Triangle du projet

« Vous pouvez avoir un projet de qualité, exécuté rapidement ou à bon prix. Vous avez le choix entre deux de ces paramètres. » 

Depuis des décennies, les ingénieurs expliquent cela aux chefs de projet.

En d’autres termes, chaque projet correspond à un « triangle » des paramètres temps, argent et objectif : vous ne pouvez pas modifier l’un sans affecter au moins l’un des autres. Le travail du chef de projet consiste à empêcher que le triangle entier ne se désagrège.

Comment ? Premièrement, lorsqu’un problème survient, localisez-le dans le triangle du projet : s’agit-il d’un problème de temps (planification), d’argent (budget) ou d’objectif ? Deuxièmement, déterminez les côtés du triangle que vous pouvez modifier et ceux qui sont immuables. Troisièmement, adaptez ce que vous pouvez pour résoudre le problème et optimiser le projet. Quatrièmement, finalisez le projet et fêtez cela !

Contenu de cet article


Temps + argent + objectif = qualité

Le triangle de projet est également connu sous le nom de « triangle de fer » et, de façon moins poétique, la « triple contrainte ». Quel que soit le nom que vous lui donniez, le résultat est le même : vous ne pouvez pas modifier le budget, la planification ou l’objectif d’un projet sans affecter au moins l’un des deux autres paramètres.

Triangle du projet

Voici quelques exemples :

La qualité est le quatrième élément du triangle de projet. Il se trouve au centre, et toute modification apportée à l’un des côtés l’affecte directement.

Triangle du projet et qualité

Par exemple, si vous êtes en avance sur votre planification, vous pourriez remplacer les fonctionnalités supprimées ou prévoir davantage de temps pour les tâches existantes. Avec ce temps et cet objectif supplémentaires, le résultat pourrait être un meilleur produit.

Élément important : il n’y a pas de norme universelle pour la qualité. Pour tout projet donné, la qualité est définie au sein du projet lui-même. Pour certaines entreprises, le maintien du projet dans les limites du budget est la plus importante mesure de la qualité. Pour d’autres, il s’agira du respect de la date de mise sur le marché. Un chef de projet doit connaître la définition de la qualité au sein de son entreprise et pour son projet spécifique.

Dans l’exemple précédent, vous pourriez simplement terminer le produit plus tôt avec moins de fonctionnalités, ce qui permettrait de le mettre sur le marché avant la concurrence. Telle pourrait être la définition de la qualité pour ce projet dans votre entreprise.

Haut de la page Haut de la page

Savoir ce qui ne peut être modifié

Dans la plupart des projets, au moins un côté du triangle est immuable. Vous ne pouvez pas le modifier.

Peut-être le budget est-il non négociable ? (Cette situation vous dit quelque chose ?) Ou, peut-être le produit doit être mis à la vente à une date spécifique ? Peut-être ces deux contraintes sont-elles de mise ?

Souvent, les éléments immuables d’un projet ne sont pas du ressort du chef de projet, mais ce n’est pas toujours le cas. Parfois, c’est à vous qu’il appartient de décider quel élément est le plus important pour la réussite du projet. C’est un aspect qui doit être vraiment clair pour vous lorsque les problèmes surgissent (et ils finissent toujours par arriver).

Lorsque le problème survient au niveau d’un côté immuable, les actions à entreprendre sont souvent claires. Par exemple, si vous découvrez qu’une fonctionnalité logicielle prendra plus de temps que prévu et que vous avez signé un contrat stipulant la fourniture de cette fonctionnalité (objectif), vous devrez soit déplacer la date de fin, soit ajouter des ressources pour finir dans les temps.

Si le côté immuable et le côté problématique sont différents, ne baissez pas les bras. C’est précisément la beauté du triangle de projet : il est toujours possible d’effectuer des modifications. Par exemple, si votre projet doit impérativement être fini à temps et que son objectif a augmenté, vous pouvez toujours modifier les coûts en ajoutant des ressources.

Si les trois côtés du triangle sont immuables, ne paniquez pas. Le projet est peut-être en danger, mais au moins vous en êtes conscient et vous disposez de bonnes bases pour repenser les objectifs ou les normes de qualité du projet.

Haut de la page Haut de la page

Optimiser la planification

Tôt ou tard, vous serez confronté à un projet qui dépasse d’emblée une échéance immuable.

Une façon infaillible de raccourcir la planification consiste à raccourcir le chemin critique (chemin critique : série de tâches à accomplir dans le temps imparti pour permettre l’achèvement d’un projet dans les délais prévus. Chaque tâche du chemin critique est une tâche critique.), qui consiste en une série de tâches dont la dernière se termine à la date de fin du projet. La modification des autres tâches ne permettra peut-être pas de raccourcir la planification, mais la modification des tâches du chemin critique permettra de le faire. Pour raccourcir le chemin critique, vous pouvez :

Bien entendu, de telles solutions peuvent avoir des effets considérables sur le budget, l’objectif et la qualité du projet.

Haut de la page Haut de la page

Optimiser le budget

Dans la plupart des projets, la partie la plus importante du budget correspond au coût des ressources : les coûts basés sur les taux et les coûts fixes (coût fixe : ensemble des coûts d’une tâche qui restent fixes, indépendamment de la durée de la tâche ou du travail effectué par une ressource.) des personnes, des équipements et des documents. Rester dans les limites du budget peut exiger d’effectuer des choix très difficiles :

  • Limitez l’objectif du projet de façon à ce qu’il y ait moins de tâches nécessitant des ressources et que les tâches soient plus courtes.
  • Supprimez des ressources.
  • Vérifiez que les taux, taxes et heures supplémentaires sont appropriées.
  • Vérifiez que les ressources sont celles qui conviennent le mieux pour les tâches respectives.
  • Remplacez les ressources coûteuses par des ressources moins coûteuses.

Garder le contrôle des coûts peut avoir pour effet un report forcé de l’échéance ou exiger l’application de réductions dans l’objectif du projet. Par exemple, si vous n’autorisez pas les heures supplémentaires pour les tâches, vous aurez peut-être une date de fin qui sera reportée d’un mois. Ou, si vous réduisez l’objectif, la date de fin est susceptible d’être avancée.

Haut de la page Haut de la page

Optimiser l’objectif

Envisageriez-vous d’économiser de l’argent en construisant sur une rivière un pont qui soit trop court de quelques mètres ? Bien sûr que non. Parfois, l’objectif du projet ne peut pas changer et vous devez mettre en œuvre d’autres solutions :

  • Ajoutez des ressources pour veiller à ce que toutes les tâches soient effectuées (coût).
  • Supprimez des tâches qui ne se trouvent pas sur le chemin critique, le cas échéant (coût).
  • Ajoutez des tâches ou allongez la durée des tâches (coût).
  • Prolongez l’échéance pour attribuer du temps à toutes les tâches avec le niveau actuel de ressources (temps).

Haut de la page Haut de la page

Informations supplémentaires sur la gestion de projet

Haut de la page Haut de la page

 
 
S'applique à :
Project Professionnel 2013, Project Standard 2013, Project 2010