Protéger vos données avec la fonction de sauvegarde et de restauration

Vous aurez besoin d’une copie de sauvegarde de votre base de données pour restaurer la base de données entière en cas de défaillance du système ou pour restaurer un objet lorsque la commande Annuler ne suffit pas à réparer une erreur.

Si une copie de sauvegarde de votre base de données semble constituer une utilisation inutile de l’espace de stockage, tenez compte du temps que vous pourriez gagner en évitant de perdre des données et des informations conceptuelles. La création régulière de sauvegardes est importante lorsque plusieurs utilisateurs mettent à jour votre base de données. Sans copie de sauvegarde, vous ne pouvez pas restaurer les objets endommagés ou manquants, ni toutes les modifications apportées à la structure de la base de données.

Dans cet article


Planifier des sauvegardes régulières

Étant donné que certaines modifications ou erreurs sont irréversibles, vous ne souhaitez pas attendre qu’une perte de données se produise pour réaliser que vous auriez dû créer une copie de sauvegarde de la base de données. Par exemple, lorsque vous utilisez une requête action (requête Action : requête qui copie ou modifie des données. Les requêtes Action comprennent les requêtes suivantes : Ajout, Suppression, Création de table et Mise à jour. Elles sont identifiées par un point d’exclamation (!) situé à côté de leur nom dans le volet Navigation.) pour supprimer des enregistrements ou pour modifier des données, les valeurs qui ont été mises à jour par la requête ne peuvent pas être restaurées à l’aide de la fonction Annuler.

 Conseil   Envisagez d’effectuer une sauvegarde avant d’exécuter une requête action, en particulier si la requête doit modifier ou supprimer une quantité de données volumineuse.

Si votre base de données implique plusieurs utilisateurs, avant d’effectuer une sauvegarde, vous devez vous assurer que tous les utilisateurs ferment leurs bases de données afin que toutes les modifications apportées aux données soient enregistrées.

En ce qui concerne la fréquence à laquelle vous devez créer des copies de sauvegarde de votre base de données, elle dépend généralement de la fréquence à laquelle celle-ci subit des modifications majeures. Voici quelques indications générales pour vous aider à déterminer cette fréquence :

  • Si la base de données est une archive ou si elle est utilisée uniquement à titre de référence et qu’elle change rarement, il suffit de créer des sauvegardes uniquement lorsque la structure ou des données sont modifiées.
  • Si la base de données est active et que les données changent fréquemment, créez une planification pour sauvegarder régulièrement la base de données.
  • Si la base de données implique plusieurs utilisateurs, créez une copie de sauvegarde de la base de données chaque fois qu’une modification est apportée à la conception.

 Remarque   Pour les données se trouvant dans des tables attachées (table liée : table stockée dans un fichier qui se trouve hors de la base de données ouverte à partir de laquelle Access peut accéder à des enregistrements. Vous pouvez ajouter, supprimer et modifier des enregistrements d’une table liée, mais vous ne pouvez pas en modifier la structure.), créez des sauvegardes à l’aide des fonctionnalités de sauvegarde disponibles dans le programme qui contient ces tables. Si la base de données contenant les tables attachées est une base de données Access, utilisez la procédure décrite dans la section Sauvegarder une base de données fractionnée.

Haut de la page Haut de la page

Sauvegarder une base de données

Lorsque vous sauvegardez une base de données, Access enregistre et ferme les objets qui sont ouverts en mode Création et enregistre une copie du fichier de base de données en utilisant un nom et un emplacement spécifiés par vos soins.

 Remarque   Accès rouvrira les objets comme spécifié par la valeur de propriété Affichage par défaut des objets.

  1. Ouvrez la base de données pour laquelle vous souhaitez créer une copie de sauvegarde.
  2. Cliquez sur l’onglet Fichier.
  1. Cliquez sur Partager.
  2. Dans la zone Enregistrer la base de données sous, sous Avancé, cliquez sur Sauvegarder la base de données.
  3. Dans la boîte de dialogue Enregistrer sous, dans la zone Nom de fichier, examinez le nom de la sauvegarde de la base de données.

Vous pouvez modifier le nom si vous le souhaitez, mais le nom par défaut capture le nom du fichier de base de données d’origine et la date à laquelle vous effectuez la sauvegarde.

 Conseil   Lorsque vous restaurez des données ou des objets à partir d’une sauvegarde, vous souhaitez savoir de quelle base de données provient la sauvegarde et la date à laquelle la sauvegarde a été créée. Par conséquent, il est généralement conseillé d’utiliser le nom de fichier par défaut.

  1. Sélectionnez le type de fichier sous lequel vous souhaitez enregistrer la base de données de sauvegarde dans la liste Type de fichier, puis cliquez sur Enregistrer.

Haut de la page Haut de la page

Sauvegarder une base de données fractionnée

Une base de données fractionnée comprend généralement deux fichiers de base de données : une base de données principale, qui contient uniquement les données stockées dans les tables, et une base de données frontale, qui contient des liens vers les tables de la base de données principale, les requêtes, les formulaires, les états et autres objets de base de données. Toutes les données sont stockées dans la base de données principale. Tous les objets de l’interface utilisateur, tels que les requêtes, les formulaires et les états, sont conservés dans la base de données frontale.

Étant donné que vous devez sauvegarder les bases de données frontales et principales indépendamment l’une de l’autre lorsque vous sauvegardez une base de données fractionnée, cette opération peut s’avérer gourmande en temps si elle est effectuée fréquemment. Dans la mesure où la base de données principale contient les données, il est plus important de faire des sauvegardes régulières de cette base de données. Effectuez une sauvegarde de la base de données frontale lorsque vous modifiez sa conception. Étant donné que chaque utilisateur dispose d’une copie individuelle de la base de données frontale et qu’il peut apporter des modifications arbitraires à la conception, envisagez d’obliger les utilisateurs à effectuer leurs propres copies de sauvegarde de la base de données frontale.

Sauvegarder une base de données principale

Avertissez les utilisateurs avant de démarrer le processus de sauvegarde, car l’exécution de ce processus nécessite un accès exclusif au fichier de base de données et les utilisateurs peuvent être dans l’impossibilité d’utiliser la base de données principale lorsque le processus de sauvegarde est en cours.

  1. Pour ouvrir uniquement la base de données principale, démarrez Access, mais n’ouvrez pas de base de données.
  2. Cliquez sur Ouvrir, puis sélectionnez le fichier de base de données principal à sauvegarder.
  3. Cliquez sur la flèche en regard de Ouvrir, puis cliquez sur Ouvrir en exclusif.

Option permettant d’ouvrir une base de données en mode exclusif

  1. Cliquez sur l’onglet Fichier.
  1. Cliquez sur Partager.
  2. Dans la zone Enregistrer la base de données sous, sous Avancé, cliquez sur Sauvegarder la base de données.
  3. Dans la boîte de dialogue Enregistrer la base de données sous, dans la zone Nom de fichier, examinez le nom de la sauvegarde de la base de données.

Vérifiez le nom par défaut de la sauvegarde de la base de données. Vous pouvez modifier le nom si vous le souhaitez, mais gardez à l’esprit que le nom par défaut capture le nom du fichier de base de données d’origine et la date à laquelle vous effectuez la sauvegarde.

 Conseil   Lorsque vous restaurez des données ou des objets à partir d’une sauvegarde, vous devez savoir de quelle base de données provient la sauvegarde et la date à laquelle la sauvegarde a été effectuée. Par conséquent, il est généralement conseillé d’utiliser le nom de fichier par défaut.

  1. Dans la boîte de dialogue Enregistrer sous, sélectionnez l’emplacement auquel vous souhaitez enregistrer la copie de sauvegarde de votre base de données principale, puis cliquez sur Enregistrer.

Sauvegarder une base de données frontale

Pour sauvegarder une base de données frontale après avoir modifié sa conception, laissez-la ouverte une fois les modifications effectuées, puis suivez les étapes indiquées dans la section Sauvegarder une base de données, en commençant à l’étape 2.

Haut de la page Haut de la page

Restaurer une base de données

 Remarque   Vous pouvez uniquement restaurer une base de données si vous disposez d’une copie de sauvegarde de celle-ci.

Une sauvegarde est considérée comme une « copie valide connue » d’un fichier de base de données  ; il s’agit d’une copie dont vous êtes certain de la structure et de l’intégrité des données. Vous devez utiliser la commande Sauvegarder la base de données d’Access pour effectuer des sauvegardes, mais vous pouvez utiliser n’importe quelle copie valide connue pour restaurer une base de données. Par exemple, vous pouvez restaurer une base de données à partir d’une copie stockée sur un périphérique de sauvegarde externe USB.

Lorsque vous restaurez une base de données entière, vous remplacez un fichier de base de données qui est endommagé, dont les données sont défectueuses ou qui fait totalement défaut, par une copie de sauvegarde de la base de données.

  1. Ouvrez l’Explorateur Windows et accédez à la copie valide connue de la base de données.
  2. Copiez la copie valide connue à l’emplacement où la base de données endommagée ou manquante doit être remplacée. Si vous êtes invité à remplacer un fichier existant, faites-le.

Haut de la page Haut de la page

Restaurer des objets dans une base de données

Si vous devez uniquement restaurer un ou plusieurs objets dans une base de données, importez les objets à partir de la copie de sauvegarde de la base de données dans la base de données qui contient (ou devrait contenir) l’objet à restaurer.

 Important   Si d’autres bases de données ou programmes ont des liens vers des objets dans la base de données que vous restaurez, il est essentiel de restaurer la base de données à l’emplacement correct. Si vous ne respectez pas cette condition, les liens vers les objets de base de données ne fonctionneront pas et devront être mis à jour.

  1. Ouvrez la base de données dans laquelle vous souhaitez restaurer un objet.
  2. Pour restaurer un objet manquant, passez à étape 3. Pour remplacer un objet qui contient des données incorrectes ou manquantes ou si l’objet a cessé de fonctionner correctement, effectuez les opérations suivantes :
    1. Si vous souhaitez conserver l’objet actuel, afin de le comparer avec la version restaurée après la restauration, renommez l’objet avant de le restaurer. Par exemple, si vous souhaitez restaurer un formulaire endommagé appelé Extraction, vous pouvez le renommer en Extraction_Défectueux.
    2. Supprimez l’objet que vous souhaitez remplacer.

 Remarque   Soyez toujours prudent lorsque vous supprimez des objets de base de données, car ils peuvent être liés à d’autres objets dans la base de données.

  1. Sous l’onglet Données externes, dans le groupe Importer et lier, cliquez sur Access.
  2. Dans la boîte de dialogue Données externes - Base de données Access, cliquez sur Parcourir pour rechercher la base de données de sauvegarde, puis cliquez sur Ouvrir.
  3. Sélectionnez Importer des tables, des requêtes, des formulaires, des états, des macros et des modules dans la base de données active, puis cliquez sur OK.
  4. Dans la boîte de dialogue Importer des objets, cliquez sur l’onglet qui correspond au type d’objet à restaurer. Par exemple, si vous souhaitez restaurer une table, cliquez sur l’onglet Tables.
  5. Cliquez sur l’objet pour le sélectionner.
  6. Si vous souhaitez restaurer d’autres objets, répétez les étapes 6 et 7 jusqu’à ce que vous ayez sélectionné tous les objets que vous souhaitez restaurer.
  7. Pour consulter les options d’importation avant d’importer les objets, dans la boîte de dialogue Importer des objets, cliquez sur le bouton Options.
  8. Après avoir sélectionné les objets et importé les options de définition, cliquez sur OK pour restaurer les objets.

Pour automatiser la création des sauvegardes, envisagez d’utiliser un produit qui effectue des sauvegardes automatisées d’un système de fichiers, tel qu’un logiciel de sauvegarde de serveur de fichiers ou un périphérique de sauvegarde externe USB.

Haut de la page Haut de la page

 
 
S'applique à :
Access 2010