Forum Aux Questions/Lisez-moi de Microsoft Office Servers 2010



Tous les problèmes connus, présentés ci-après, sont regroupés par application.

Tous les serveurs

Question/problème Réponse/solution de contournement

Mise à niveau :

Lorsque vous essayez de mettre à niveau une base de données vers SharePoint 2010 en effectuant un processus d’association de base de données, si l’application Web source était authentifiée par Windows et la destination est authentifiée par Windows sur base de demandes, la mise à niveau peut échouer.

Ce problème se produit parce que le processus de mise à niveau n’est pas en mesure d’ajouter une identité de format de demandes Windows avec un contrôle total en tant que stratégie d’application Web pour la personne effectuant la mise à niveau.

La solution préventive consiste soit à mettre à niveau la base de données en joignant une application Web authentifiée par Windows héritée d’abord pour lancer la mise à niveau, puis de migrer vers une authentification Windows basée sur les demandes au terme de la mise à niveau, soit à inclure une stratégie de niveau d’application Web « Contrôle total » pour le format de demandes Web pour l’utilisateur réalisant le processus de mise à niveau par association de base de données.

Mise à niveau :

Effectuer une mise à niveau de la batterie de serveurs à l’aide de l’Assistant Configuration des produits SharePoint 2010 (PSConfigUI.exe) peut générer une erreur, comme celle qui suit :

[psconfigui] [SPUpgradeSession] [ERREUR] [2/5/2010 1:22:32 PM] : Cette session de mise à niveau s’est arrêtée. Cela est peut-être dû à l’arrêt soudain du processus ou au redémarrage du système d’exploitation. Relancez la mise à niveau.

Relancer la mise à niveau peut échouer sans entrée dans les journaux de mise à niveau.

Ce problème peut se produire lorsque le compte de service utilisé pour exécuter le service du minuteur est périmé ou non valide, ce qui empêche le démarrage du service du minuteur pendant la mise à niveau. Relancer une mise à niveau lorsqu’un serveur se trouve dans cet état entraîne l’échec de celle-ci.

Pour résoudre ce problème, vous devez mettre à jour les paramètres de l’ordinateur local et la batterie de serveurs pour le service du minuteur avec les informations de mot de passe mises à jour pour le compte de la batterie à l’aide de la commande suivante :

stsadm.exe -o updatefarmcredentials

Une fois cette mise à jour terminée et le service du minuteur démarré, vous devriez être en mesure de reprendre la mise à niveau en redémarrant l’Assistant Configuration des produits SharePoint 2010 (PSConfigUI.exe).

Intégration de Reporting Services :

Lorsque vous sélectionnez un fichier de rapport Reporting Service (.rdl), puis que vous cliquez avec le bouton droit pour afficher le menu contextuel, les icônes spécifiques à Reporting Services sont manquantes.

Le complément SQL Reporting Services crée de nouveaux répertoires et fichiers sous le répertoire %programfiles%\Common Files\Microsoft Shared\Web Server Extensions\12\Template\images. Après une mise à niveau sur place, ces fichiers et répertoires sont copiés à des emplacements correspondants sous le répertoire %programfiles%\Common Files\Microsoft Shared\web server extensions\14\, mais ils ne contiennent pas les listes de contrôle d’accès appropriées à ces répertoires et fichiers, ce qui empêche Reporting Services d’afficher correctement ses propres icônes.

Pour éviter ce problème, vous pouvez mettre à niveau les composants WebPart de Reporting Services vers la version SQL 2008 R2 avant d’effectuer une mise à niveau vers les produits SharePoint 2010. Vous éviterez ainsi les problèmes liés aux listes de contrôle d’accès qui se produisent à l’occasion d’une mise à niveau, si vous utilisez une version antérieure des composants WebPart de Reporting Services.

Autre cas de figure : si vous rencontrez ce problème après avoir effectué une mise à niveau vers les produits SharePoint 2010, vous pouvez modifier les listes de contrôle d’accès sur les répertoires ajoutés pour permettre l’affichage des icônes. Dans ce cas, vous devez mettre à jour les listes de contrôle d’accès des répertoires sur le serveur pour inclure des autorisations d’accès en lecture pour le groupe Utilisateurs sur les répertoires suivants :

  • ReportServer
  • lg_ReportServer

Le processus de réaffectation de listes de contrôle d’accès évoqué ci-dessus peut également s’avérer nécessaire si les composants Reporting Services de SQL 2008 R2 sont installés ou mis à jour après l’installation ou la mise à niveau des produits SharePoint 2010 sur le serveur.

Disposition des documents :

Les documents Microsoft Office 2010 peuvent être disposés différemment sous Windows Vista et Windows Server 2008 par rapport à Windows XP et Windows 7.

Microsoft Office 2010 comprend la version la plus récente de plusieurs polices également disponibles dans Windows 7. Toutefois, Office 2010 ne peut pas installer ces polices sous Windows Vista ou Windows Server 2008, car elles sont protégées par le système sous ces systèmes d’exploitation. Par conséquent, les documents Office 2010 peuvent être disposés différemment sous Windows 7 et Windows Vista, par exemple.

Ce problème est résolu dans une mise à jour pour Windows Vista et pour Windows Server 2008. Cette mise à jour supprime la protection du fichier système appliquée à certains fichiers de polices.

Important : les utilisateurs qui ont déjà installé Office 2010 sous Windows Vista et Windows Server 2008 et qui souhaitent obtenir la version la plus récente des polices doivent désinstaller Office 2010, installer la mise à jour Windows, puis réinstaller Office 2010.

Pour installer cette mise à jour, suivez les instructions indiquées dans l’article suivant de la Base de connaissances Microsoft : http://support.microsoft.com/kb/980248.

Haut de la page Haut de la page

Tous les serveurs (observations spécifiques à la langue)

Question/problème Réponse/solution de contournement

Installation :

La configuration de FAST Search Server échoue sur la version italienne de Win2k8 SP2 X64 :

La configuration post-installation échoue avec cette erreur :

Exception -  : Exception - Microsoft.SharePoint.Search.Extended.Installer.Mahasen.Common.Exception.DeploymentException: XML Validation error: L'attributo 'modifiedTime' non è valido. Il valore '2010-04-16T14.35.48Z' non è valido per il tipo di dati 'http://www.w3.org/2001/XMLSchema:dateTime' - La stringa "2010-04-16T14.35.48Z" non è un valore XsdDateTime valido.
   in Microsoft.SharePoint.Search.Extended.Installer.Mahasen.Common.SystemModel.SearchInstallation..ctor(String deploymentXML)

Traduit en français :
Exception -: Exception - Microsoft.SharePoint.Search.Extended.Installer.Mahasen.Common.Exception.DeploymentException : Erreur de validation XML : l’attribut « modifiedTime » n’est pas valide. La valeur « 2010-04-16T14 .35.48 Z » n’est pas valide pour le type de donnéeshttp://www.w3.org/2001/XMLSchema:dateTime - La chaîne « 2010-04-16T14.35.48Z » XsdDateTime n’est pas une valeur valide.
   dans Microsoft.SharePoint.Search.Extended.Installer.Mahasen.Common.SystemModel.SearchInstallation .. ctor (String deploymentXML)

La meilleure solution de contournement consiste à installer Win2k8 R2 au lieu de Win2k8 SP2.

Vous pouvez aussi supprimer le fichier C:\FASTSearch\etc\deployment.xsd.

Si ce fichier est introuvable, la validation de schéma n’aura pas lieu.

Configuration du Centre FAST Search :

Le remplacement du certificat FASTSearch par défaut par un nouveau certificat en utilisant le script ReplaceDefaultCertificate.ps1 fourni échoue sous le système d’exploitation japonais.

Solution de contournement :

  1. Effectuez une sauvegarde du fichier.
  2. Remplacez le paramètre « -eq » incorrect par un nouveau paramètre « -eq » et enregistrez la modification.

Remarque : cette opération n’est pas recommandée dans les environnements de production, car la modification de ce fichier empêche l’application future de correctifs à celui-ci. Il ne peut pas être remplacé par un correctif ultérieurement.

Haut de la page Haut de la page

Plateforme d’aide

Question/problème Réponse/solution de contournement

Composant WebPart Web Analytics MOSS :

L’application de service de recherche (SSA, Search Service Application) doit être présente et le contenu de recherche doit avoir été analysé pour que le composant WebPart Web Analytics fonctionne correctement.

Les deux types de données du composant WebPart Web Analytics ne sont opérationnels que si l’application de service de recherche fonctionne :

  1. Le type de données Contenu doit appeler le filtrage de sécurité fourni par l’application de recherche.
  2. Le type de données Requêtes utilise des données collectées pendant les activités de recherche de l’utilisateur. 

Si le composant WebPart indique Aucun résultat, cela peut signifier que l’application de service de recherche est absente.

Si le composant WebPart indique Une erreur s’est produite lors de la récupération des données, cela peut signifier que l’analyse de contenu n’a pas été réalisée.

Exécutez quelques requêtes de recherche de base sur le site pour déterminer l’état de fonctionnement de l’application de recherche, puis vérifiez le journal ULS pour obtenir des informations complémentaires.

Si l’application de service de recherche est absente, accédez à l’Administration centrale -> Gérer les applications de service ou utilisez l’Assistant Configuration de batterie de serveurs pour en créer une.

Si l’application de service de recherche est présente alors que l’analyse n’est pas réalisée, accédez à Gérer les applications de service, puis gérez l’application de service de recherche (mettez en surbrillance l’application de service de recherche, puis cliquez sur le bouton Gérer dans le Ruban). Déterminez si l’historique des analyses contient des éléments (historique ou erreurs). Cliquez sur le lien Sources de contenu dans le panneau de navigation de gauche sous la section Analyse, puis accédez à la page Gérer les sources de contenu. Par défaut, des sites SharePoint locaux (ou d’autres sources de contenu) y sont normalement répertoriés. Cliquez sur le nom de la source de contenu, choisissez Démarrer l’analyse complète dans la liste déroulante, puis patientez pendant la réalisation de l’analyse.

Après avoir apporté tout ou partie des correctifs mentionnés ci-dessus, exécutez une commande IISReset pour effacer le cache du composant WebPart Web Analytics et lui permettre de récupérer de nouveau des données.

Haut de la page Haut de la page

Services Business Connectivity

Question/problème Réponse/solution de contournement
Aucun problème pour l’instant

Haut de la page Haut de la page

Excel et Access Services

Question/problème Réponse/solution de contournement
Aucun problème pour l’instant

Haut de la page Haut de la page

Gestion de contenu d’entreprise

Question/problème Réponse/solution de contournement
Aucun problème pour l’instant

Haut de la page Haut de la page

IME

Question/problème Réponse/solution de contournement

IME (japonais) :

Le dictionnaire SharePoint est installé uniquement dans l’éditeur IME le plus récent.

Lorsque l’utilisateur installe Office 2007 IME et Office 2010 IME, puis le dictionnaire SharePoint, ce dernier est uniquement enregistré dans Office 2010 IME.

Haut de la page Haut de la page

Mobilité

Question/problème Réponse/solution de contournement

Aucun problème pour l’instant

Haut de la page Haut de la page

Applications pour Office Web App 2010

Question/problème Réponse/solution de contournement

Styles :

Les paramètres régionaux que j’ai définis pour ma bibliothèque de documents <> anglais.

Lorsque j’utilise l’éditeur WAC Word pour créer du texte avec un style intégré qui n’a pas encore été utilisé tel que Titre 4, la définition des styles est la même que si j’utilisais les paramètres régionaux anglais.

Avant de modifier un document spécifique à une langue, effectuez les opérations suivantes :

  1. Définissez les paramètres régionaux du site
  2. Fermez votre navigateur
  3. Exécutez la réinitialisation d’IIS

Haut de la page Haut de la page

Project Server 2010

Question/problème Réponse/solution de contournement

Aucun problème pour l’instant

Haut de la page Haut de la page

SharePoint Business Intelligence

Question/problème Réponse/solution de contournement

Installation :

Dois-je installer les fichiers SQL Server redistribuables avec PerformancePoint Services Preview ?

Si vous envisagez de vous connecter à des sources de données Analysis Services (et, de ce fait, choisissez l’option d’installation Avancée), vous devez installer le Feature Pack pour Microsoft SQL Server 2005 – Décembre 2008. Celui-ci inclut deux composants requis : ADOMD.NET et Management Objects Collection (XMO). Pour le télécharger, rendez-vous sur la page Feature Pack pour Microsoft SQL Server 2005 – Décembre 2008 (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=157389).

Installation :

Lorsque vous effectuez une mise à niveau à partir de Microsoft Office SharePoint Server 2007 vers Microsoft SharePoint Server 2010, il se peut que le nom de certains types de composants WebPart ne soit pas mis à jour.

Les indicateurs de performance clés qui ont été créés au moyen de SharePoint Server 2007 sont désormais appelés indicateurs d’état dans SharePoint Server 2010. Par ailleurs, les détails des indicateurs de performance clés qui ont été créés au moyen de SharePoint Server 2007 s’appellent à présent Détails de l’indicateur dans SharePoint Server 2010. Les indicateurs de performance clés et les rapports Détails des indicateurs de performance clés sont désormais créés au moyen de PerformancePoint Dashboard Designer.

Solution de contournement : aucune

Installation :

En tant qu’administrateur de site SharePoint, que dois-je savoir pour créer un site Centre de rapports avec PerformancePoint Services Preview après avoir effectué une mise à niveau à l’aide de la méthode DB-attach ?

Avant de mettre le site en ligne, modifiez le fichier ONet.XML correspondant au modèle du site de centre de rapports pour forcer le site à utiliser la nouvelle page maître. Cela permet de garantir que les sites Centre de rapports que les utilisateurs créent utilisent la nouvelle page maître.

Installation :

Lorsque Dashboard Designer est ouvert, les listes SharePoint associées, telles que les connexions de données et le contenu PerformancePoint, peuvent ne pas se charger automatiquement.

Ce problème peut être dû à la façon dont certains paramètres de sécurité sont configurés dans SharePoint Server. En particulier, lorsque les paramètres de sécurité sont configurés de telle façon que le nom de domaine complet InternetSecurityManager.MapUrlToZone renvoie l’adresse de site Web (URL) sous forme d’URL Internet. Les valeurs envoyées MapZoneToUrl valides incluent Local, Intranet, Trusted, Internet ou Restricted ; toutefois, lorsqu’Internet est sélectionné, les listes SharePoint nécessaires ne se chargent pas. Cela peut se produire également lorsque l’adresse IP est utilisée à la place de l’URL.

Solution de contournement : effectuez l’une des opérations suivantes :

  • Spécifiez l’URL SharePoint Server correcte. Pour cela, cliquez sur le bouton Backstage, puis cliquez sur Options du concepteur. Cliquez sur l’onglet Serveur, puis spécifiez l’URL pour SharePoint Server. Cliquez ensuite sur OK.
  • Ajoutez le nom de domaine complet et l’adresse IP comme sites de confiance.

Installation :

Les utilisateurs ne peuvent pas trouver Dashboard Designer dans leur menu Démarrer.

Les versions précédentes de PerformancePoint Dashboard Designer ne sont pas automatiquement supprimées du menu Démarrer lorsque vous effectuez une mise à niveau vers PerformancePoint Services dans Microsoft SharePoint Server 2010.

Solution de contournement : suivez la procédure ci-dessous :

  1. Localisez une ancienne version de Dashboard Designer dans le menu Démarrer. Accédez à l’un des emplacements suivants ou les deux :
  • Cliquez sur Démarrer > Programmes (ou Tous les programmes) > Microsoft Office PerformancePoint Server 2007 > Dashboard Designer.
  • Cliquez sur Démarrer > Programmes (ou Tous les programmes) > PerformancePoint Services pour SharePoint > Dashboard Designer.
  1. Cliquez avec le bouton droit sur Dashboard Designer, puis cliquez sur Supprimer.
  2. Installez et lancez la dernière version de Dashboard Designer.

Installation :

Lorsque vous effectuez une mise à niveau vers Microsoft SharePoint Server 2010, il se peut que les indicateurs d’état figurant dans un composant WebPart Indicateur de performance n’affichent pas les membres feuille correctement.

Cela peut se produire lorsque des composants WebPart Indicateur de performance clé présentent plusieurs colonnes et ont été créés au moyen de Microsoft Office SharePoint Server 2007.

Solution de contournement :

Supprimez les colonnes multiples du composant WebPart Indicateur de performance clé, puis ajoutez-les dans le rapport. Les membres feuille devraient ensuite s’afficher correctement.

Installation :

Si vous effectuez une mise à niveau depuis une version Preview vers la version RTM de PerformancePoint Services 2010, vous devrez peut-être configurer manuellement le fichier web.config afin de permettre la création d’éléments de liste.

Lorsque vous effectuez une mise à niveau depuis une version Preview de PerformancePoint Services vers la version RTM, la section qui contient les composants d’éléments de liste est supprimée. Par conséquent, toute tentative de création d’un élément de liste est vouée à l’échec.

Solution de contournement : restaurez la section supprimée et modifiez le fichier web.config comme suit :

  1. Dans les balises « configsections », insérez le code suivant :

<sectionGroup name="Bpm">
<section name="FCODaoProviders" type="System.Configuration.DictionarySectionHandler" />
</sectionGroup>

  1. Juste avant la balise fermante « configuration » (/configation), insérez le code suivant :

<Bpm>

<FCODaoProviders>

<add key="DashboardSPDao" value="Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store.Dao.DashboardSPDao, Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store, Version=14.0.0.0,
Culture=neutral, PublicKeyToken=71e9bce111e9429c" />

<add key="DataSourceSPDao" value="Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store.Dao.DataSourceSPDao, Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store, Version=14.0.0.0,
Culture=neutral, PublicKeyToken=71e9bce111e9429c" />

<add key="FilterSPDao" value="Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store.Dao.FilterSPDao, Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store, Version=14.0.0.0,
Culture=neutral, PublicKeyToken=71e9bce111e9429c" />

<add key="IndicatorSPDao" value="Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store.Dao.IndicatorSPDao, Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store, Version=14.0.0.0,
Culture=neutral, PublicKeyToken=71e9bce111e9429c" />

<add key="KpiSPDao" value="Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store.Dao.KpiSPDao, Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store, Version=14.0.0.0,
Culture=neutral, PublicKeyToken=71e9bce111e9429c" />

<add key="ReportViewSPDao" value="Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store.Dao.ReportViewSPDao, Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store, Version=14.0.0.0,
Culture=neutral, PublicKeyToken=71e9bce111e9429c" />

<add key="ScorecardSPDao" value="Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store.Dao.ScorecardSPDao, Microsoft.PerformancePoint.Scorecards.Store, Version=14.0.0.0,
Culture=neutral, PublicKeyToken=71e9bce111e9429c" />

</FCODaoProviders>

</Bpm>

Remarque : tous les éléments de liste que vous avez essayé de créer dans le produit mis à niveau seront inclus dans cette section « Bpm ».

Sources de données :

PerformancePoint Services 2010 ne prend pas en charge la connectivité SAP BW.

Il n’existe aucune solution.

Sources de données :

Si vos données incluent des identifiants ISBN, dans lesquels le premier nombre est généralement un zéro, le zéro est supprimé du numéro ISBN.

Solution de contournement : remplacez le zéro initial dans des numéros ISBN par des caractères alphabétiques.

Sources de données :

Pourquoi un message d’erreur s’affiche-t-il lorsque j’essaie de supprimer une application de service ?

Si vous essayez de supprimer une application de service qui utilise encore un proxy dépendant, un message d’erreur s’affichera.

Solution de contournement : supprimez le proxy d’application de service, puis supprimez l’application de service. Pour supprimer l’un ou l’autre élément, sélectionnez-le et supprimez-le dans le Ruban.

Sources de données :

Pourquoi est-ce que je ne parviens pas à créer ou modifier une source de données de classeur Excel 2007 dans PerformancePoint Services ?

Si vous exécutez Excel 2007 sur un système d’exploitation 64 bits, vous ne serez pas en mesure de créer ou modifier des sources de données de classeur. Seuls les environnements suivants sont pris en charge pour cette fonctionnalité :

  • Système d’exploitation 32 bits : Office 2007 Office 14
  • Système d’exploitation 64 bits : Office 14 (x64)

Sources de données :

Si vous recevez un message d’erreur alors que vous essayez d’utiliser un classeur Excel Web Applications comme source de données, il est probable que vous avez installé une version Click-to-Run d’Excel. Ce message d’erreur indique que Microsoft Excel n’est pas installé.

Réponse : les classeurs Microsoft Excel Web App qui utilisent la version Click-to-Run (virtualisée) d’Office 2010 ne peuvent pas être utilisés comme source de données dans PerformancePoint Services.

Solution de contournement :

Utilisez la version normale (commerciale) d’Excel 2010.

Sources de données :

Si vous créez un rapport analytique qui utilise PowerPivot comme source de données, puis que vous essayez de le déployer dans un tableau de bord, il se peut que vous soyez invité à entrer des informations d’identification utilisateur et que vous receviez un message d’erreur.

Pour utiliser PowerPivot comme source de données pour un rapport analytique PerformancePoint Services, vous devez d’abord installer un correctif logiciel Windows (voir : article de la Base de connaissances n° 975954).

Rapports :

Mon rapport Page Web PerformancePoint ne n’affiche pas correctement.

Cela peut se produire lorsque l’adresse de site Web (URL) qui est utilisée pour le rapport Page Web excède 2 048 caractères, qui est la limite pour certains navigateurs.

Voir aussi :

http://support.microsoft.com/kb/q208427/.

Solution de contournement : contactez votre administrateur IT pour vérifier la longueur autorisée d’une URL. Si nécessaire, utilisez une URL plus courte.

Carte de performance :

Les agrégations de cartes de performance qui incluent des cellules vides n’affichent pas les résultats attendus. C’est-à-dire que les cellules vides n’affichent pas la valeur « zéro ».

Il n’existe aucune solution.

Carte de performance :

Certaines colonnes dans une carte de performance semblent trop larges ou comportent des valeurs numériques qui chevauchent les indicateurs.

Cela peut se produire lorsqu’un indicateur est affiché dans un navigateur (y compris Explorer, Mozilla Firefox ou Safari) pour la première fois.

Solution de contournement : tout d’abord, actualisez la page du tableau de bord. La carte de performance devrait s’afficher correctement. Si ce n’est pas le cas, redéployez le tableau de bord.

Carte de performance :

Lorsque les utilisateurs développent les membres de dimension dans une carte de performance PerformancePoint qui est connectée à un graphique analytique ou une grille analytique, un message d’erreur se produit.

Cela peut se produire lorsque la connexion est effectuée au moyen du mode de modification dans un site SharePoint ou à l’aide de SharePoint Designer.

Solution de contournement : effectuez l’une des opérations suivantes :

  • Actualisez la page du tableau de bord.
  • Supprimez la connexion entre la carte de performance et le graphique analytique ou la grille analytique. Ensuite, recréez la connexion au moyen de PerformancePoint Dashboard Designer.

Carte de performance :

Lorsque vous effectuez une mise à niveau depuis Microsoft Office PerformancePoint Server 2007 SP3 vers PerformancePoint Services dans Microsoft SharePoint Server 2010, les cartes de performance peuvent afficher des indicateurs vides ou imprécis.

Cela peut se produire à cause de changements dans le mode de calcul des scores KPI.

Solution de contournement : en utilisant PerformancePoint Dashboard Designer, ouvrez et modifiez les paramètres de tranche pour les indicateurs de performance clé (KPI) qui sont utilisés dans des cartes de performance. Ensuite, enregistrez vos modifications dans SharePoint Server et redéployez vos tableaux de bord.

Carte de performance :

Lorsque les utilisateurs ajoutent une annotation à un indicateur de performance clé d’objectif qui est utilisé plusieurs fois dans une carte de performance PerformancePoint, cette annotation s’affiche dans chaque occurrence de l’indicateur de performance clé d’objectif.

Cela peut se produire même si différents membres de dimension sont répertoriés sous les indicateurs de performance clé dans la carte de performance. La raison en est que les indicateurs de performance clé sont identifiés de façon unique par leur nom, et non sur base des cellules de carte de performance dans lesquelles elles apparaissent.

Solution de contournement : utilisez un nom unique pour chaque indicateur de performance clé d’objectif dans la carte de performance.

Carte de performance :

Lorsqu’une carte de performance est ouverte dans Dashboard Designer et que vous essayez d’ajouter un commentaire à une cellule de la carte de performance, un message d’erreur inconnue apparaît.

Le message d’erreur peut se produire si l’option Activer les commentaires n’est pas sélectionnée dans les paramètres de l’Administration centrale pour PerformancePoint Services.

Solution de contournement : aucune

Carte de performance :

Lorsque j’ajoute un commentaire à une cellule de la carte de performance, l’auteur du commentaire est identifié sous la forme i:Anonyme première fois uniquement. Pourquoi mon compte d’utilisateur n’est-il pas répertorié en tant qu’auteur du commentaire ?

Si vous disposez de privilèges dans PerformancePoint Services, mais que vous n’avez pas encore ouvert de session sous SharePoint, PerformancePoint Services vous authentifie automatiquement en fonction de vos informations d’identification Windows lors de la création de commentaires dans une carte de performance. Ce problème se produit lorsque le compte Utilisateurs anonymes a été autorisé à accéder au site SharePoint. Notez que cette authentification automatique n’a incidence que sur la création de commentaires dans la carte de performance.

Solution de contournement : actualisez la page afin que votre compte d’utilisateur soit reconnu.

Sources de données :

Les cartes de performance qui utilisent une source de données tabulaire qui a été configurée pour utiliser Time Intelligence peuvent afficher des informations inexactes, selon le fuseau horaire qui est spécifié dans SharePoint Server.

Lorsque vous créez une source de données tabulaire, telle qu’une liste personnalisée SharePoint et que vous utilisez la colonne Date-Heure, les valeurs que vous ajoutez à la liste sont stockées dans le fuseau horaire UTC par défaut. Cela se produit même si vous vous situez dans un fuseau horaire différent. Toutefois, lorsque vous configurez la source de données afin d’utiliser Time Intelligence, toutes les valeurs en entrée doivent utiliser le fuseau horaire UTC. Dans le cas contraire, des informations incorrectes peuvent s’affichent dans des cartes de performance utilisant cette source de données.

Solution de contournement : vérifiez que toutes les sources de données tabulaires qui incluent des valeurs date-heure utilisent le fuseau horaire UTC.

Sources de données :

Lorsque vous ouvrez à nouveau un indicateur de performance clé à l’aide de Dashboard Designer, sa source de données n’apparaît pas dans le volet Détails.

Lorsque vous ouvrez à nouveau un ou plusieurs indicateurs de performance clé dans votre espace de travail dans PerformancePoint Dashboard Designer, les sources de données utilisées par ces indicateurs de performance clé ne sont pas automatiquement ouvertes dans l’espace de travail.

Solution de contournement : localisez les sources de données qui sont utilisées par les indicateurs de performance clé et double-cliquez sur chacune pour les ouvrir dans l’espace de travail. Ensuite, dans le volet Détails, utilisez la liste Source de données pour sélectionner la source de données appropriée pour chaque indicateur de performance clé.

Sources de données :

Lorsque vous créez des cartes de performance ou des graphiques analytiques ou grilles analytiques qui utilisent les données stockées dans PowerPivot pour Excel 2010, vous ne pouvez pas utiliser les jeux nommés.

Les jeux nommés qui sont créés au moyen de PowerPivot pour Excel 2010 sont disponibles uniquement dans le fichier Excel dans lequel ils ont été créés.

Solution de contournement : aucune

Sources de données :

Les utilisateurs de tableau de bord ne peuvent pas utiliser Extraire vers le bas, Extraire vers le haut ou Afficher les détails dans une carte de performance, un graphique analytique ou une grille analytique qui utilisent les données stockées dans PowerPivot pour Excel 2010.

Cela peut se produire parce que les hiérarchies d’utilisateurs ne sont pas prises en charge dans PowerPivot pour Excel 2010.

Solution de contournement : aucune

Sources de données :

Vous ne pouvez pas importer les indicateurs de performance clé qui sont créés avec PowerPivot pour Excel 2010 en tant qu’indicateurs d’état dans Microsoft SharePoint Server 2010.

Vous pouvez créer des indicateurs de performance clé au moyen de PowerPivot pour Excel 2010, mais vous ne pouvez pas enregistrer ces indicateurs de performance clé dans le cube de données.

Solution de contournement : aucune

Sources de données :

Les propriétés de membre ne sont pas disponibles dans des rapports analytiques et des cartes de performance qui utilisent PowerPivot pour Excel 2010 comme source de données.

PowerPivot pour Excel 2010 n’expose pas les propriétés de membre au sein du cube de données.

Sources de données :

Certains rapports analytiques et cartes de performance n’affichent pas la mise en forme numérique qui est appliquée au cube de données.

Cela se produit avec les cartes de performance, les graphiques analytiques et les grilles analytiques qui utilisent des données de PowerPivot pour Excel 2010. La mise en forme qui est appliquée pour mesurer des valeurs n’est pas transférée aux rapports et cartes de performance PerformancePoint.

Sources de données :

Lorsque vous essayez d’afficher une image dans un affichage grille, l’URL codée en dur apparaît, mais pas l’image elle-même.

PerformancePoint Services ne peut pas afficher les images qui sont liées avec des URL codées en dur à des attributs de dimension de produit.

Solution de contournement : utilisez SQL Server Reporting Services (SSRS) pour créer un rapport, puis liez ce rapport dans des tableaux de bord PerformancePoint Services sous forme de rapport SSRS.

Sources de données :

La couleur d’arrière-plan d’une forme dans une carte de stratégie n’est pas mise à jour lorsque les performances d’un indicateur de performance clé changent.

Cela peut se produire lorsque l’indicateur de performance clé utilise Time Intelligence.

Solution de contournement : aucune

Sources de données :

Les messages d’erreur s’affichent dans des cellules de carte de performance à la place des valeurs numériques.

Ces erreurs peuvent se produire dans des cartes de performance qui utilisent des membres calculés, telles que celles qui utilisent une formule Time Intelligence, un filtre de dimension ou une mesure calculée dans un cube de données. Les erreurs peuvent également se produire parce que le paramètre d’agrégation par défaut pour les mesures d’indicateur de performance clé est défini sur Agrégat.

Solution de contournement : effectuez l’une des opérations suivantes :

  • N’utilisez pas de mesures de cube calculé dans votre carte de performance. À la place, sélectionnez une autre mesure au moyen de la boîte de dialogue Mappage des sources de données dimensionnelles. Pour cela, utilisez la procédure suivante :
  1. Dans l’Explorateur d’espace de travail, double-cliquez sur l’indicateur de performance clé qui utilise la mesure de cube calculée. Ensuite, dans la ligne Réel, localisez la colonne Mappages de données et double-cliquez sur l’hypertexte dans la cellule. La boîte de dialogue Mappage des sources de données dimensionnelles s’ouvre.
  2. Dans la section Sélectionnez une mesure, utilisez la liste déroulante pour sélectionner une mesure.
  3. Cliquez sur OK pour fermer la boîte de dialogue Mappage des sources de données dimensionnelles. Ensuite, dans l’Explorateur d’espace de travail, cliquez avec le bouton droit sur l’indicateur de performance clé que vous venez de modifier et cliquez sur Enregistrer.
  4. Dans l’Explorateur d’espace de travail, double-cliquez sur la carte de performance qui contient l’indicateur de performance clé que vous venez de modifier. Dans le Ruban, cliquez sur l’onglet Modifier, puis cliquez sur Mettre à jour. La carte de performance devrait s’afficher correctement.
  5. Dans l’Explorateur d’espace de travail, cliquez avec le bouton droit sur la carte de performance que vous venez de modifier, puis cliquez sur Enregistrer.
  • Configurez l’agrégation pour les mesures d’indicateur de performance clé en utilisant la boîte de dialogue Mappage des sources de données dimensionnelles. Pour cela, utilisez la procédure suivante :
  1. Dans l’Explorateur d’espace de travail, double-cliquez sur l’indicateur de performance clé qui utilise la mesure de cube calculée. Ensuite, dans la ligne Réel, localisez la colonne Mappages de données et double-cliquez sur l’hypertexte dans la cellule. La boîte de dialogue Mappage des sources de données dimensionnelles s’ouvre.
  2. Dans la section Regrouper les membres par, utilisez la liste déroulante et sélectionnez l’une des options suivantes : Somme, Minimum, Maximum, Nombre ou Moyenne.
  3. Cliquez sur OK pour fermer la boîte de dialogue Mappage des sources de données dimensionnelles. Ensuite, dans l’Explorateur d’espace de travail, cliquez avec le bouton droit sur l’indicateur de performance clé que vous venez de modifier et cliquez sur Enregistrer.
  4. Dans l’Explorateur d’espace de travail, double-cliquez sur la carte de performance qui contient l’indicateur de performance clé que vous venez de modifier. Dans le Ruban, cliquez sur l’onglet Modifier, puis cliquez sur Mettre à jour. La carte de performance devrait s’afficher correctement.
  5. Dans l’Explorateur d’espace de travail, cliquez avec le bouton droit sur la carte de performance que vous venez de modifier, puis cliquez sur Enregistrer.

Sources de données :

Si vous recevez un message Erreur inattendue au moment de sélectionner une source de données dans la liste de Dashboard Designer, vous avez peut-être rencontré un problème de compatibilité descendante connu.

Solution de contournement :

Pour vous connecter à un classeur Excel Services 2007 dans Dashboard Designer, vous devez entrer manuellement le nom de l’élément. La version la plus ancienne du classeur ne s’affichera pas automatiquement dans la liste déroulante des sources de données.

Dashboard Designer :

Sous Windows 7 (64 bits) : lorsque vous essayez d’agrandir l’affichage d’un rapport analytique en redimensionnant Dashboard Designer, la restitution du rapport redimensionné est de qualité médiocre.

Solution de contournement :

Réduisez, puis restaurez la fenêtre Dashboard Designer après redimensionnement.

Dashboard Designer :

Dans Dashboard Designer, lorsque vous ouvrez à nouveau un indicateur de performance clé, la source de données pour l’indicateur de performance clé n’apparaît pas dans le volet Détails.

Lorsque vous ouvrez à nouveau un ou plusieurs indicateurs de performance clé dans votre espace de travail dans PerformancePoint Dashboard Designer, les sources de données utilisées par ces indicateurs de performance clé ne sont pas automatiquement ouvertes dans l’espace de travail.

Solution de contournement : localisez les sources de données qui sont utilisées par les indicateurs de performance clé et double-cliquez sur chacune pour les ouvrir dans l’espace de travail. Ensuite, dans le volet Détails, utilisez la liste Source de données pour sélectionner la source de données appropriée pour chaque indicateur de performance clé.

Dashboard Designer :

Une erreur se produit dans l’arbre de décomposition lors de la tentative d’analyse de données non cube (des données qui ne figurent pas dans une base de données multidimensionnelle SQL Server Analysis Services).

L’arbre de décomposition peut être utilisé uniquement avec les sources de données Analysis Services. Il ne peut pas être utilisé avec des données provenant des sources suivantes :

Excel Services, importation à partir d’un classeur Excel, liste SharePoint, table SQL Server ou d’autres sources de données personnalisées.

L’erreur se produit si le calcul effectif ou cible pour un indicateur de performance clé est défini sur « Valeur de données »

Solution de contournement : ne définissez pas le type de calcul sur « Valeur de données » pour les sources de données non Analysis Services.

Dashboard Designer :

Une erreur non gérée (code d’erreur 20604) se produit dans l’arbre de décomposition après avoir sélectionné Tableau croisé dynamique puis Décomp.

Cette erreur se produit si vous pivotez un rapport comportant des membres calculés Time Intelligence, puis que vous essayez d’analyser les données dans l’arbre de décomposition. La rotation entraîne l’insertion de membres calculés dans des lignes plutôt que dans des colonnes où ils peuvent être validés.

Solution de contournement : ne pivotez pas un rapport qui inclut des membres calculés Time Intelligence étant donné que ces membres doivent rester dans des colonnes.

Dashboard Designer :

Une erreur peut se produire lorsque vous cliquez sur le bouton Importer des éléments dans Dashboard Designer. Le message d’erreur est le suivant : Impossible de publier un élément en lecture seule.

Cette erreur se produit lorsque l’utilisateur qui enregistre le fichier d’espace de travail n’est pas autorisé à modifier un ou plusieurs éléments SharePoint.

Solution de contournement :

Dans le fichier d’espace de travail, recherchez tous les attributs ReadOnly à partir de la chaîne suivante : ReadOnly=. Modifiez ceux dont la valeur est true et remplacez cette valeur par false. Après avoir enregistré les modifications apportées au fichier d’espace de travail, vous pourrez importer les éléments comme prévu.

Rapports :

Lorsque vous ouvrez une grille ou un graphique analytique en vue de sa modification dans PerformancePoint Dashboard Designer, sa source de données n’est pas automatiquement disponible. L’élément de tableau de bord semble s’ouvrir, mais aucune source de données n’apparaît dans le volet Détails. En outre, vous ne pouvez pas développer Mesures, Dimensions, Jeux nommés ou d’autres éléments dans le volet Détails.

Ce problème peut se produire lorsque la source de données qui est utilisée par l’élément de tableau de bord est enregistrée dans un niveau ou un site SharePoint différent au sein de la collection de sites.

Solution de contournement : chargez manuellement la source de données en l’ouvrant dans Dashboard Designer. La source de données apparaît et se connecte correctement si elle se trouve dans le même espace de travail que la grille ou le graphique analytique.

Dashboard Designer :

Lorsque vous essayez d’exécuter et d’installer PerformancePoint Dashboard Designer pour la première fois au moyen de Mozilla Firefox, il se peut que vous receviez un message d’erreur.

Le message d’erreur indique que vous ne pouvez pas télécharger l’application et que cette dernière requiert des fichiers manquants. Cela peut se produire si Microsoft .NET Framework Assistant 1.1 n’est pas installé sur votre ordinateur.

Solution de contournement : installez Microsoft .NET Framework Assistant 1.1.

Dashboard Designer :

Il arrive, rarement, qu’une version non anglaise (traduite) de Dashboard Designer affiche du texte anglais dans certaines boîtes de dialogue.

Solution de contournement : pour résoudre ce problème, redémarrez Dashboard Designer.

Dashboard Designer :

Comment puis-je empêcher l’affichage de barres de défilement imbriquées (supplémentaires) dans mon rapport publié ?

Ce problème se produit dans les rapports qui se connectent à des données dans un rapport Excel Services. Lorsque vous essayez d’ouvrir ce type de rapport dans SharePoint, une boîte de dialogue affiche le message suivant : Voulez-vous activer les requêtes vers des données externes de ce classeur ? Lorsque vous cliquez sur Oui pour fermer la boîte de dialogue, le rapport apparaît avec un jeu supplémentaire de barres de défilement.

Solutions de contournement :

Il existe trois solutions de contournement pour résoudre ce problème. La première solution de contournement s’applique chaque fois que les barres de défilement supplémentaires apparaissent.

  1. Dans Dashboard Designer, appliquez la propriété Redimensionnement automatique au rapport.
  2. Configurez Excel Services afin d’empêcher l’affichage de la boîte de dialogue à l’ouverture du rapport.
  3. Créez votre tableau de bord dans SharePoint Designer plutôt que dans Dashboard Designer, et utilisez le composant WebPart Excel Services natif plutôt que le composant WebPart Excel Services PPS.

Rapports (Carte de stratégie) :

Si vous rencontrez un message d’erreur en essayant de créer un rapport de carte de stratégie dans Dashboard Designer, vous ne disposez peut-être pas de la version correcte de Microsoft Visio.

Vous devez avoir installé la version de Visio compatible avec PerformancePoint Dashboard Designer.

  • Si vous utilisez la version 64 bits de Dashboard Designer, vous devez installer l’édition 64 bits de Microsoft Visio 2010.
  • Si vous utilisez la version 32 bits de Dashboard Designer, vous devez installer l’édition 32 bits de Microsoft Office Visio 2007 ou de Microsoft Visio 2010.

Haut de la page Haut de la page

SharePoint Designer 2010

Question/problème Réponse/solution de contournement

Aucun problème pour l’instant

Haut de la page Haut de la page

SharePoint Server 2010 Core

Question/problème Réponse/solution de contournement

Synchronisation des profils utilisateur :

La synchronisation des profils n’est pas prise en charge dans les installations autonomes.

Utilisez l’option d’installation complète et exécutez l’Assistant de configuration de batterie de serveurs pour une expérience similaire.

Synchronisation des profils utilisateur :

Il est impossible de créer une source Active Directory ou LDAP.

Pour que vous puissiez effectuer une synchronisation incrémentielle avec Active Directory, le compte de connexion (spécifié pendant la création de la connexion) doit détenir des privilèges DirSync dans Active Directory. Ces privilèges n’autorisent pas les opérations d’écriture dans Active Directory, mais permettent au compte de demander/réaliser des requêtes incrémentielles, assurant ainsi le bon déroulement de la synchronisation incrémentielle. Des autorisations similaires (pour lire le journal des modifications) sont requises pour les serveurs LDAP pris en charge, lorsque le journal des modifications peut être configuré pour ceux-ci.

Synchronisation des profils utilisateur :

Un administrateur SharePoint a créé une connexion, disons avec OU1 et OU2 sélectionnés. Des unités d’organisation supplémentaires sont ajoutées dans AD/LDAP par l’administrateur AD/LDAP, par exemple, en raison d’un scénario de reconfiguration ou d’acquisition. L’administrateur SharePoint modifie la connexion pour une raison quelconque, développe l’arbre conteneur et clique sur OK. Les nouvelles unités d’organisation ajoutées à AD/LDAP sont sélectionnées automatiquement sans aucune notification. Les importations suivantes insèrent des utilisateurs/groupes dans ces unités d’organisation.

Vérifiez toujours attentivement les unités d’organisation qui ont été sélectionnées. Si des utilisateurs/groupes se rajoutent alors qu’ils ne devraient pas avoir été importés, désélectionnez l’unité d’organisation et/ou supprimez-les au moyen de l’expérience utilisateur de gestion de profil utilisateur dans l’Administration centrale.

Synchronisation des profils utilisateur :

La configuration d’une connexion peut être complexe ou lente.

Exemple :

Configurer une connexion Active Directory

  1. Accédez à la page de gestion UPA (Site de l’Administration centrale -> Gestion des applications -> Gérer les applications de service), choisissez UPA, puis cliquez sur Gérer.
  2. Dans la page de gestion UPA, choisissez Configurer les connexions de synchronisation afin d’accéder à la page de gestion des connexions.
  3. Cliquez sur Créer une connexion pour accéder à la page de modification des connexions.
  1. Pour importer des profils à partir d’Active Directory, choisissez Active Directory - Type de connexion.
  2. Indiquez les informations relatives à la connexion.
  3. Cliquez sur OK (veuillez patienter, car l’opération peut prendre un peu de temps).
  4. Si la connexion est correctement créée, la page de gestion des connexions réapparaît, dans laquelle la connexion est répertoriée.
  1. (Facultatif) Vous pouvez définir un filtre d’exclusion pour la connexion afin d’empêcher l’importation de certains utilisateurs/groupes dans MOSS.
  1. Dans la page de gestion des connexions, choisissez la connexion souhaitée pour définir le filtre d’exclusion, puis cliquez avec le bouton droit sur Modifier les filtres de connexion.

Synchronisation des profils utilisateur :

Tous les mappages de propriétés possèdent un type propre. Par exemple, une propriété Active Directory de type chaîne ne peut pas être mappée sur un attribut de type entier dans le magasin de profils.

Supprimez la propriété et recréez-la avec le même nom et le type adéquat. Cette opération se traduira par une perte de données dans le cadre du scénario de mise à niveau, mais ces données peuvent être récupérées si la propriété est de nouveau mappée sur la source (par exemple, Active Directory) et si une synchronisation est exécutée. Dans la mesure où nous n’avons pas autorisé l’exportation dans les versions précédentes, les données en cours de mappage doivent être disponibles dans ce magasin externe.

Synchronisation des profils utilisateur :

Exportez la clé de chiffrement et gardez-la en lieu sûr pour les éventuels scénarios de déplacement ou sauvegarde/restauration. Sans ces clés, il vous faudra redéployer et réexécuter une synchronisation complète.

VIVEMENT RECOMMANDÉ : exportez la clé de chiffrement de la synchronisation et enregistrez-la en lieu sûr. Parallèlement, vous pouvez importer la clé sur tous les ordinateurs de la batterie de serveurs. Cette opération permet d’ajouter des informations au Registre de ces ordinateurs, informations qui peuvent s’avérer utiles si vous devez déplacer le service sur ces derniers.

Si vous redémarrez la synchronisation des profils sur le même ordinateur, l’étape d’exportation/importation de la clé de chiffrement n’est pas requise.

  1. Enregistrez la clé de chiffrement. Sur l’ordinateur sur lequel le service de synchronisation des profils s’exécute, accédez au dossier
    %program files%\Microsoft Office Servers\
    14.0\Synchronization Service\bin
    , puis exécutez la commande suivante pour exporter la clé de chiffrement vers un fichier :
  • miiskmu.exe /e [nom de fichier] /u:[domaine\utilisateur] [mot de passe] où
  • /e indique le fichier vers lequel exporter les clés.
  • /u désigne le compte de service possédant les clés.
  1. Arrêtez le service de synchronisation des profils. Pour ce faire, arrêtez le service de synchronisation des profils sur l’ordinateur sur lequel il est en cours d’exécution : dans Site de l’Administration centrale -> Gérer les services sur le serveur, choisissez l’ordinateur, puis cliquez pour arrêter le service de synchronisation des profils. Patientez jusqu’à l’arrêt effectif du service de synchronisation des profils.
  1. Démarrez le service de synchronisation des profils. Pour ce faire, dans la même page de gestion du service, choisissez un autre ordinateur, puis cliquez pour démarrer le service de synchronisation des profils.

  • REMARQUE : le service de synchronisation des profils est maintenu dans l’état Démarrage. Le journal des événements Windows indique éventuellement le message d’erreur du service de synchronisation FIM indiquant l’absence d’une clé de chiffrement spécifique.
  1. Importez la clé de chiffrement FIM. Pour ce faire, connectez-vous à l’ordinateur sur lequel le service de synchronisation des profils doit s’exécuter, accédez au dossier %program files%\Microsoft Office Servers\14.0\Synchronization Service\bin, puis exécutez la commande suivante en utilisant le compte spécifié lors de  l’exportation de la clé de chiffrement :
  • miiskmu.exe /I [nom_fichier]
    {0E19E162-827E-4077-82D4-E6ABD531636E}

  • /i indique le nom du fichier exporté à l’étape 1.
  1. (Facultatif) Pour vérifier que la clé de chiffrement est importée correctement, exécutez la commande suivante :
  • miiskmu.exe /c
    {0E19E162-827E-4077-82D4-E6ABD531636E}
  1. Patientez jusqu’à ce que le service de synchronisation des profils soit démarré sur le nouvel ordinateur.

Synchronisation des profils utilisateur :

Le service de synchronisation des profils utilisateur n’obéit pas aux paramètres de basculement.

Le service de synchronisation des profils utilisateur repose sur les composants de synchronisation de Forefront Identity Manager (FIM, précédemment appelé MIIS). Ces composants recourent à des mécanismes de chiffrement et de basculement dont l’utilisation est illustrée ci-après.

Si vous êtes confronté à une situation dans laquelle un serveur de basculement n’a pas été préparé à l’avance pour le service de synchronisation, une nouvelle base de données peut être attachée au service et le service de synchronisation effectuera une nouvelle synchronisation avec la source. Dans la mesure où la base de données du service de synchronisation est utilisée comme support intermédiaire pour les données dont la source se trouve dans SharePoint ou dans une autre source d’annuaire, le processus de resynchronisation, tout en étant gourmand en temps, ne doit pas aboutir à une perte de données.

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/cc739274(WS.10).aspx  (éventuellement en anglais)

MIISactivate : outil d’activation de serveur

Active un serveur de secours exécutant Microsoft® Forefront Identity Manager (FIM) 2010, en le définissant en tant que serveur principal exécutant FIM.

Syntaxe

miisactivate [nom_fichier] [nom_utilisateur {mot_de_passe | *}] [/q]

Paramètres

nom_fichier

Spécifie le nom de fichier, chemin d’accès compris, du fichier de la clé de chiffrement.

nom_utilisateur

Spécifie les informations d’identification du service Forefront Identity Manager.

MIISactivate prend en charge les formats suivants :

• [Domaine\]nom_utilisateur

• [Domaine.com\]nom_utilisateur

• Nom_utilisateur@Domaine.com

mot_de_passe

Mot de passe du service Forefront Identity Manager. Spécifiez * pour être invité à fournir le mot de passe.

/q

S’exécute en mode silencieux, sans boîtes de dialogue.

/?

Affiche de l’aide depuis l’invite de commandes.

Remarques

  • Si la synchronisation des mots de passe est activée, vous devez exécuter pcnscfg.exe, utilitaire de configuration de la notification de la modification des mots de passe, avant d’activer le serveur de secours. Le service de notification de la modification des mots de passe doit être redirigé vers le serveur de secours pour que la synchronisation des mots de passe puisse reprendre.
  • MIISactivate.exe se trouve dans le dossier InstallationDirectory\Bin.
  • Des privilèges d’administrateur local sont requis pour l’exécution de MIISactivate.exe.
  • Si vous obtenez le message d’erreur Exception : 0x80230443 lors de l’exécution de MIISactivate.exe, cela indique une incompatibilité de schémas. Cette situation peut se présenter lorsqu’un Service Pack a été appliqué au serveur principal, sans l’avoir été également au serveur de secours. Vous devez mettre à jour le serveur de secours avec le Service Pack utilisé pour la mise à jour du serveur principal, puis réexécuter MIISactivate.exe.
  • Si vous activez un serveur de secours et ne pouvez pas ouvrir le gestionnaire du service de synchronisation, il est possible que les groupes FIMSyncAdmin aient été créés en tant que groupes locaux et non en tant que groupes de domaines. Vous devrez créer le nouveau groupe de domaines, réexécuter la configuration FIM en mode réparation, puis spécifier le nouveau groupe de domaines.

Exemple

Pour activer un serveur de sauvegarde exécutant FIM et le définir en tant que serveur principal exécutant FIM, tapez la commande suivante :

miisactivate miis_keys.bin FIMAdmin *

Synchronisation des profils utilisateur :

Si un attribut de référence, tel que le responsable d’un employé existe dans différents domaines et si différentes connexions sont créées pour les domaines de l’employé et du responsable, l’attribut de référence n’est pas résolu. Cela s’applique à tout attribut de référence (par exemple, à un attribut de personne, tel que collègue ou responsable, ou à un attribut de personne personnalisé).

Indépendamment de ce problème, il est vivement recommandé de créer une connexion par forêt de services d’annuaire. Cela permet au service de synchronisation de résoudre toutes les références au sein d’une même forêt.

Synchronisation des profils utilisateur :

Une exécution de synchronisation s’arrête en raison d’un nombre élevé d’erreurs.

Certaines activités de synchronisation aboutissent à la création de conditions d’erreurs temporaires qui sont finalement résolues dès que l’exécution de la synchronisation peut prendre fin. Dans les environnements où un nombre très élevé d’objets sont en cours de traitement, le nombre de ces erreurs peut dépasser la limite d’erreurs par défaut (5 000), entraînant l’arrêt de la synchronisation avant que celle-ci ait fini de traiter tous les objets.

Définissez la limite d’erreurs sur une valeur suffisamment élevée pour que la synchronisation puisse finir de traiter tous les objets avant que cette limite ne soit atteinte. Dès qu’il a l’occasion de prendre fin, le processus de synchronisation résout finalement les conditions d’erreurs temporaires. Pour configurer la limite d’erreurs, ajoutez l’entrée ErrorLimit (REG_DWORD) à la sous-clé de Registre suivante :

HKEY_LOCAL_MACHINE\System\

CurrentControlSet\Services\miisserver\

Paramètres

La valeur est un entier entre 0 et 100 000.

  • Si la valeur est définie sur 0, la limite d’erreurs est définie sur 100 000.
  • Si la valeur est comprise entre 1 et 99 999, la limite d’erreurs est définie sur cette valeur.
  • Si la valeur est définie sur 100 000, la limite d’erreurs est définie sur 100 000.
  • Si la valeur est supérieure à 100 000, la limite d’erreurs est définie sur 100 000.
  • En l’absence de clé, la limite d’erreurs par défaut est définie sur 5 000.

Remarque :

Le service FIMSynchronizationService doit être redémarré après la modification de cette clé de Registre.

Déploiement :

Même après l’installation d’un module linguistique dans le sous-site, les flux de travail prêts à l’emploi ne sont pas disponibles dans une autre version linguistique.

(Un utilisateur a installé la version anglaise de MOSS 2010 et créé une collection de sites. Il a ensuite installé le module linguistique japonais pour pouvoir utiliser la version japonaise des flux de travail prêts à l’emploi, mais ceux-ci ne sont pas disponibles dans la collection de sites qui vient d’être créée.)

[Détail]
Si le site racine de la collection de sites a été créé avant l’installation du module linguistique et si le sous-site dans l’autre langue est créé après l’installation du module linguistique, les flux de travail prêts à l’emploi dans la langue du module linguistique ne sont pas disponibles dans le sous-site (et n’apparaissent pas dans la liste des flux de travail disponibles).

Par exemple, si un utilisateur installe la version anglaise de SharePoint Server, crée une collection de sites en anglais, installe le module linguistique japonais, puis crée un sous-site en japonais,
il ne pourra pas afficher les flux de travail prêts à l’emploi tant qu’il n’aura pas réactivé la fonctionnalité de flux travail via la page Paramètres de la collection de sites.
À l’inverse, si une collection de sites en anglais est créée après l’installation du module linguistique japonais, la version japonaise des flux de travail prêts à l’emploi est disponible.

D’un point de vue technique, les fichiers de flux de travail sont déplacés vers le dossier under _catalog au moment de l’activation. Ainsi, pour utiliser la fonctionnalité de flux de travail prêts à l’emploi nouvellement installée, l’utilisateur doit désactiver, puis activer la fonctionnalité Flux de travail dans la page Paramètres du site | Paramètres - Collection de sites.

Synchronisation des profils utilisateur :

Aucune interface ne permet d’interrompre ou de reprendre le processus de synchronisation des profils utilisateur.

La synchronisation des profils utilisateur est une machine à états complexe et sa suspension/reprise complète peut avoir des conséquences négatives et aboutir au redémarrage complet du processus de synchronisation. Pour atteindre l’objectif final de la suspension/reprise, normalement nécessaire pour ralentir la consommation de ressources par le service pendant les heures de pointe, l’administrateur peut définir les clés de Registre suivantes sur l’ordinateur sur lequel le service de synchronisation des profils utilisateur est en cours d’exécution.

HKLM\System\CurrentControlSet\Services
\FIMSynchronizationService
\Performance\MaxObjectImportRate (DWORD):

Cette clé spécifie le nombre d’objets par seconde devant servir de limite supérieure pour tout profil d’exécution d’importation exécuté sur le serveur. Pendant une exécution d’importation, le nombre d’objets par seconde mesurés par le compteur de performances « Objets lus/sec » doit demeurer en dessous de la valeur définie dans MaxObjectImportRate. La plage de cette valeur va de 1 à Max(Int32). Si la valeur est égale à 0 ou si la clé est absente, le système considère qu’aucune valeur maximale n’a été définie.


HKLM\System\CurrentControlSet\Services
\FIMSynchronizationService\ Performance
\MaxObjectSynchronizationRate (DWORD):

Cette clé spécifie le nombre d’objets par seconde devant servir de limite supérieure pour tout profil d’exécution de synchronisation exécuté sur le serveur. Pendant une exécution de synchronisation, le nombre d’objets par seconde mesurés par le compteur de performances « Objets synchronisés/sec » doit demeurer en dessous de la valeur définie dans MaxObjectSynchronizationRate. La plage de cette valeur va de 1 à Max(Int32). Si la valeur est égale à 0 ou si la clé est absente, le système considère qu’aucune valeur maximale n’a été définie.

HKLM\System\CurrentControlSet\Services
\FIMSynchronizationService\Performance
\MaxObjectExportRate (DWORD):

Cette clé spécifie le nombre d’objets par seconde devant servir de limite supérieure pour tout profil d’exécution d’exportation exécuté sur le serveur. Pendant une exécution d’exportation, le nombre d’objets par seconde mesurés par le compteur de performances « Objets exportés/sec » doit demeurer en dessous de la valeur définie dans MaxObjectExportedRate. La plage de cette valeur va de 1 à Max(Int32). Si la valeur est égale à 0 ou si la clé est absente, le système considère qu’aucune valeur maximale n’a été définie.

Service de profil utilisateur :

Conseils généraux pour optimiser les performances SQL

  • Configuration des disques, contrôleur RAID avec plusieurs piles de disques, système d’exploitation
  • Base de données et fichiers journaux correspondants sur des volumes distincts
  • Réseau gigabit entre les services et le système SQL
  • Activation des canaux nommés si les services sont exécutés sur le même système que SQL
  • Marquage des UC pour l’affinité d’E/S
  • Promotion de la priorité SQL

Synchronisation des profils utilisateur :

L’exécution de la synchronisation incrémentielle n’amène pas de valeurs pour des propriétés qui ont été mappées après la dernière exécution d’une synchronisation complète.

Dans le cas d’un changement de configuration, tel qu’un nouveau mappage de propriétés, les données ne seront pas insérées pour les enregistrements existants, sauf si une synchronisation complète est effectuée. Exécutez une synchronisation complète.

Flux de travail prêt à l’emploi :

La date d’échéance dans le courrier électronique de notification de démarrage du flux de travail apparaît sous la forme Échéance le 1/1/0001 12:00:00 lorsque nous démarrons des flux de travail prêts à l’emploi sans définir de date d’échéance.

Ce comportement est à la fois déroutant et ennuyeux parce que nous ne voulons pas voir la date d’échéance si nous ne l’avons pas définie en démarrant les flux de travail.

Par ailleurs, la tâche de flux de travail présente également le même problème. Le courrier électronique de notification de nouvelle tâche indique également

Échéance le 1/1/0001 quand nous n’avons pas défini de date d’échéance au démarrage des flux de travail.

En raison de changements récents dans SPD (#3708517) certaines instructions « If » génèrent toujours l’attribution de « FALSE » à la condition de sorte que nous obtenons toujours une date d’échéance incorrecte.

Il existe plusieurs façons de résoudre ce problème au moyen de SPD comme suit :

(nous allons prendre comme exemple le flux de travail prêt à l’emploi « Approbation - SharePoint 2010 »)

  1. Modification manuelle du fichier de règle
  • Ouvrez SPD et accédez à Objets du site > Tous les fichiers > _catalogs > wfpub > Approbation - SharePoint 2010 au moyen du volet Navigation à gauche (pour le flux de travail copié : Objets du site > Tous les fichiers > Flux de travail > {nom du flux de travail}
  • Ouvrez ReviewApproval_{RéfLangue}.xoml.rules (pour la version anglaise, la RéfLangue correspond à 1036) au moyen du Bloc-notes (pour le flux de travail copié, ouvrez le fichier {workflow name}.xoml.rules)
  • Recherchez 1900-01-01 et remplacez-le par 0001-01-01, puis enregistrez.
  • Publiez le flux de travail à nouveau.
  1. Modification de l’instruction « If »
  • Ouvrez SPD et chargez le flux de travail Approbation - SharePoint 2010 en vue de le modifier.
  • Cliquez sur Processus d’approbation dans le concepteur de flux de travail.
  • Cliquez sur Modifier le comportement du processus de tâche global
  • Recherchez l’instruction « If » que nous utilisons pour la comparaison de dates d’échéance initiale dans l’onglet Lors du démarrage du processus de tâche (If Parameter: Due Date for All Tasks equals 12/31/1899 4:00:00 PM)
  • Créez un nouveau type de chaîne tel que « InitialDueDateString » et attribuez InitialDueDateString à Parameter: Due Date for All Tasks (en d’autres termes, définissez Variable: InitialDueDateString sur Parameter: Due Date for All Tasks) avant l’instruction « If ».
  • Changez l’instruction « If » en « If Variable: InitialDueDateString equals 1/1/0001 12:00:00 AM »
  • À présent, nous voyons Aucune pour l’échéance lorsque nous ne définissons pas d’échéance à l’heure de début du flux de travail. La même logique peut être appliquée à un autre domaine de la logique de flux de travail.

Les utilisateurs peuvent résoudre ce problème d’une autre façon encore en utilisant d’autres actions/conditions ou variables.

Haut de la page Haut de la page

SharePoint Server 2010 Core (observations spécifiques à la langue)

Question/problème Réponse/solution de contournement

Approbation de groupe pour la version d’Asie de l’Est :

Lorsque la version d’Asie de l’Est de MOSS 2007 est mise à niveau vers MOSS 2010, le volet de navigation de gauche associé au fichier PersonalFolder.aspx personnalisé ne s’affiche pas correctement.

Pour résoudre ce problème, l’administrateur doit mettre à jour la page EawfDocLib.master à l’aide de SharePoint Designer.

Haut de la page Haut de la page

SharePoint Workspace

Question/problème Réponse/solution de contournement

Services Web SharePoint Workspace 2010 :

Modifications de clés de Registre des services Web et limitation des services Web

Office SharePoint Workspace 2010 fournit des services Web qui sont compatibles avec les services Web disponibles dans Groove 2007. Il y a trois changements importants :

L’emplacement des clés dans le Registre a changé.

Les clés LocalRequestKey et LocalResponseKey sont chiffrées au moyen du chiffrement DPAPI CurrentUser.

Il n’y a pas d’accès de service Web aux données d’outils dans les espaces de travail 2010. L’accès aux espaces de travail compatibles avec Groove 2007 est identique à l’accès disponible dans Groove 2007 SP1.

Modifications de clés de Registre

Dans SharePoint Workspace 2010, toutes les clés de service Web se trouvent à l’endroit suivant dans le Registre :

HKEY_CURRENT_USER\Software\Microsoft\

Office\Groove\WebServices

Ces clés sont les suivantes :

GrooveHTTPDesiredPort

GrooveHTTPPort

GrooveLocalHTTPPort

GrooveLocalHTTPServerPID

LocalRequestKey

LocalResponseKey

La signification de ces clés n’a pas changé depuis Groove 2007. Voir la Référence du développeur des services Web Groove pour plus d’informations.

Pour obtenir les valeurs de chaînes pour les clés LocalRequestKey et LocalResponseKey, appelez la méthode Unprotect. Par exemple :

Microsoft.Win32.RegistryKey grooveWebServicesRegKey =

  Microsoft.Win32.Registry.CurrentUser.OpenSubKey(

  "Software\\Microsoft\\Office\\Groove\\WebServices");

if (grooveWebServicesRegKey != null)

{

  keyValue = grooveWebServicesRegKey.
GetValue("LocalRequestKey");

  if (keyValue != null)

  {

    byte[] unprotectedData = ProtectedData.
Unprotect((byte[]) keyValue, null, DataProtectionScope.CurrentUser);

    string localRequestKey =
Encoding.Unicode.GetString(unprotectedData);

    return localRequestKey;

  }

Pour pouvoir appeler la méthode Unprotect, vous devez ajouter une référence à System.Security dans votre projet C# et ajouter la ligne suivante dans votre fichier C# :

using System.Security.Cryptography;

La méthode GetString Unicode se trouve dans la bibliothèque System.Text.

Accès des services Web aux espaces de travail Groove 2010

Vous pouvez utiliser n’importe quelle opération GrooveSpaces avec un espace de travail 2010. Bien que l’opération GrooveSpaces.Read renvoie une URL pour le service GrooveTools, vous ne pouvez effectuer aucune opération dans un espace de travail 2010 avec les services GrooveTools, GrooveCalendar, GrooveForms2 ou GrooveFilesBase64. Les espaces de travail 2010 comportent actuellement un numéro de version principale Space.Version correspondant à 19, mais cela peut changer au cours du développement.

Remarque : si vous appelez GrooveTools.ReadAvailableTools dans un espace de travail 2010, une liste vide est renvoyée, car vous ne pouvez ajouter aucun outil.

Remarque : l’opération GrooveSpaces.Create crée un espace de travail compatible avec Groove 2007.

Accès des services Web aux espaces de travail SharePoint

Pour pouvoir lire les espaces de travail SharePoint avec GrooveSpaces.Read, vous devez spécifier le SpaceType suivant :

  “urn:groove.net:Groove.Core.Tools.System.
TelespaceTypes.SiteClient”.

Les seules opérations que vous pouvez effectuer dans un espace de travail SharePoint au moyen des services Web sont les suivantes :

• GrooveSpaces.ReadSpace

• GrooveSpaces.Delete

• GrooveSpaces.UpdateUnreadMarks

• GrooveLocal.View

Toutes les autres opérations sont illégales. Votre application ne doit appeler aucune autre opération au moyen d’un espace de travail SharePoint.

Les espaces de travail SharePoint comportent actuellement un numéro de version principale Space.Version correspondant à 18, mais cela peut changer au cours du développement.

Accès des services Web aux dossiers partagés

L’accès aux dossiers partagés est identique à celui qui était disponible dans Groove 2007 SP1 pour les espaces de travail de partage de fichiers Groove. Les dossiers partagés présentent actuellement le numéro de version principale 18, mais cela peut changer au cours du développement.

Remarques relatives aux autres services Web

GrooveProperties.Read renvoie le numéro de version principale 14 pour SharePoint Workspace 2010.

Un correctif logiciel pour Groove 2007 fournit des opérations de services Web supplémentaires avec la version 2.1 des services Web de Groove. Ces opérations supplémentaires ne sont pas disponibles dans SharePoint Workspace 2010.

Un kit de développement logiciel (SDK) est disponible dans cette version Preview. Il inclut la documentation des services Web de Groove, des exemples et des fichiers de définition WSDL.

Intégration d’Office Communicator :

Si Office Communicator est installé et en cours d’exécution alors que l’utilisateur n’est pas connecté, lorsqu’il clique sur un contact dans SharePoint Workspace, rien ne se passe.  Le comportement attendu est l’ouverture d’une fenêtre de message instantané Office Communicator, comme c’est le cas lorsque l’utilisateur est connecté.

Voici une description du comportement attendu :

Lorsqu’Office Communicator est installé, qu’il est en cours d’exécution et que l’utilisateur est connecté, lorsqu’il double-clique sur un contact dans SharePoint Workspace, une fenêtre de message instantané Office Communicator s’ouvre. Lorsqu’Office Communicator est installé, mais n’est pas en cours d’exécution, un double-clic sur un contact dans SharePoint Workspace ouvre un message Sharepoint Workspace.

Pour résoudre ce problème lié à l’absence de fenêtre s’ouvrant lorsque vous double-cliquez sur un contact dans SharePoint Workspace, connectez-vous à Office Communicator pour ouvrir un message instantané Office Communicator ou quittez Office Communicator pour ouvrir un message SharePoint Workspace.

Outils personnalisés Groove 2007 hérités :

Impossible de mettre à jour la conception des outils de formulaires personnalisés dans SharePoint Workspace 2010

Les outils personnalisés créés au moyen des outils Formulaires Groove 2007 ou Formulaires InfoPath peuvent être utilisés dans Microsoft SharePoint Workspace 2010. Toutefois, l’accès au concepteur dans ces outils est désactivé dans cette version logicielle. Si vous devez mettre à jour la conception de l’un de ces outils, ces mises à jour doivent être effectuées par un membre d’espace de travail qui exécute toujours Groove 2007. En outre, ce membre doit disposer d’un accès en tant que concepteur, qui est généralement réservé aux responsables. Une fois que le membre Groove 2007 publie une conception mise à jour, tous les membres de l’espace de travail sont en mesure d’utiliser cette dernière.

Intégration d’Office Communicator :

Si Office Communicator est installé et en cours d’exécution alors que l’utilisateur n’est pas connecté, lorsqu’il clique sur un contact dans SharePoint Workspace, rien ne se passe. Le comportement attendu est l’ouverture d’une fenêtre de message instantané Office Communicator, comme c’est le cas lorsque l’utilisateur est connecté.

Voici une description du comportement attendu :

  • Lorsqu’Office Communicator est installé, qu’il est en cours d’exécution et que l’utilisateur est connecté, lorsqu’il double-clique sur un contact dans SharePoint Workspace, une fenêtre de message instantané Office Communicator s’ouvre.
  • Lorsqu’Office Communicator est installé, mais n’est pas en cours d’exécution, un double-clic sur un contact dans SharePoint Workspace ouvre un message Sharepoint Workspace.

Pour résoudre ce problème lié à l’absence de fenêtre s’ouvrant lorsque vous double-cliquez sur un contact dans SharePoint Workspace, connectez-vous à Office Communicator pour ouvrir un message instantané Office Communicator ou quittez Office Communicator pour ouvrir un message SharePoint Workspace.

Synchronisation des listes avec les colonnes de recherche :

La synchronisation d’une bibliothèque/liste après l’ajout d’une colonne de recherche entraîne l’échec de la synchronisation.

Par défaut, la limitation du serveur SharePoint est définie sur 8 colonnes de recherche. Les bibliothèques de documents disposent déjà de 4 ou 5 colonnes par défaut, par conséquent, l’ajout de trop de colonnes de recherche dans une bibliothèque entraîne l’échec de la synchronisation.

Aucune

Synchronisation de fichiers OneNote :

SharePoint Workspace ne peut pas synchroniser les fichiers OneNote. Si un utilisateur essaie de lancer un fichier OneNote, SPW invite l’utilisateur à effectuer le lancement à partir du site SharePoint.

Il n’existe aucune solution.

OneNote 2010 gère toutes ses synchronisations au sein de l’application ; SPW n’est pas nécessaire pour conserver à jour les blocs-notes OneNote 2010.

Synchronisation de bibliothèques de documents IRM :

Les espaces de travail SharePoint ne peuvent pas être synchronisés avec les bibliothèques de documents IRM. Lors de la tentative d’ouverture de la bibliothèque de documents IRM dans l’interface utilisateur de SPW, une erreur se produit.

Aucune.

Autorisations et synchronisation de listes :

Lorsqu’un utilisateur met un site en mode hors connexion et ne dispose pas des autorisations nécessaires pour ajouter de nouveaux éléments ou modifier des éléments existants, une erreur s’affiche sans indiquer comment la résoudre.

Le scénario est le suivant :

  1. L’utilisateur sélectionne la commande Synchroniser avec SharePoint Workspace dans le site SharePoint dans lequel il n’est pas autorisé à ajouter/modifier des éléments.
  2. Une fois le site en mode hors connexion, l’utilisateur crée un élément de liste dans l’une des listes.
  3. Lorsque l’utilisateur procède à la synchronisation, l’onglet Résolution du Ruban apparaît.
  4. Lorsque l’utilisateur tente de corriger l’erreur, une boîte de dialogue apparaît pour indiquer que l’erreur est liée aux autorisations et proposer une option pour la corriger.
  5. La sélection de l’option Corriger l’erreur entraîne l’ouverture de l’élément en mode d’édition. Si l’utilisateur enregistre ensuite l’élément et le ferme, le problème n’est pas résolu.

L’utilisateur a deux possibilités :

  1. essayer de procéder à nouveau à la synchronisation avec les autorisations adéquates ;
  2. supprimer l’élément qu’il a ajouté à l’espace de travail.

Synchronisation de la liste des tâches de projet :

Lors de la synchronisation d’une liste des tâches de projet prête à l’emploi, un utilisateur de SharePoint Workspace ne sera pas en mesure de créer des tâches récapitulatives.

Créez la tâche récapitulative sur le site SharePoint.

Informations d’identification et synchronisation de liste :

Lorsqu’un utilisateur met un site en mode hors connexion pour un serveur dont les informations d’identification sont mises en cache avec un nom de domaine complet et qu’il synchronise le site à l’aide du nom de domaine incomplet, les pièces jointes d’éléments risquent de ne pas être synchronisées.

Il s’agit d’un problème Windows connu. Pour le résoudre, le nom de domaine incomplet du serveur doit être également mis en cache.

Création d’espaces de travail :

Si un utilisateur supprime un espace de travail SharePoint et tente de le recréer peu de temps après à partir du site SharePoint dans un navigateur Web, le message d’erreur suivant risque de s’afficher :

Impossible d’accéder à un espace de travail supprimé. Si vous tentez de recréer un espace de travail que vous venez de supprimer, réessayez ultérieurement.

Les utilisateurs doivent parfois patienter pendant un nombre indéterminé de minutes avant de recréer l’espace de travail à l’aide du menu Actions du site SharePoint dans un navigateur Web.

Pour contourner le problème, l’utilisateur peut créer l’espace de travail SharePoint à partir de la Barre de lancement. Il peut ouvrir la fenêtre Créer l’espace de travail SharePoint, puis entrer l’URL du site SharePoint dans la zone Emplacement.

Espace de travail de partage de dossiers :

Lorsqu’un utilisateur crée un espace de travail de partage de dossiers sur Windows Vista, l’Explorateur Windows s’ouvre mais la barre des tâches Partage de dossiers ne s’affiche pas. Cela crée une confusion sur le page des dossiers avec SharePoint Workspace.

Redémarrer l’ordinateur doit résoudre ce problème.

Conflits d’éléments de liste :

En cas de conflit lorsqu’un élément de liste est ajouté à un site SharePoint (serveur) et que le même élément de liste est modifié dans l’espace de travail SharePoint (client) (et que les deux éléments de liste ont un champ qui doit être unique mais qui devient identique), 3 possibilités se présentent à l’utilisateur dans SharePoint Workspace.

Ces 3 possibilités sont les suivantes :

  1. corriger l’élément dans SharePoint Workspace ;
  2. conserver la copie du serveur ;
  3. conserver les deux.

Dans ce scénario, conserver les deux ne sert à rien, car cela ne permet pas de résoudre le problème.

Notez que dans le scénario inverse (l’élément est créé dans SharePoint Workspace (client) et modifié dans le site SharePoint (serveur), 2 possibilités se présentent à l’utilisateur dans SharePoint Workspace.

Ces 2 possibilités sont les suivantes :

  1. modifier/corriger l’élément ;
  2. supprimer l’élément (conserver la copie du serveur).
Comme conserver les deux copies ne permet pas de résoudre le problème, l’utilisateur doit modifier l’élément dans SharePoint Workspace ou conserver la copie du serveur, ce qui supprime l’élément de SharePoint Workspace. Chacune de ces possibilités doit résoudre le conflit.

Haut de la page Haut de la page

Microsoft Visio Services

Question/problème Réponse/solution de contournement

Aucun problème pour l’instant

Haut de la page Haut de la page Haut de la page Haut de la page

 
 
S'applique à :
Excel Web App, PerformancePoint Dashboard Designer, PowerPoint Web App, Project Server 2010 Administration, SharePoint Server 2010, Word Web App