Présentation de SharePoint Designer 2010

Microsoft SharePoint Designer 2010 est un programme de conception de sites Web et d’applications permettant de créer et personnaliser des sites et des applications SharePoint. Avec SharePoint Designer 2010, vous pouvez créer des pages riches en données, élaborer des solutions puissantes qui prennent en charge les flux de travail, et concevoir l’apparence générale de votre site. Vos créations peuvent s’étendre du simple site d’une petite équipe de gestion de projets jusqu’à des solutions de portail pour l’entreprise pilotées par tableau de bord.

Sites que vous créez avec SharePoint Designer 2010

SharePoint Designer 2010 offre une expérience de création de site unique, en proposant un seul et même emplacement pour créer un site, personnaliser ses composants, articuler sa logique autour d’un processus d’entreprise et le déployer en tant que solution d’entreprise prête à l’emploi. Vous pouvez effectuer toutes ces opérations sans écrire une seule ligne de code.

Dans les sections suivantes, vous découvrirez une présentation de SharePoint Designer 2010 et de sa mise en route dans votre organisation.

L’expérience Microsoft SharePoint Designer 2010

Les sites SharePoint gagnent rapidement en complexité à mesure qu\rquote ils évoluent pour répondre aux besoins des entreprises de tous types et de toutes tailles. De simples référentiels de documents, de listes de tâches et de plannings, ils se sont transformés en sites extrêmement dynamiques, riches en données et pilotés par des processus d\rquote entreprise.

Cela signifie que le concepteur de site est non seulement tenu d’analyser les besoins de l’entreprise, mais il doit également comprendre les caractéristiques de SharePoint et de tous les composants qui font partie de l’un de ses sites. Il importe tout particulièrement de comprendre les relations entre les différents composants évolutifs du site et de pouvoir gérer ceci à partir d’un même emplacement.

Dans SharePoint Designer 2010, vous disposez d’un environnement unique pour travailler sur votre site, sur ses listes et bibliothèques, pages, sources de données, flux de travail, autorisations, etc. Non seulement vous pouvez visualiser les principaux ingrédients de votre site à partir d’un même emplacement, mais vous pouvez également identifier les relations entre ces objets.

Avec une telle structure, vous pouvez commencer à concevoir et à créer des sites de solutions d\rquote entreprise hautement personnalisés. Commencez par vous connecter à des sources de données, tant à l\rquote intérieur qu\rquote à l\rquote extérieur de SharePoint. Présentez ces informations aux utilisateurs et permettez-leur d\rquote en soumettre en retour via un site SharePoint ou une application cliente Office. Créez des flux de travail hautement personnalisés qui automatisent les processus d\rquote entreprise. Enfin, personnalisez l\rquote apparence générale du site en fonction des éléments d\rquote identification de votre organisation.

En disposant d\rquote un seul et même environnement pour accomplir ces tâches, vous passez plus de temps à concevoir, créer et personnaliser les solutions qu\rquote à chercher et mettre à jour les divers composants d\rquote un site avec différents outils et méthodes.

Les sections suivantes explorent l’expérience et l’interface utilisateur de SharePoint Designer 2010 :



Ouverture de SharePoint Designer 2010

SharePoint Designer 2010 est un programme client qui s’installe sur votre ordinateur local. En outre, étroitement intégré à SharePoint, il peut être lancé directement depuis votre ordinateur à l’aide du menu Démarrer de Windows Bouton Démarrer de Windows et de divers emplacements dans SharePoint, tels que le menu Actions du site comme illustré ici.

SharePoint Designer 2010 dans le menu Actions du site

Il y a une série d’emplacements à partir desquels vous pouvez ouvrir SharePoint Designer 2010, par exemple, lors de la personnalisation de listes, de vues, de flux de production et de masques des pages. Si vous n’avez pas encore installé SharePoint Designer 2010, la première fois que vous le lancez à partir de SharePoint, vous êtes invité à le télécharger et à l’installer à partir du Web. La prochaine fois que vous ouvrirez SharePoint Designer 2010, vous y accéderez immédiatement. Ce programme est également disponible à partir du menu Démarrer de Windows. Découvrez plus en détails les différentes façons d’ouvrir SharePoint Designer 2010 dans la section Voir aussi.

 Remarque    SharePoint Designer 2010 et ses fonctionnalités individuelles peuvent être limitées ou désactivées au moyen de la page Paramètres de SharePoint Designer. Si vous n’êtes pas en mesure d’effectuer les tâches décrites dans cet article, c’est peut-être la raison. Contactez votre administrateur pour plus d’informations.

 Remarque    SharePoint Designer 2010 est conçu pour des sites SharePoint 2010. Il ne peut pas être utilisé pour ouvrir ou personnaliser des sites dans des versions antérieures de SharePoint.

Haut de la page Haut de la page

Onglet Fichier de SharePoint Designer 2010

Lorsque vous ouvrez SharePoint Designer 2010 depuis le menu Démarrer de Windows, l’onglet Fichier est le premier écran qui apparaît. Celui-ci vous permet de personnaliser un site existant ou d’en créer un nouveau.

Illustration de SharePoint Designer 2010

Pour personnaliser un site existant, vous pouvez y accéder, personnaliser votre site Mon site ou sélectionner l’un des derniers sites ouverts dans SharePoint Designer 2010.

Pour créer un nouveau site, vous pouvez utiliser un modèle vide, choisir un modèle dans une liste ou sélectionner l’un des modèles proposés. Il vous suffit alors de spécifier le serveur et un nom de site, puis de créer le site. Une fois créé, le site s’ouvre dans SharePoint Designer 2010.

Si vous ouvrez SharePoint Designer 2010 à partir de SharePoint, cet écran ne s’affiche pas. En revanche, votre site s’ouvre dans l’interface de SharePoint Designer 2010.

Haut de la page Haut de la page

Interface SharePoint Designer 2010

SharePoint Designer 2010 propose un seul et même environnement pour créer, personnaliser et déployer des sites et des solutions SharePoint. Cela est possible grâce à l’interface utilisateur, qui présente tous les composants de votre site, ainsi que les relations qui les unissent.

Lorsque vous ouvrez votre site pour la première fois, un résumé du site s’affiche, présentant des éléments tels que titre, description, autorisations actuelles et sous-sites.

Illustration de SharePoint Designer 2010

Une interface en trois parties : Navigation, Résumé et Ruban

L’interface utilisateur de SharePoint Designer 2010 compte trois zones de travail principales, à partir desquelles vous pouvez concevoir et créer des sites :

  1. le volet Navigation, qui permet de parcourir les principales parties, ou composants, de votre site ;
  2. les pages Galerie et Résumé , qui affichent les listes de chaque type de composant et le résumé d’un composant déterminé ;
  3. le Ruban, qui permet d’effectuer des actions sur le composant sélectionné.

Illustration de SharePoint Designer 2010

Le volet de navigation présente les composants de votre site : listes, bibliothèques, types de contenu, sources de données, flux de travail, etc. Pour modifier l’un de ces composants, par exemple une liste Annonces, ouvrez Listes et bibliothèques. Vous accédez alors à une page Galerie, qui présente l’ensemble des listes et des bibliothèques.

De cette page, vous pouvez ouvrir la liste Annonces pour accéder à la page Résumé de cette liste. Dans la page Résumé, figurent notamment les vues, les formulaires et les flux de travail associés. Pour modifier l’une de ces vues, ouvrez-la directement dans cette page.

Une fois la vue ouverte, vous remarquerez que le ruban s\rquote adapte en affichant les tâches d\rquote édition les plus courantes et les plus pertinentes, compte tenu du contexte et du mode d\rquote affichage. Si vous avez l\rquote habitude d\rquote utiliser le ruban des applications Microsoft Office, vous savez qu\rquote il permet d\rquote exécuter les tâches de création et d\rquote édition de façon simple et rapide. Après avoir apporté vos modifications, vous pouvez revenir au résumé de votre site, en cliquant sur le bouton Précédent, ou passer en mode d\rquote exploration hiérarchique, à l\rquote aide de la barre de navigation située en haut de la page.

L’interface de SharePoint Designer 2010 permet d’identifier facilement les différents composants d’un site, de descendre dans leur hiérarchie et de les modifier avant de revenir à la vue principale du site.

Ouverture de l’onglet Fichier

Outre travailler sur les différents objets de votre site dans SharePoint Designer 2010, vous pouvez afficher les paramètres plus généraux d’un site ou d’une application et y accéder. Vous pouvez notamment ouvrir un autre site, ajouter des pages, importer des fichiers et modifier les paramètres de l’application SharePoint Designer 2010. Vous pouvez effectuer ces opérations sous l’onglet Fichier, qui est le premier écran à s’afficher si vous ouvrez SharePoint Designer 2010 à partir du menu Démarrer de Windows ou d’un raccourci sur votre bureau.

Cliquez sur Fichier dans la partie supérieure gauche pour accéder à cet affichage. Cliquez sur Précédent pour revenir à l’interface de SharePoint Designer 2010.

Haut de la page Haut de la page

Les piliers de la personnalisation dans SharePoint Designer 2010

SharePoint Designer 2010 peut être utilisé pour créer et personnaliser des sites et des solutions comportant une logique d’application mais ne requérant pas l’écriture de code. Vous pouvez l’utiliser pour ajouter et modifier des sources de données, personnaliser des affichages de listes et de données, créer et déployer des flux de travail, créer une marque d’entreprise, et bien plus encore. Mais la puissance et les fonctionnalités de SharePoint Designer 2010 ne s’expriment pleinement lorsqu’il s’agit de transformer un site prêt à l’emploi en une véritable solution d’entreprise pour votre organisation.

Les sections suivantes présentent les quatre piliers de la personnalisation lorsque vous concevez et créez des solutions à l’aide de SharePoint Designer 2010.

Connexion à des données à l’intérieur et à l’extérieur de SharePoint

SharePoint Designer 2010 vous permet de vous connecter à diverses sources de données et d’intégrer ces données à votre site et aux applications clientes Office. De ce fait, vos utilisateurs peuvent consulter et interagir avec des données métiers, tant sur votre site qu’à partir des programmes de votre choix, sans avoir à se connecter à ces sources de données isolément.

Illustration de SharePoint Designer 2010

Directement depuis le ruban, vous pouvez vous connecter à une base de données externe, à un service SOAP, à un service REST et bien plus encore.

La capacité de connexion à des sources de données est une fonctionnalité puissante de SharePoint Designer 2010. Vous pouvez ainsi tirer parti des nombreuses options prises en charge pour rendre des données accessibles à vos utilisateurs. Grâce aux connexions de données, vous pouvez associer notamment des listes et des bibliothèques SharePoint, des bases de données et des sources de données externes, ainsi que des services Web.

Voici un aperçu des sources de données auxquelles vous pouvez vous connecter à l’aide de SharePoint Designer 2010.

Listes et bibliothèques

Les listes et bibliothèques sont des sources de données communes que vous êtes appelé à utiliser sur votre site. Elles se distinguent des autres sources de données en ce sens qu’elles font déjà partie intégrante de SharePoint et qu’elles utilisent la même base de données que SharePoint. Vous n’avez pas besoin d’exécuter de procédure supplémentaire pour créer une connexion vers ces sources de données. Il vous suffit de les ajouter, via la galerie Listes et bibliothèques de SharePoint Designer 2010, ou de les ajouter dans le navigateur. Une fois que vous avez créé une liste ou une bibliothèque, vous pouvez personnaliser les colonnes, les types de contenu et les autres attributs de schéma qui lui sont associés.

Données métiers externes

 Remarque    Cette fonctionnalité n’est pas disponible dans toutes les mises en œuvre des technologies SharePoint. Pour plus d’informations, contactez votre administrateur de service.

BCS (Business Connectivity Services) est une infrastructure basée sur SharePoint qui fournit des interfaces standardisées à des données et des processus métiers existants. Avec BCS, vous pouvez connecter des sources de données métiers externes (SQL Server, SAP et Siebel), des services Web et des applications personnalisées à des sites SharePoint et des applications pour Office.

Dans SharePoint Designer 2010, vous pouvez vous connecter à des données externes en créant des types de contenu externe. Ceux-ci représentent les données contenues dans la source de données externe et renferment les détails de la connexion, des objets utilisés dans l’application métier, des méthodes de création, de lecture, de mise à jour ou de suppression, ainsi que des opérations que les utilisateurs peuvent exécuter sur les objets proprement dits.

Le type de contenu externe est stocké dans le catalogue de données métiers. Dès lors que vous avez créé le type de contenu externe, vous et les autres membres de votre organisation pouvez facilement créer listes, vues, formulaires et autres flux de travail SharePoint, et même une intégration de client Office basée sur ce type. Les données externes deviennent partie intégrante de SharePoint, comme n\rquote importe quel autre composant, ce qui vous permet de créer des interfaces utilisateur complètement personnalisées pour ces sources de données externes.

Bases de données externes

En ajoutant une base de données comme source de données, vous pouvez intégrer les données d’une autre base de données à votre site. Vous pouvez vous connecter à Microsoft SQL Server, Oracle et toute base de données prenant en charge les protocoles OLE DB ou ODBC. Il vous suffit de connaître le nom du serveur où réside la base de données, le fournisseur de données et le type d’authentification à utiliser. Après avoir ajouté et configuré la base de données en tant que source de données, vous pouvez créer des vues et des formulaires qui permettent à vos utilisateurs de lire et écrire à leur tour des données dans la source de données, sans jamais quitter le site SharePoint.

Services Web XML via SOAP

Le protocole SOAP (Simple Object Access Protocol) vise à permettre l’échange de messages XML et ainsi d’établir des connexions vers diverses sources de données, par le biais d’un service Web XML. Dans SharePoint Designer 2010, vous pouvez l’utiliser pour vous connecter à une source de données basée sur un autre site de votre organisation ou sur un site Internet, quels que soient la technologie, le langage de programmation ou la plateforme qu’il utilise. Vous pouvez utiliser un service Web XML pour intégrer à votre site un service de conversion de devises, de cotation boursière, de calcul ou de prévisions météo.

Scripts côté serveur via REST

REST (Representational State Transfer) n’est pas seulement une méthode visant à créer des services Web. Il s’agit également d’un type d’architecture de logiciel en réseau qui tire parti des technologies et des protocoles du Web. Vous pouvez l’exploiter pour obtenir des données d’un site en lisant un script côté serveur désigné, qui décrit le contenu. À l’instar de SOAP, vous pouvez l’utiliser dans SharePoint Designer 2010 pour vous connecter à une source de données résidant sur un autre site dans le but, par exemple, d’afficher un service de conversion de devises, de cotation boursière, de calcul ou de prévisions météo. Ce type de connexion de données est plus simple à implémenter que SOAP, mais il se limite à HTTP.

Fichiers sources XML

Si votre organisation stocke des données dans des fichiers XML, vous pouvez vous connecter à ces fichiers comme source de données dans SharePoint Designer 2010. Pour vous connecter aux fichiers XML en tant que source de données, vous pouvez les créer directement dans SharePoint Designer 2010, les importer à partir d’un emplacement de votre ordinateur ou réseau, ou vous y connecter depuis un emplacement externe.

Pour plus d’informations sur la connexion aux sources de données dans SharePoint Designer 2010, reportez-vous à la section Voir aussi.

Haut de la page Haut de la page

Créer des interfaces riches en données

Dès lors que vous avez établi des connexions aux sources de données nécessaires, vous êtes en mesure de créer, pour vos utilisateurs, des interfaces interactives riches en données pour ces sources de données. Avec SharePoint Designer 2010 vous pouvez créer des interfaces puissantes et dynamiques pour les sources de données et les rendre accessibles à divers emplacements, y compris sur votre site SharePoint et les fenêtres, volets et champs personnalisés d’applications métiers Office.

Ouvrez le site dans SharePoint Designer 2010

En guise d\rquote interface, vous pouvez créer des vues, des formulaires, des composants WebPart, une navigation ou encore des fenêtres de client Office et des volets de tâches personnalisés. Ce type de flexibilité vous permet de créer des expériences utilisateur entièrement personnalisées pour vos données métiers.

Vous pouvez combiner plusieurs sources de données dans une même vue, créer des tableaux de bord avec des vues d\rquote éléments apparentés, concevoir des formulaires personnalisés et adaptés à des rôles individuels, et personnaliser les barres d\rquote outils disponibles et les commandes du ruban associées aux données.

Voici les nombreuses méthodes que vous pouvez employer pour personnaliser l’interface utilisateur associée aux données à l’aide de SharePoint Designer 2010.

Vues

Les vues vous permettent d’afficher les données de différentes façons. Que vous consultiez une liste ou une bibliothèque ou encore une source de données externe, vous pouvez utiliser des vues pour présenter les informations utiles, à vous et vos utilisateurs. Dans SharePoint Designer 2010, chaque vue que vous créez est une vue de données qui s’affiche en langage XSLT (Extensible Stylesheet Language Transformation) et exploite la technologie Microsoft ASP.NET. Dans une vue, vous pouvez afficher et masquer les champs, trier, filtrer, calculer, appliquer une mise en forme conditionnelle et bien plus encore. De même, pour une mise en route rapide, vous avez le choix entre plusieurs styles d’affichage. Enfin, vous pouvez créer et personnaliser une vue en fonction de votre modèle de données, de vos utilisateurs et de votre entreprise.

Formulaires

Pour recueillir des informations d’utilisateurs, il convient de créer des formulaires. Par le biais de formulaires Web hautement personnalisés, les utilisateurs peuvent réécrire des données dans une source de données. À l’instar des vues, vous pouvez personnaliser l’affichage des champs en fonction de l’état des données, du rôle de l’utilisateur, etc. Les formulaires permettent d’afficher, modifier ou créer des données. Vous pouvez les créer à l’aide de l’éditeur de formulaires intégré de SharePoint Designer 2010 (pour les fichiers .aspx) ou de Microsoft InfoPath (pour les fichiers .xsn). Les formulaires peuvent être créés et personnalisés pour des sources de données spécifiques, telles qu’une liste de tâches. Ils peuvent également être utilisés pour créer des informations d’utilisateurs dans un flux de travail (voir ci-après).

Actions personnalisées

À l’aide du générateur d’actions personnalisées de SharePoint Designer 2010, vous pouvez créer des actions personnalisées, telles que des liens, des icônes et des scripts pour le ruban, la barre d’outils et les menus avec éléments de liste SharePoint. Chaque fois que vous ajoutez une nouvelle fonctionnalité au site, vous pouvez faire en sorte que les utilisateurs trouvent et utilisent plus facilement cette fonctionnalité en l’exposant dans un menu SharePoint. Vous pouvez également vous servir des actions personnalisées pour encourager les utilisateurs à effectuer certaines tâches sur un objet donné, par exemple, lancer un flux de travail sur une liste.

Composants WebPart

Les composants WebPart sont des unités d’information modulaires (données ou fonctionnalités autonomes) qui sont ajoutées à une page SharePoint. Outre le fait que les vues et les formulaires décrits précédemment sont stockés dans des composants WebPart, vous pouvez ajouter des composants WebPart qui assurent un certain nombre de fonctions et permettent d’interagir avec des données. Les utilisateurs peuvent encore personnaliser les composants WebPart dans le navigateur, si vous les ajoutez à une zone de composants WebPart dans SharePoint Designer 2010. Les composants WebPart et les pages de composants WebPart offrent un moyen performant et efficace de personnaliser l’interface Web pour les utilisateurs de SharePoint.

Intégration de client

Dans le cas des sources de données externes qui utilisent des types de contenu externe, vous pouvez exposer ces informations dans des applications clientes telles que Microsoft Outlook 2010 et SharePoint Workspace. Vous pouvez créer une interface afin de permettre aux utilisateurs de lire, écrire et supprimer des données métiers externes, comme si elles faisaient partie de l’application. Pour cela, des formulaires, des régions et des volets de tâches sont utilisés. Résultat : les utilisateurs exploitent leurs données métiers sur les sites et dans les applications pour Office qu’ils connaissent le mieux et qu’ils utilisent déjà.

Navigation

La navigation joue un rôle clé dans les interfaces que vous créez pour vos utilisateurs. Il s’agit d’un élément que vous gérez à l’échelle de SharePoint, et pas seulement de SharePoint Designer 2010. Par exemple, vous pouvez personnaliser les liens de navigation d’une vue de données ou d’un formulaire, d’un composant WebPart, d’un flux de données ou au niveau du site (p. ex., la barre de liens supérieure ou de lancement rapide). Vous devez faire en sorte que le site et tous ses composants obéissent à un modèle de navigation correctement planifié, que vos utilisateurs peuvent suivre.

Découvrez plus en détails la création d’interfaces riches en données dans SharePoint Designer 2010 dans la section Voir aussi.

Haut de la page Haut de la page

Gestion des processus d’entreprise

Chaque processus d’entreprise propre à une organisation est constitué d’un ensemble d’activités liées entre elles, qui obéissent à un même besoin d’entreprise. Les flux de travail sont conçus autour de ce modèle, en fournissant des flux de travail basés sur des règles et constitués de conditions et d’actions. Vous organisez et exécutez une série d’actions qui correspond à un processus de travail dans une séquence de conditions et d’actions.

Illustration de SharePoint Designer 2010

Vous pouvez créer des flux de travail dans SharePoint Designer 2010 dans le but de gérer les processus d’entreprise d’une organisation, des plus simples aux plus complexes. Pour cela, les flux de travail automatisent les processus d’application métier et les processus collaboratifs humains. Les flux de travail, dans le cadre de processus d’application métier, peuvent mettre à jour une source de données dès qu’une autre est modifiée. Les flux de travail relatifs aux processus collaboratifs humains peuvent, quant à eux, envoyer un document au supérieur d’un employé pour approbation.

Un flux de travail SharePoint permet d’introduire une logique d’application à vos processus d’entreprise sans qu’il soit nécessaire d’écrire du code. Cela est possible grâce à l’éditeur de flux de travail de SharePoint Designer 2010, puissant mais intuitif, qui permet l’incorporation d’une logique, de sous-étapes, etc. Vous pouvez également concevoir et partager des flux de travail à l’aide de Microsoft Visio et ses modèles de diagramme de flux, qui peuvent être exportés vers SharePoint Designer 2010.

Illustration de SharePoint Designer 2010

Vous trouverez ci-dessous les blocs de construction d’un flux de travail dans SharePoint Designer 2010.

Événements

Un événement est un composant permettant de lancer ou d\rquote initier un flux de travail. Une modification apportée à une source de données (p. ex., création ou modification d\rquote un élément) est un type d\rquote événement. Un autre type d\rquote événement est celui activé par un utilisateur participant à un flux de travail. Les flux de travail lancés suite à la modification d\rquote une source de données font généralement partie d\rquote un flux de travail centré sur une application et visent à automatiser un processus d\rquote entreprise (par exemple, une copie de fichiers en fonction de l\rquote état de données). Les flux de travail qui peuvent être lancés par les utilisateurs font généralement partie d\rquote un flux de travail collaboratif humain, tel qu\rquote une approbation de contenu. Les flux de travail peuvent être configurés pour reconnaître les deux types d\rquote événement et peuvent même reposer sur une combinaison des deux.

Conditions

Les conditions déterminent à quel moment un flux de travail exécute ou effectue une opération. Les flux de travail étant associés à une source de données, la condition précise la modification qui doit se produire dans la source de données pour déclencher le flux de travail. Les conditions commencent généralement par la clause « Si le champ a la valeur ». Une même condition peut être utilisée avec plusieurs actions et, inversement, plusieurs conditions peuvent être utilisées avec une même action. Les règles permettent d\rquote associer les conditions à une ou plusieurs actions : si toutes les clauses de la condition sont vraies, l\rquote action associée se produit.

Actions

Les actions représentent les unités de travail les plus élémentaires d’un flux de travail. Lorsque vous concevez un flux de travail, vous identifiez la séquence d’actions nécessaire, puis vous assemblez cette dernière dans le concepteur de flux de travail. Vous pouvez les configurer de sorte qu’elles se produisent l’une après l’autre (actions en série) ou les deux à la fois (actions parallèles). Un flux de travail peut contenir n’importe quel nombre d’actions, exécutées par le flux de travail proprement dit ou par ses participants. SharePoint Designer 2010 intègre un grand nombre d’actions prédéfinies et réutilisables. À l’aide de ces actions, vos flux de travail peuvent, par exemple, envoyer des message électroniques, extraire ou archiver des éléments dans des listes, effectuer des calculs, et bien plus encore.

Ces actions contiennent un ensemble spécial d’actions de tâche, telles que Démarrer le processus d’approbation et Démarrer le processus de commentaires, qui contiennent un éditeur de flux de travail séparé conçu spécifiquement pour les processus de tâches humaines dans une organisation. Avec ces actions, vous pouvez créer et personnaliser des flux de travail sophistiqués qui peuvent gérer pratiquement n’importe quel processus métier.

Étapes

Les flux de travail sont constitués d\rquote une ou plusieurs étapes et sous-étapes. Les étapes permettent de regrouper des conditions et des actions de telle sorte qu\rquote un premier ensemble de règles puisse être évalué et exécuté avant un deuxième. Chaque étape peut contenir n\rquote importe quel nombre de conditions et d\rquote actions. Votre flux de travail peut être désigné comme une séquence d\rquote actions dans une étape ou une sous-étape. Les règles associées à une étape étant traitées en intégralité avant la transition à l\rquote étape suivante, vous devez regrouper dans la même étape les règles nécessaires à l\rquote exécution de la ou des actions spécifiques souhaitées. Les étapes peuvent également être utilisées comme un moyen d\rquote organiser votre flux de travail, surtout s\rquote il compte beaucoup d\rquote actions et très peu de conditions.

Formulaires

Les flux de travail contiennent souvent des formulaires qui permettent de recueillir des informations des participants du flux de travail à des moments prédéfinis du flux de travail. Ils permettent également aux participants d’interagir avec les tâches associées à un flux de travail. Dans un flux de travail, vous pouvez concevoir des formulaires d’initiation pour recueillir des informations d’utilisateurs au moment où ils lancent le flux de travail, des formulaires d’association pour associer le flux de travail à un type de liste ou de contenu, des formulaires pour les tâches personnalisées associées à la liste Tâches. Pour concevoir des formulaires, vous pouvez utiliser les formulaires ASP.NET natifs (pages .aspx) dans SharePoint Designer 2010 ou des formulaires personnalisés (pages .xsn) conçus avec Microsoft InfoPath 2010. InfoPath offre bien plus en termes de personnalisation et d’éléments d’identification pour les formulaires de vos flux de travail.

Variables

Une variable est un emplacement de stockage de données ou une mémoire cache se trouvant à l\rquote intérieur d\rquote un flux de travail. En utilisant des variables, vous pouvez stocker différents types de données dans un flux de travail et, ultérieurement, référencer ces données à l\rquote aide de recherches de flux de travail. Les types de variable que vous pouvez utiliser dans un flux de travail sont divers et variés. Par exemple, vous pouvez utiliser des variables générées par des paramètres de formulaire d\rquote initiation et des variables locales, qui contiennent les données associées au flux de travail actif. Dans une variable locale, vous pouvez utiliser divers types de données variables, y compris les types Booléen, Date/Heure, ID d\rquote élément de liste, Numérique et Chaîne. Après avoir créé une variable et lui avoir affecté une valeur, vous pouvez la référencer dans une condition ou une action ultérieure du flux de travail.

Haut de la page Haut de la page

Aspect et éléments d’identification

Le dernier domaine de personnalisation proposé par SharePoint Designer 2010 concerne l’aspect et les éléments d’identification, le but étant de reproduire l’identité visuelle de votre société sur votre site SharePoint. Vous pouvez notamment incorporer le logo de la société, un modèle de couleurs, des en-têtes et des pieds de page, des éléments graphiques complémentaires, une navigation personnalisée, etc. Chaque page du site peut ainsi être immédiatement identifiée comme faisant partie du site d’une grande société. Dans SharePoint Designer 2010, l’aspect et les éléments d’identification des sites SharePoint sont communiqués à travers des pages maîtres, des mises en page et des feuilles de style en cascade.

Illustration de SharePoint Designer 2010

Les aspects de présentation et d\rquote identification d\rquote un site se distinguent des autres piliers de la personnalisation, dont l\rquote objectif est de créer des solutions d\rquote entreprise personnalisées. Ce processus de personnalisation est généralement moins fréquent et s\rquote applique au sommet d\rquote une collection de sites, par exemple, sur un portail intranet ou Internet. Ces éléments d\rquote identification personnalisés sont donc hérités par les sous-sites créés au niveau inférieur. Par ailleurs, ce travail de personnalisation est de nature à être confié à un concepteur Web plutôt qu\rquote à un créateur de solution.

C\rquote est ce qui explique que les pages maîtres, les mises en page et les feuilles de style en cascade sont toutes désactivées par défaut pour l\rquote ensemble des utilisateurs, à l\rquote exception des administrateurs de collection de sites. Ainsi, seuls les responsables des éléments d\rquote identification des sites ont accès à ces fichiers puissants mais sensibles. Vous pouvez bien entendu les réactiver pour certains utilisateurs.

En tant que concepteur de site, voici comment vous pouvez créer des éléments d’identification personnalisés pour vos sites dans SharePoint Designer 2010.

Pages maîtres

Les pages maîtres sont une caractéristique d’ASP.NET, qui a été intégrée à SharePoint pour vous permettre de concevoir la mise en page de votre site depuis un même emplacement et de la réutiliser comme modèle pour les autres pages de l’entreprise. Chaque page affichée d’un site SharePoint est le résultat de la fusion de deux pages : une page maître et une page de contenu. La page maître définit la mise en page et la navigation générales (elle représente généralement les parties gauche, supérieure et inférieure de la page). La page de contenu fournit le contenu propre à la page. SharePoint Designer 2010 s’accompagne d’un riche ensemble d’outils d’édition de pages que vous pouvez utiliser pour personnaliser vos pages maîtres et les partager.

Mises en page

Si vous travaillez sur un site de publication, vous vous chargez également de l\rquote apparence et de la mise en page du site en utilisant des mises en page. Les mises en page servent de modèles pour les pages de publication créées par les utilisateurs de votre organisation. En plus de la page maître, elles offrent une structure et un contrôle granulaires. Par exemple, elles indiquent l\rquote emplacement possible du titre, du corps de texte et des éléments graphiques dans une page de publication. Les pages de publication s\rquote appuient sur l\rquote infrastructure de publication de SharePoint et permettent de rationaliser la création et la publication de contenu basé sur le navigateur, sans les contraintes généralement associées au processus.

Feuilles de style en cascade

Tout comme la plupart des sites et des applications Web, SharePoint se sert de feuilles de style en cascade (CSS) pour appliquer les couleurs, les éléments graphiques et le positionnement aux divers objets qui composent les pages d’un site. Dans bien des cas, plusieurs feuilles de style sont appliquées à une page. Pour personnaliser ces styles, vous pouvez les modifier soit directement dans la page maître, la mise en page ou la page du site, soit directement dans le fichier CSS joint à la page. Dans les deux cas, vous pouvez utiliser les puissants outils d’édition CSS de SharePoint Designer 2010. Vous pouvez également personnaliser vos thèmes SharePoint à l’aide de fichiers CSS. En personnalisant les fichiers CSS, vous modifiez l’apparence d’un site SharePoint en fonction des codes esthétiques de votre société.

Haut de la page Haut de la page

Déploiement de solutions SharePoint personnalisées

Jusqu’ici, nous nous sommes concentrés sur la façon de créer des solutions d’entreprise réelles à l’aide de SharePoint Designer 2010. Vous avez pu constater qu’il est possible de se connecter et d’intégrer des données internes et externes à SharePoint, de créer des interfaces utilisateur puissantes pour ces données, de gérer des processus d’entreprise avec des flux de travail et de personnaliser le site en fonction des éléments d’identification et des codes esthétiques de votre société.

Mais maintenant que vous disposez de votre solution, vous avez peut-être besoin de la déployer sur un autre serveur ou à l\rquote échelle de l\rquote entreprise, de l\rquote ouvrir dans Visual Studio pour la personnaliser davantage ou de l\rquote enregistrer hors connexion pour l\rquote emmener avec vous lors d\rquote un déplacement. Il vous faut un moyen de transformer votre solution en package : c\rquote est exactement ce que l\rquote option Enregistrer comme modèle vous permet de réaliser.

Illustration de SharePoint Designer 2010

La possibilité d\rquote enregistrer une solution comme modèle est l\rquote un des nombreux atouts de SharePoint. Le modèle est enregistré sous la forme d\rquote un fichier .wsp (Web Solution Package) qui contient l\rquote ensemble du contenu de votre site, à savoir sources de données et structure, vues et formulaires, flux de travail et autres composants WebPart.

Les modèles ont également une dimension granulaire. Si vous travaillez sur un composant spécifique du site, tel qu\rquote une liste, une vue ou un flux de travail, vous pouvez aussi l\rquote enregistrer en tant que modèle, ce qui offre un tout nouveau moyen de collaborer dans le cadre du développement d\rquote une solution.

Achèvement du cycle de solution d’entreprise dans SharePoint

En utilisant SharePoint Designer 2010, vous découvrirez rapidement que vous faites bien plus que de la personnalisation de site de base. Vous pouvez créer des solutions d’entreprise réelles dotées de connexions de données, d’interfaces utilisateur riches en données, de flux de travail personnalisés et d’une personnalisation de site complète. Vous pouvez créer tout cela dans SharePoint, et vous pouvez suivre un cycle de vie de développement d’applications qui débouche sur une solution prête à être déployée.

Haut de la page Haut de la page

 
 
S'applique à :
SharePoint Designer 2010