le nouveau champ.

Haut de la page Haut de la page

Créer un champ calculé

La création d’un champ calculé s’effectue en mode Création.

  1. Ouvrez la table dans laquelle vous souhaitez créer un champ calculé en mode Création.
  2. Sur la première ligne vide de la grille de création de table, sous Nom du champ, tapez un nom pour le champ calculé.
  3. Sous Type de données, sélectionnez Calculé.

Le Générateur d’expression s’ouvre.

  1. Entrez le calcul à effectuer dans le Générateur d’expression. Par exemple, si votre table contient Champ1 et Champ2 et que vous souhaitez créer un champ calculé (Champ3) égal à la valeur de Champ1 divisée par la valeur de Champ2, entrez [Champ1]/[Champ2] dans le Générateur d’expression.

Pour plus d’informations sur les expressions, voir l’article Introduction aux expressions.

  1. Une fois que vous avez terminé d’entrer le calcul, cliquez sur OK.

 Conseil   Il est préférable de basculer vers le mode Feuille de données afin de vérifier que le champ calculé fonctionne comme vous le souhaitez.

Haut de la page Haut de la page

Définir les propriétés d’un champ

Après avoir créé un champ, vous pouvez définir des propriétés de champ afin de contrôler son apparence et son comportement.

En définissant des propriétés de champ, vous pouvez par exemple :

  • contrôler l’apparence des données dans un champ ;
  • aider à prévenir la saisie de données incorrectes dans un champ ;
  • spécifier des valeurs par défaut pour un champ ;
  • aider à accélérer les opérations de recherche et de tri sur un champ.

Vous pouvez définir une partie des propriétés de champ disponibles pendant que vous travaillez en mode Feuille de données. En revanche, pour avoir accès à la liste complète des propriétés de champ et définir toutes les propriétés de champ, vous devez utiliser le mode Création.

Définir des propriétés de champ en mode Feuille de données

Vous pouvez renommer un champ, modifier son type de données, modifier sa propriété Format et modifier certaines de ses autres propriétés pendant que vous travaillez en mode Feuille de données.

Ouvrir une table en mode Feuille de données

  1. Dans le volet de navigation, cliquez avec le bouton droit sur la table que vous souhaitez ouvrir.
  2. Dans le menu contextuel, cliquez sur Mode Feuille de données.

Renommer un champ

Lorsque vous ajoutez un champ en entrant des données en mode Feuille de données, Access affecte automatiquement un nom générique au champ. Access affecte le nom Champ1 au premier nouveau champ, Champ2 au deuxième nouveau champ, et ainsi de suite. Par défaut, le nom d’un champ est utilisé en guise d’étiquette partout où le champ est affiché (comme dans l’en-tête de colonne sur une feuille de données). L’attribution de noms descriptifs aux champs facilite leur utilisation lors de l’affichage ou de la modification d’enregistrements.

  1. Cliquez avec le bouton droit sur l’en-tête du champ à renommer (par exemple, Champ1).
  2. Dans le menu contextuel, cliquez sur Renommer la colonne.
  3. Entrez le nouveau nom dans l’en-tête du champ.

Les noms de champs peuvent compter au maximum 64 caractères (lettres ou nombres), y compris les espaces.

Modifier le type de données d’un champ

Lorsque vous créez un champ en entrant des données en mode Feuille de données, Access examine ces données afin de déterminer le type de données approprié pour le champ. Par exemple, si vous entrez 1/1/2006, Access reconnaît qu’il s’agit d’une date et il affecte le type de données Date/heure au champ. Si Access n’est pas en mesure de déterminer le type de données de manière sûre, le type de données Texte est utilisé par défaut.

Le type de données du champ détermine les autres propriétés de champ que vous pouvez définir. Par exemple, vous pouvez définir la propriété Ajouter uniquement seulement pour un champ dont le type de données est Lien hypertexte ou Mémo.

Il peut arriver que vous souhaitiez modifier manuellement le type de données d’un champ. Par exemple, supposez que vous avez des numéros de salles qui ressemblent à des dates, tels que 10/2001. Si vous entrez 10/2001 dans un nouveau champ en mode Feuille de données, la fonctionnalité de détection automatique de type de données sélectionne le type de données Date/heure pour le champ. Les numéros de salles étant des étiquettes, et non des dates, ils doivent utiliser le type de données Texte. Pour modifier le type de données d’un champ, appliquez la procédure suivante :

  1. Cliquez sur l’onglet Feuille de données.
  2. Dans la liste Type de données, dans le groupe Type de données et mise en forme, sélectionnez le type de données souhaité.

Image du Ruban Access

AfficherTypes de données disponibles

Type de données S'utilise pour stocker Taille
Texte

Caractères alphanumériques

S'utilise pour du texte ou pour des nombres qui ne sont pas utilisés dans des calculs (par exemple, un code de produit). Une valeur numérique stockée sous forme de texte peut être triée et filtrée plus logiquement mais elle ne peut pas être utilisée facilement dans des calculs.

Jusqu'à 255 caractères.
Mémo

Caractères alphanumériques (de plus de 255 caractères de long) ou texte utilisant une mise en forme de texte enrichi.

S'utilise pour du texte dont la longueur est supérieure à 255 caractères ou pour du texte qui utilise une mise en forme de texte enrichi. Les notes, les descriptions longues et les paragraphes utilisant une mise en forme de texte telle que les caractères gras ou italiques sont des exemples d'utilisation d'un champ Mémo.

Jusqu'à 1 gigaoctets de caractères ou 2 gigaoctets de stockage (2 octets par caractère), dont vous pouvez afficher 65 535 caractères dans un contrôle.
Numérique

Valeurs numériques (entières ou fractionnaires).

S'utilise pour le stockage des valeurs numériques appelées à être utilisées dans des calculs, à l'exclusion des valeurs monétaires (utilisez le type de données Monétaire pour les valeurs monétaires).

1, 2, 4 ou 8 octets, ou 16 octets pour un numéro de réplication.
Date/Heure

Dates et heures.

S'utilise pour le stockage des valeurs de date et d'heure. Notez que chaque valeur stockée comprend une composante date et une composante heure.

8 octets.
Monétaire

Valeurs monétaires.

S'utilise pour le stockage des valeurs monétaires (devise).

8 octets.
NuméroAuto

Une valeur numérique unique insérée automatiquement par Access lors de l'ajout d'un enregistrement.

S'utilise pour générer des valeurs uniques qui peuvent être utilisées comme clé primaire. Notez que les valeurs des champs NuméroAuto peuvent être incrémentées de manière séquentielle ou selon une valeur spécifiée, ou encore affectées de façon aléatoire.

4 octets ou 16 octets pour un numéro de réplication.
Oui/Non

Valeurs booléennes (oui/non).

Vous pouvez utiliser l'un des trois formats suivants : Oui/Non, Vrai/Faux ou Actif/Inactif.

1 bit (8 bits = 1 octet).
Objet OLE

Objets OLE ou autres données binaires.

S'utilise pour le stockage d'objets OLE issus d'autres programmes Microsoft Windows.

Jusqu'à 1 gigaoctet.
Pièce jointe

Photos, images, fichiers binaires, fichiers Office.

Il s'agit du type de données préféré pour stocker des images numériques et tout type de fichier binaire.

Pour les pièces jointes compressées, 2 gigaoctets. Pour les pièces jointes non compressées, environ 700 Ko, selon le degré de compression de la pièce jointe.
Lien hypertexte

Liens hypertexte.

S'utilise pour le stockage des liens hypertexte, qui permettent d'accéder d'un simple clic aux pages Web par le biais d'une URL (Uniform Resource Locator) ou à des fichiers via un nom au format UNC (Universal Naming Convention). Vous pouvez également créer un lien vers des objets Access stockés dans une base de données.

Jusqu'à 1 gigaoctets de caractères ou 2 gigaoctets de stockage (2 octets par caractère), dont vous pouvez afficher 65 535 caractères dans un contrôle.
Assistant Liste de choix

Pas un type de données ; ceci démarre l'Assistant Liste de choix.

S'utilise pour démarrer l'Assistant Liste de choix, qui vous permet de créer un champ utilisant une zone de liste déroulante pour rechercher une valeur dans une autre table, requête ou liste de valeurs.

Basée sur une table ou une requête : la taille de la colonne liée.

Basée sur une valeur : la taille du champ Texte utilisé pour stocker la valeur.

 Remarque   La taille maximale d'un fichier de base de données Access est de 2 gigaoctets.

Conseils relatifs aux types de données
  • Pour optimiser les performances, vous devez utiliser la Taille de champ la plus appropriée lors de la création d’un champ Texte ou Nombre. Par exemple, si vous prévoyez de stocker des codes postaux d’une longueur prévisible, spécifiez cette longueur comme taille de champ. Vous pouvez spécifier la taille de champ en définissant une valeur dans la zone de propriété TailleChamp. Pour plus d’informations, voir la section intitulée Définir d’autres propriétés de champ.
  • Dans le cas de numéros de téléphone, de numéros de référence et d’autres données numériques que vous n’envisagez pas d’utiliser dans des calculs mathématiques, il est recommandé de sélectionner le type de données Texte au lieu du type Numérique. Une valeur numérique stockée en tant que texte peut être triée et filtrée plus logiquement.

Modifier le format d’un champ

En plus de déterminer le type de données d’un nouveau champ, Access peut définir la propriété Format en fonction de ce que vous avez tapé. Par exemple, si vous entrez 10:50 a.m., Access affecte le type de données Date/heure et affecte à la propriété Format la valeur Heure, réduit. Pour modifier manuellement la propriété Format d’un champ, procédez comme suit :

  1. Dans le Ruban, cliquez sur l’onglet Feuille de données.
  2. Dans la liste Format, dans le groupe Type de données et mise en forme, entrez le format souhaité.

 Remarque   La liste Format peut ne pas être disponible pour certains champs (par exemple les champs Texte) ; tout dépend du type de données du champ.

Définir d’autres propriétés de champ

  1. En mode Feuille de données, cliquez sur le champ dont vous souhaitez définir la propriété.
  2. Sous l’onglet Feuille de données, dans le groupe Type de données et mise en forme, sélectionnez les propriétés souhaitées.

Image du Ruban Access

Haut de la page Haut de la page

Définir des propriétés de champ en mode Création

Vous pouvez définir n’importe quelle propriété de champ pendant que vous travaillez avec une table en mode Création. Dans ce mode, le type de données d’un champ se définit dans la grille de création de la table ; les autres propriétés se définissent dans le volet Propriétés du champ.

Ouvrir une table en mode Création

  1. Dans le volet de navigation, cliquez avec le bouton droit sur la table.
  2. Dans le menu contextuel, cliquez sur Mode Création.

Modifier le type de données d’un champ

  1. Dans la grille de création de la table, recherchez le champ dont vous voulez définir le type de données.
  2. Dans la colonne Type de données, sélectionnez un type de données dans la liste.

AfficherTypes de données disponibles

Type de données S'utilise pour stocker Taille
Texte

Caractères alphanumériques

S'utilise pour du texte ou pour des nombres qui ne sont pas utilisés dans des calculs (par exemple, un code de produit). Une valeur numérique stockée sous forme de texte peut être triée et filtrée plus logiquement mais elle ne peut pas être utilisée facilement dans des calculs.

Jusqu'à 255 caractères.
Mémo

Caractères alphanumériques (de plus de 255 caractères de long) ou texte utilisant une mise en forme de texte enrichi.

S'utilise pour du texte dont la longueur est supérieure à 255 caractères ou pour du texte qui utilise une mise en forme de texte enrichi. Les notes, les descriptions longues et les paragraphes utilisant une mise en forme de texte telle que les caractères gras ou italiques sont des exemples d'utilisation d'un champ Mémo.

Jusqu'à 1 gigaoctets de caractères ou 2 gigaoctets de stockage (2 octets par caractère), dont vous pouvez afficher 65 535 caractères dans un contrôle.
Numérique

Valeurs numériques (entières ou fractionnaires).

S'utilise pour le stockage des valeurs numériques appelées à être utilisées dans des calculs, à l'exclusion des valeurs monétaires (utilisez le type de données Monétaire pour les valeurs monétaires).

1, 2, 4 ou 8 octets, ou 16 octets pour un numéro de réplication.
Date/Heure

Dates et heures.

S'utilise pour le stockage des valeurs de date et d'heure. Notez que chaque valeur stockée comprend une composante date et une composante heure.

8 octets.
Monétaire

Valeurs monétaires.

S'utilise pour le stockage des valeurs monétaires (devise).

8 octets.
NuméroAuto

Une valeur numérique unique insérée automatiquement par Access lors de l'ajout d'un enregistrement.

S'utilise pour générer des valeurs uniques qui peuvent être utilisées comme clé primaire. Notez que les valeurs des champs NuméroAuto peuvent être incrémentées de manière séquentielle ou selon une valeur spécifiée, ou encore affectées de façon aléatoire.

4 octets ou 16 octets pour un numéro de réplication.
Oui/Non

Valeurs booléennes (oui/non).

Vous pouvez utiliser l'un des trois formats suivants : Oui/Non, Vrai/Faux ou Actif/Inactif.

1 bit (8 bits = 1 octet).
Objet OLE

Objets OLE ou autres données binaires.

S'utilise pour le stockage d'objets OLE issus d'autres programmes Microsoft Windows.

Jusqu'à 1 gigaoctet.
Pièce jointe

Photos, images, fichiers binaires, fichiers Office.

Il s'agit du type de données préféré pour stocker des images numériques et tout type de fichier binaire.

Pour les pièces jointes compressées, 2 gigaoctets. Pour les pièces jointes non compressées, environ 700 Ko, selon le degré de compression de la pièce jointe.
Lien hypertexte

Liens hypertexte.

S'utilise pour le stockage des liens hypertexte, qui permettent d'accéder d'un simple clic aux pages Web par le biais d'une URL (Uniform Resource Locator) ou à des fichiers via un nom au format UNC (Universal Naming Convention). Vous pouvez également créer un lien vers des objets Access stockés dans une base de données.

Jusqu'à 1 gigaoctets de caractères ou 2 gigaoctets de stockage (2 octets par caractère), dont vous pouvez afficher 65 535 caractères dans un contrôle.
Assistant Liste de choix

Pas un type de données ; ceci démarre l'Assistant Liste de choix.

S'utilise pour démarrer l'Assistant Liste de choix, qui vous permet de créer un champ utilisant une zone de liste déroulante pour rechercher une valeur dans une autre table, requête ou liste de valeurs.

Basée sur une table ou une requête : la taille de la colonne liée.

Basée sur une valeur : la taille du champ Texte utilisé pour stocker la valeur.

 Remarque   La taille maximale d'un fichier de base de données Access est de 2 gigaoctets.

Conseils relatifs aux types de données
  • Dans le cas de numéros de téléphone, de numéros de référence et d’autres données numériques que vous n’envisagez pas d’utiliser dans des calculs mathématiques, il est recommandé de sélectionner le type de données Texte au lieu du type Numérique. Une valeur numérique stockée en tant que texte peut être triée et filtrée plus logiquement, mais ne peut pas être utilisée facilement dans des calculs.
  • Pour les types de données Texte et Nombre, vous pouvez définir une taille de champ ou un type de données plus précis en définissant une valeur dans la zone de propriété TailleChamp.

Définir d’autres propriétés de champ

  1. Dans la grille de création de la table, sélectionnez le champ dont vous voulez définir les propriétés. Access affiche les propriétés de ce champ dans le volet Propriétés du champ.

 Remarque   Le type de données du champ détermine les propriétés que vous pouvez définir.

  1. Dans le volet Propriétés du champ, entrez les paramètres souhaités pour chaque propriété ou appuyez sur la touche F6 et utilisez les touches de direction pour sélectionner une propriété.

AfficherQuelles sont les propriétés de champ disponibles ?

 Remarque   Les propriétés ne sont pas toutes disponibles pour tous les champs. Le type de données d’un champ détermine les propriétés qu’il possède.

Propriété de champ Description
Taille du champ

Définir la taille maximale des données stockées sous le type Texte, Nombre ou NuméroAuto.

 Conseil   Pour de meilleures performances, spécifiez toujours la Taille du champ la plus petite nécessaire.

Format Personnaliser l’apparence par défaut du champ imprimé ou affiché.
Nombre de décimales Spécifier le nombre de décimales à utiliser pour afficher des nombres.
Nouvelles valeurs Spécifier si un champ NuméroAuto est incrémenté ou si une valeur aléatoire lui est affectée lors de l’ajout d’un nouvel enregistrement.
Masque de saisie Afficher des caractères qui aident à la saisie des données. Pour plus d’informations sur la création et l’utilisation d’un masque de saisie, voir la section Voir aussi.
Légende Afficher le texte par défaut dans des étiquettes pour les formulaires, les états et les requêtes.
Valeur par défaut Attribuer automatiquement une valeur par défaut à un champ lorsque des nouveaux enregistrements sont ajoutés.
Valide si Fournir une expression qui doit être vraie à chaque fois que vous ajoutez ou modifiez la valeur de ce champ.
Message si erreur Entrer un message à afficher lorsqu’une valeur n’est pas conforme à l’expression dans la propriété Valide si.
Obligatoire Demander que des données soient saisies pour un champ.
Chaîne vide autorisée Autoriser la saisie (en affectant la valeur Oui à la propriété) d’une chaîne vide ("") dans un champ Texte ou Mémo.
Indexé Accélérer l’accès aux données du champ par la création et l’utilisation d’un index.
Compression Unicode Compresser le texte stocké dans ce champ lorsqu’une faible quantité de texte est stockée (moins de 4 096 caractères).
Mode IME Contrôler la conversion des caractères dans une version de l’Asie de l’Est de Windows.
Mode de formulation IME Contrôler la conversion des phrases dans une version de l’Asie de l’Est de Windows.
Balises d’action Associer une balise d’action (balises actives : données reconnues et identifiées comme étant d’un type particulier. Par exemple, un nom de personne ou le nom du destinataire d’un message électronique Microsoft Outlook récent est un type de données qui peut être reconnu et identifié par une balise active.) à ce champ.
Ajouter uniquement Effectuer le suivi de l’historique des valeurs du champ (en affectant la valeur Oui à la propriété).
Format de texte Choisir la valeur Texte enrichi de la propriété pour stocker du texte au format HTML et autoriser la mise en forme de texte enrichi. Choisir la valeur Texte brut de la propriété pour stocker uniquement du texte sans mise en forme.
Aligner le texte Spécifier l’alignement par défaut du texte dans un contrôle.
  1. Pour disposer de davantage d’espace pour la saisie ou la modification d’un paramètre dans la zone de propriété, appuyez sur Maj+F2 pour afficher la zone Zoom.

 Conseil   Si vous entrez un masque de saisie ou une expression de validation et que vous souhaitez obtenir de l’aide, cliquez sur Image du bouton en regard de la zone de propriété pour afficher le générateur approprié.

  1. Pour enregistrer vos modifications, appuyez sur Ctrl+S.

La section Voir aussi contient des liens et d’autres informations sur les types de données et les propriétés de champ.

Haut de la page Haut de la page

 
 
S'applique à :
Access 2010